vendredi 4 janvier 2019

En passant par la Lorraine , apportez moi du sel !


Août 1978 , il fait un temps caniculaire dans la bonne citée  de Thionville  , Edwige (incarnée ici par Carole Laure) et Ernest (interprété par Patrick Dewaere ) avaient chacun une manière bien particulière d'occuper leurs soirées .

Pour Edwige , cadre dans une entreprise de gomme à mâcher , tricoter des pull-over était une grande passion, une passion si dévorante qu'elle passait tout son temps libre à faire des mailles à l’endroit et des mailles à l'envers sans jamais se lasser . De son coté, Ernest , représentant d'assurance, son pêché mignon , c'était de lire la plupart des bouquins qui se trouvent dans sa colossale bibliothèque .


 A n'importe quelle heure du jour ou de la nuit, tandis qu'Edwige avançait dans la confection d'un nouveau tricot, Ernest était plongé dans  la lecture d'un roman de Flaubert et de Balzac mais il aimait bien se marrer avec un bon San Antonio . Edwige , toutes ces histoires tristes ou cocasses couchées sur le papier , çà l'indifférait au plus haut point mais elle aimait lorsqu'Ernest lisait tout près d'elle et , Ernest , pour sa part, ne détestait pas voir Edwige tricoter sans s’arrêter ou presque .



Les jours se succédaient mais Ernest sentait bien que quelque chose dans l'air ne tournait pas rond , qu'il lui fallait avoir d'autres occupations car , au fond, il se sentait un peu coupable de l'ennui d’Edwige .

-Non, tout va bien,je t'assure  lui assurait t-elle avec régularité lorsque la question tombait .



Ernest partageait ce goût prononcé pour la lecture avec Gustave (incarné ici par Gérard Depardieu) , Gustave prénommé ainsi en hommage à Gustave Flaubert que ce dernier aimait tout particulièrement. 

Entre Gustave et Ernest le courant passait fort bien et ils aimaient se retrouver même le soir pour lire ensemble lorsqu'ils partaient  tout deux en week end .

Un soir , Ernest confia  à Gustave :
-Je crois qu'Edwige s'ennuie à cent sous de l’heure et , le pire, c'est que je ne sais pas quoi faire pour la divertir un peu, tu en penses quoi ? Lança Ernest à Gustave alors qu'ils étaient près à s'endormir après avoir bien bouquiné .

-Cent sous de l'heure ? çà fait cher pour se faire suer dis donc mon pote ! 

A SUIVRE .....

mardi 4 décembre 2018

Dites 33 : Jean-Jacques Goldman "Entre Gris Clair et Gris Foncé' (1987 )



Nouveau volet de notre rubrique "Dites 33" consacrée comme son titre l'indique aux disques 33 tours.

"Entre Gris Clair et Gris foncé" est le cinquième album studio de Jean-Jacques Goldman , un double album qui est paru le 5 novembre 1987 et qui fait suite au quatrième album "Non Homologué" de septembre 1985  qui remporta un immense succès et qui fit de Jean-Jacques Goldman un artiste de premier plan , roi du Hit Parade et des succès majeurs des années 80 .Voir Chronique ICI l

Lorsque "Entre gris Clair et gris foncé" fait son apparition dans les bacs , le chanteur est au sommet grâce aux tubes "Je marche seul" ou encore "Pas toi"  à la longue tournée (12 mois ) entamée en octobre 1986 , sans oublier la composition de l’album "Gang" pour Johnny Hallyday .

Pour concevoir cet opus , Jean-Jacques Goldman choisit donc d'ajouter aux chansons récemment écrites et composées des créations antérieurs jamais utilisées (tel "Elle a fait un bébé toute seule" qui sera le premier 45 tours a en être extrait dès le mois d’août 1987 ) .L'idée étant de faire un premier disque électrique et un second acoustique et de les réunir sous une même  pochette , d'où l'idée du titre générique"Entre gris clair et gris foncé" .

Ce double album est une totale réussite avec des petits bijoux à redécouvrir tel "Doux" , "Reprendre c'est voler" ou encore "Filles faciles" . 




Le public réserve à nouveau un superbe accueil à ce double recueil qui se retrouve numéro 1 du Top Albums pendant plusieurs semaines entre novembre 1987 et mars 1988 et se vendra au final à 2 100 000 exemplaires , ce qui en fera son album le plus vendu et l'un des  meilleurs selon moi.


