vendredi 28 décembre 2007

2007 année féerique !


Alors vous me direz "féerique , féerique tout de même il éxagère notre magicien !" et vous aurez sans doute raison ! 2007 fut une année importante pour moi car j'ai vu quelques projets et souhaits aboutir mais...cessons là ces considérations personnelles et consacrons nous au bilan (le mot est fort , je le concède aisément ) de cette année qui fut marquée par la chose politique . Deux petits épiciers ont ainsi accédé au second tour des élections Françaises , le plus teigneux et arrogant a finit par l'emporter ! depuis 6 mois c'est la course aux réformes les plus improbables et le retour du clinquant , de la frime de bas étage et ..à l'absence de culture . Ah !! belle année 2007 qui a vu le triomphe du jeune Mika , le retour en grâce de Polnareff et le come back médiatique du dictateur (d'opérette ) Kadhafi en personne . Je reviens sur sa venue qui fut une joie intense pour votre serviteur ..imaginez notre Résidu actuel humilié par le dictateur Libyen venu se pavaner avec sa rolls blanche et ses amazones sexy , ce même dictateur d'opérette qui finalement n'est pas venu acheter missiles et rafales vendus à prix fort attractif par notre Résidu épicier et qui nous a tout de même rappelé que nous ne respections pas vraiment les droits de l'homme dans notre bel hexagone. Quelle belle année ce fut tout de même ! je m'interroge à présent sur les motivations et les attentes de mes concitoyens , leur bonheur réside (si j'ai bien compris) dans le consumérisme à tout va et surtout à la course au profit pour les plus ambitieux d'entre eux .
Décidément ces nobles Gaulois me surprendront toujours !! eux qui voulaient du changement sont à présent servis !!! Malgré toutes ces considérations , je reste persuadé que nous allons remonter la pente (on est tombé si bas que l'on ne peut que se relever , non ?) tant d'amateurisme à un si haut niveau voilà qui frise le mauvais canular , la blague de potache d'étudiants indisciplinés !!!!
2007 fut aussi l'année ou ce lieu vit le jour et ou je fis votre connaissance , je vous remercie de tout coeur pour ces nombreux échanges , ces idées partagées ou non dont nous avons pu parler , c'est si important de pouvoir le faire !
En 2008 , vous trouverez ici de nombreuses nouvelles story ainsi que des rubriques musicales et cinématographiques sans oublier quelques posts consacrés à la politique de notre planète ..et dieu sait qu'il y en a des choses à dire ....passez de merveilleuses fêtes chers internautes et autres bloggers de tout poils !!

vendredi 21 décembre 2007

Happy Magic Christmas !


Ah !! Noël et son cortège de cadeau ! Noël et ses retrouvailles familiales entourés de la dinde aux marrons , des papillotes et du bonheur que l'on ressent tous et toutes à se retrouver pour faire une pause , une trêve dans notre quotidien surchargé . La joie et la chaleur de la fête c'est beau !!
c'est beau certes , mais je ne peux m'empêcher chaque année en cette période de joies consuméristes et de bonne humeur forcée (parfois ...) de penser à ceux qui passent Noël seul , abandonnés de leurs proches et qui doivent subir nos "joyeuses fêtes !!" à tout va .. et pour qui cette période est assez terrible car elle leur rappelle combien ils sont seuls et rejetés par une société qui les élimine car ces gens là n'apportent rien ..
Ceci étant , je ne voudrais pas tomber dans le pathos ou le "bon sentimentalisme pseudo humaniste " et avant que l'on me fasse ce (léger !) reproche , je tiens à vous remercier pour cette année 2007 fort enrichissante (pas dans le sens ou notre gouvernement l'entend , non !) et je vous souhaite un bonheur partagé avec celles et ceux que vous aimez !!
En guise de petit pied de nez à cette fête populaire et , parce que j'aime particulièrement ne pas faire "comme tout le monde"
je vous propose de retrouver un titre (peu connu mais très caustique) de notre Renaud national , cru décembre 1981 . Il s'agit du désopilant "père Noël Noir" qui , je trouve n'a pas pris une ride . alors ...joyeuses fêtes !!!!

lundi 17 décembre 2007

Pierre Perret "Le Plaisir Des Dieux " 2007



Il faut d'emblée le reconnaître : il fallait oser !! et à bien y regarder parmi les artistes encore bien vivants que compte la chanson française , je ne vois bien que l'ami Pierrot pour
ressusciter des chansons on ne peut plus paillardes tel que :

"les moines de St Bernardin " ou encore "les filles de Camaret " ...Ce disque est le fruit d'un désir que Pierre Perret avait en lui depuis de longues années .Réhabiliter les chansons paillardes et grivoises avec des mots qu'il sait à merveille confectionner (il suffit d'énumérer la liste de ses plus grands tubes du "Zizi" en passant par "la Corinne" ou "le cul de Lucette" ) Un disque que souhaitait réaliser son ami Georges Brassens mais ..la faucheuse étant passée par là c'est notre Pierrot national qui s'y colle et qui y fait merveille !!

Une orchestration classique mais bigrement enlevée accompagne avec délectation des textes fort grivois que nous connaissons tous ! Evidemment , me diront certains ça ne vaut pas certains textes originaux de Pierre Perret , qui y mêle toujours une forme de dérision sur l'état de notre monde , et bien évidemment Perret n'est pas que cela ! c'est aussi l'auteur de poignantes chansons tel "Lily" ,"Blanche" ou "la petite Kurde" . Pour être honnête chers internautes et autres bloggers de tout poils , ses chansons sont avant tout drôles car c'est Pierre Perret qui les interprète de sa voix (un peu vieillit certes ) mais malicieuse et gourmande ou chaque mot devient jubilatoire .

Alors je sais que certains me diront "c'est quand même assez vulgaire !!" Et ils n'ont pas tord de le penser voire de le dire haut et fort , car le résultat n'aurait pas été le même (selon moi) si ces mêmes chansonnettes avaient été interprété par un Bigard ou un Patrick Sébastien ...
Là , se pose la question importante "qu'est ce qui est