La pochette est aussi sombre que sobre avec ses chaises alignées mais le double vinyle est fort bien produit (moins de synthétiseurs que le précédent de 1985 ...) et bien évidemment , il recèle de nombreux tubes : "Elle a fait un bébé toute seule",en août 1987  , "La bas" en duo avec la chanteuse trop tôt disparue Sirima en novembre 1987 puis "C'est ta chance" au printemps 1988 et enfin "Puisque tu pars" en juillet 1988 . 

Très vite ,une nouvelle tournée est prévue et débute en mars 1988 en Afrique avec le Sénégal, la Cote d'ivoire et le Gabon puis c'est l’île de la Réunion et Madagascar avant un retour avec des dates en France en avril 1988 au Bataclan à L'Olympia et au Zénith .


Jean-Jacques Goldman est d'ailleurs le premier surpris que son succès se poursuive alors qu'il pensait avoir connu le sommet en 1986 . Toujours est il que les chansons de l'album "Entre gris clair et gris foncé" feront un tabac aussi bien sur scène que sur disque . 







Je vous propose de retrouver le clip du second 45 tours extrait de ce double album , il s'agit de la chanson "C'est ta chance" qui narre l'histoire d'une fille qui souhaite réussir sa vie malgré les difficultés évidentes que la vie lui impose. Un thème récurrent dans le répertoire de  Jean-Jacques Goldman :




mercredi 31 octobre 2018

Juke Box Remember :Véronique Sanson "Ma révérence"



Un nouvel épisode de notre saga consacrée aux disques 45 tours, le JUKE BOX REMEMBER .Direction l'année 1979  et nous allons avec plaisir évoquer Véronique Sanson

Auteur, Compositeur , Interprète et pianiste de talent fut révélée au grand public en 1972 avec un premier album remarquable  intitulé "Amoureuse" , disque réalisé sous la houlette du  talentueux Michel Berger qui était à l'époque son compagnon . 

Ajoutons que l'entrée remarquée à cette époque de Véronique Sanson dans le petit monde variétistique français fut une véritable révolution . En effet, à cette époque  ,en France ,  mis à part Barbara et Françoise Hardy , peu d'artistes féminines étaient également auteurs et compositrices en plus d'avoir le talent d'interprètes.

Les médias se l'arrachèrent et le grand public fit de son 45 tours "Besoin de Personne"(issu de l'opus "Amoureuse") un très gros tube qui s'écoula à plus de 200 000 exemplaires .

Suivra, en parallèle d'un succès scénique et discographique grandissant , une escapade aux États Unis qui débuta en mars 1973 et son mariage soudain avec le compositeur Stephen Stills . 


 C'est au cours de cet exil qu'elle peaufine et affine son talent inné d'auteur compositrice , interprète et livre de magnifiques albums tel  "Le maudit" en octobre 1974 avec le tube "On m’attends là-bas" sans oublier l'album et la chanson "Vancouver" en 1976 dont nous avions parlé ICI :  

http://magicienox.blogspot.com/2014/01/juke-box-remember-vancouver-de.html



 Mais revenons à l'année 1979 ou , Véronique Sanson (déjà bien installée dans le métier depuis 7 ans ) après quelques tubes remarqués et des concerts mémorables  au Québec et en France à L'Olympia sort son 7ème album (c'est aussi le titre du 33 tours) le 14 novembre 1979 mais avant la sortie de ce disque au tout début de cette ultime année de la décennie 70 sort la chanson "Ma révérence" en format 45 tours .

Le petit vinyle de 17 cm (autrement dit 45 tours /minute) est un énorme succès qui s'écoule à plus de 150 000 exemplaires et entre au Hit Parade le 12 février 1979 et y restera plus de 10 semaines . Chacun est ému par la douceur , la précision et la joliesse des mots et de la mélodie délicate de cette chanson qui s'adresse directement à son fils . 


Un sujet rarement évoqué en chanson , ce qu'une mère laisse à son fils avant que ce dernier prenne son envol . Toujours est il que "Ma révérence" a su devenir au printemps 1979 un tube populaire au milieu de succès disco tel "Born To be Alive " de Patrick Hernandez , de "Tragedy" des Bee Gees ou encore de "Besoin d'amour " de France Gall sans oublier "J'écoute de la musique saoule" de Françoise Hardy .

Retrouvons Véronique Sanson interprétant "Ma révérence" dans l'émission "Numéro 1" de Maritie et Gilbert Carpentiers du 2 octobre 1979  .



mercredi 3 octobre 2018

Rosa Gallica Officinalis

A ce stade de l’enquête  Columbo, notre fin limier compris assez vite  à quelle sauce il fallait goûter et, en effet , la  recette était relativement  pimentée.

 Tandis que Jack Calance continuait à rire nerveusement en fumant une cigarette et qu'il jurait ses grands dieux qu'il regrettait la tragique disparition de Thérèse Hunsec. Tout proche de lui, le lieutenant au vieil imperméable fit sortir  de sa poche une rose .

- M'sieur , voila la découverte que j'ai faite dans votre jardin l'autre jour , cette rose est donc bien la même que celle retrouvée auprès de Thérèse Hunsec " 

-Enfin, lieutenant , répliqua aussitôt Jack Calance, ce n'est pas sérieux ! , j'ai parlé d'une rose à son sujet comme une métaphore et puis elle avait sûrement les mêmes roses chez elle , je ne vous comprends  pas Columbo !



Notre humble officier de Police n'était pas peu fier , il montra alors à Jack Calance cette  photo du maestro prise durant les répétitions précédant  le concert et , forcément avant la dispute qui éclata entre Thérèse Hunsec et Jack Calance .

-Voila ce qui s'est passé m'sieur, vous êtes allés rendre visite à votre maîtresse avant le spectacle pour lui annoncer que vous ne souhaitiez pas rompre avec votre femme , vous portiez comme on le voit sur ces images votre costume de scène avec..la rose sur la gauche là et ...après la lutte ou quelques bibelots précieux volèrent en éclats , la rose est tombée de votre veste et nous l'avons retrouvé ici sur les lieux du crime .


-Vous êtes donc le coupable, m'sieur  ! lança , malicieux notre fin limier 







-C'est impossible, Lieutenant ! protesta vivement Jack Calance en se levant d'un bond .

-Thérèse aimait tant la Rosa Gallica Officinalis qu'elle pouvait en avoir une chez elle , allons !

Columbo lui cloua le bec en lui montrant les images du concert (qu'il avait lui même  visionné  alors qu'il se trouvait chez le vétérinaire pour son chien qui n'a pas de nom ) . 

C'était imparable , ce soir là (une heure après l'assassinant de Thérèse Hunsec ) Jack Calance ne portait plus de rose à son costume car cette dernière avait bel et bien disparu durant la lutte finale .



Jack Calance ne put qu'avouer son crime et se laissa guider par les policiers qui le menèrent à la prison . 

Lorsque Gena Calance fut mise eu courant , elle fut dépitée mais , un peu soulagée car elle ne croyait aucunement à son innocence .

 Elle se souvint alors des moments paisibles avec Jack ou, près d'elle sur le canapé après le boulot , ils ne pensaient qu'a être heureux et , elle se dit que ce temps là ne reviendrait pas de sitôt. 

 Elle songea à ce petit lieutenant si atypique malgré la cruelle découverte ou l'avait menée son enquête , elle se dit qu'avec un peu de chance, s'il ne pensait plus à sa femme ....

                                                          FIN

lundi 3 septembre 2018

Qui a tué Thérèse Hunsec ?









 Au bout d'une heure, Jack Calance arriva enfin mais annonça à Columbo que , loin de se dérober devant ses questions , il allait le conduire à une répétition car , justement , il devait se préparer pour assurer la direction d'un concert ayant lieu le soir même .

 Notre Maestro s'était changé dans les coulisses et ,après avoir mis son costume sombre de chef d'orchestre , notre homme s'empressa de rejoindre les musiciens avant d'entamer le spectacle .

La salle du Miroir des Alouettes affichait complet et Columbo, qui était un grand mélomane tout comme son épouse, avait la joie d'y assister . 

Cependant , notre fin limier avait toujours en tête la conversation qu'il avait eu quelques heures plus tôt avec Gena Calance  et le fait que des roses du même acabit  que celles qui se trouvaient dans leur jardin étaient visibles chez Thérèse Hunsec le taraudait sacrément  .






De Robert Schumann à Beethoven en passant par Dvojack et Vivaldi , le concert était fabuleux et le public se délectait tout autant que notre homme à la Peugeot 403 .

Jack Calance qui lui parut si préoccupé et étranger à sa propre existence il y a quelques minutes revivait la sur scène par le truchement de sa baguette que l'on dirait magique.

Mais alors : Qui a bien pu tuer Thérèse Hunsec ? La pianiste de l'orchestre dont l'absence pesait sérieusement sur l'équipe ne fut d'ailleurs ce soir pas remplacée.


 

Le concert terminé,Jack Calance ne chercha pourtant pas à échapper aux questions du lieutenant Columbo qui le félicita tout d'abord pour sa prestation et celle des musiciens .

-M'sieur, vous êtes soudain plus loquace que tout à l'heure dans le bus ! C'est plus simple pour moi ! ce fut un beau spectacle !

-Merci Columbo , mais faites vite , je ne vais pas m'éterniser pour autant à vous répéter que je ne suis pour rien dans la tragique disparition de Thérèse Hunsec, elle nous manque à tous , c'est une rose qui part .

A ces mots, le lieutenant fut interloqué et se gratta la tête , 
-Une rose , dites vous, comme celles de votre jardin ? J'ai trouvé les mêmes chez Thérèse Hunsec , comment vous expliquez çà ,m'sieur ?

A ce moment là, Jack Calance qui fumait tranquillement une cigarette en écoutant les questions du policier se mit à éclater de rire de manière fort sonore .

Le fin limier se demandait soudain à quelle sauce il fallait goûter à cette recette assez pimentée...
                                                                     A SUIVRE....
---------------------------------------------------------------------------------------------------
                                                            BONUS : 
 La chanson "Zemmour Song" est issue de l'album de Jerry OX "Heureux Pêcheur" . "Zemmour Song" est une manière de parler de Eric Zemmour avec un peu d'humour ...Il ne s'agit pas d'un nouveau single officiel de cet album datant d’octobre 2015 mais d'une petite cerise sur le gâteau en attendant du nouveau pour l'automne 2019 .

vendredi 3 août 2018

Dans le jardin de Jack Calance


Le lendemain de cette première entrevue , le lieutenant Columbo se rendit chez Jack Calance au volant de sa légendaire 403 Peugeot qui, il faut bien l'avouer ,n'était pas une première main.


Quelle ne fut pas sa surprise : à peine arrivé dans le jardin de sa superbe villa , un petit détail lui vint à l'esprit . De superbes roses bien entretenues trônaient là juste devant le bel escalier de pierres qui menait à l'entrée de la demeure . 


 Des fleurs qui étaient identiques à celles retrouvées au domicile de la victime: la pianiste Thérèse Hunsec. Notre bon lieutenant , toujours interprété par Peter Falk, se mit à sentir à plein nez ses belles roses . Son nez tout contre les pétales, il ferma les yeux et se laissa porter par le doux parfum qui émanait de ce prodige floral . D'un coup, son enquête en cours, les problèmes de santé de son chien , sa hiérarchie qui lui mettait souvent la pression ou encore sa femme qui avait le chic pour lui demander de faire du bricolage le week end ...tout cela lui paraissait lointain, tant il était bien là , dans le jardin de Jack Calance .

Soudain , une voix se fit entendre . Une voix qui aussitôt le tira de sa (trop) courte rêverie .

-Monsieur ! monsieur ! qui êtes vous ? que faites vous ici ? lui lança une femme blonde qui se tenait au fond du jardin près de la piscine 

-oh !! pardon m'dame , je ne me suis pas présenté , j'étais entrain de savourer le parfum de vos roses , lui répondit le lieutenant , un peu confus , mais reprenant ses esprits pour se présenter.

- Je suis le lieutenant Columbo de la Police criminelle, je suis chargé de l’enquête concernant la mort  de la pianiste Thérèse Hunsec .

 -Oh oui! lui répondit elle , la pauvre femme , j'ai appris cela mais mon mari ne m'a pas prévenu de votre visite .

Il s'agissait de Gena Calance , la femme de Jack Calance (vous l'aurez deviné ! ) qui dirigeait l'une des salles de spectacles les plus prestigieuses de la région. 

-Ne restez pas là , lieutenant , voulez vous une tasse de café ? vous allez m'en dire  davantage .

Le lieutenant Columbo accepta et Gena Calance et lui  entamèrent autour d'un bon arabica la conversation . Chose curieuse, Jack Calance ne devait pas beaucoup se confier à son épouse car notre fin limier lui apprit que des roses du même acabit  se trouvaient chez Thérèse Hunsec et que ce petit détail commençait à le tracasser de plus en plus.


Au bout d'une heure, Jack Calance arriva enfin mais annonça à Columbo que , loin de se dérober devant ses questions , il allait le conduire à une répétition car , justement , il devait se préparer pour assurer la direction d'un concert ayant lieu le soir même . 



Les deux hommes se retrouvèrent assis l'un à coté de l'autre dans une rame de métro car Jack Calance préférait prendre les transports en commun pour leur rapidité. Le lieutenant lui fit part de ses tracasseries mais, Jack Calance , à la grande stupeur de Columbo demeurait complètement ailleurs, comme étranger à sa propre existence ...  A SUIVRE 

mardi 10 juillet 2018

Jack Calance face à Columbo





Dès son arrivée au domicile de Thérèse Hunsec, le lieutenant  Columbo, qui venait de laisser son chien à qui il n'a pas donné de nom , explorait toutes les pistes possibles afin d'élucider cet homicide .


 Les touches du  piano de Thérèse furent analysées car Columbo se dit avec une raison certaine que des empruntes digitales compromettantes pouvaient s'y trouver.

-Lieutenant , faut il interroger le voisinage comme c'est la règle ? lui dit un de ses collègues ?
-oh oui !! faites donc , je vais humer un peu cet appartement car quelque chose me chiffonne et comme me dit ma femme fort souvent , quand çà me chiffonne de trop , je n'en dors plus la nuit !

Le lieu de vie que fut celui de Thérèse Hunsec, pianiste dans l'orchestre du célèbre chef d'orchestre Jack Calance était fort bien arrangé mais, malgré le goût que cette femme pouvait avoir pour meubler son domicile, le lieutenant Columbo débusquait un manque certain de stabilité, comme si cet appartement n'était pas tout à fait le sien mais un décor de théâtre attendant la pièce que l'on pourrait nommer "Un silence de plomb qui cache une vie pas si légère que çà".

Alors qu'il était entrain d'inspecter le sol à proximité de l'endroit ou le corps de Thérèse avait été retrouvé inanimé , un homme se fit entendre et la sécurité le laissa entrer .

-Mais quelle horreur ! ce n'est pas possible ! j'ai appris la nouvelle, je n'en reviens  pas, Thérèse !

-Excusez moi m'sieur, lui dit le lieutenant Columbo , vous êtes?

-Jack Calance , je suis le chef d'orchestre et je travaille, enfin, je travaillais avec Thérèse, que s'est il passé exactement ?

-Oh !! çà par exemple !! je vous reconnais, je vous ai vu l'autre soir à la télévision !! ma femme vous adore vous savez ! Et bien ,m'sieur, on sait encore peu de choses mais je peux affirmer qu'il s'agit d'un crime .

-Un crime ? quelqu'un a tué Thérèse Hunsec ? fit Jack Calance avec des sanglots retenus dans la voix , c'est à peine croyable ! Et vous êtes ?

- Lieutenant Columbo de la police criminelle chargé de l’enquête concernant la malheureuse.Toutes mes condoléances m'sieur . Quand l'avez vous vu pour la dernière fois?

Jack Calance ne savait plus très bien quel jour il avait vu Thérèse pour la dernière fois mais il répondit  que ce devait être après le concert il y a deux jours tout au plus.


Lorsqu'il reprit sa voiture (et ses esprits ) Jack Calance fut bien perturbé car, même s'il se souvenait  de ce qui s'était passé cette nuit là , s'il se savait coupable et souhaitait le cacher à la police et à ce lieutenant au pardessus froissé qui commençait déjà à l'agacer avec ses questions aussi déroutantes d'indiscrètes , il voulut soudain fuir le plus loin possible mais ce n'était pas possible alors il mit à fond "La symphonie fantastique" d'Hector Berlioz et démarra en trombe sous le regard impassible des agents de sécurité chargés de veiller à la scène de crime. 

Le lendemain , le lieutenant Columbo se rendit chez Jack Calance, à peine arrivé dans le jardin de sa superbe villa , un petit détail lui vint à l'esprit...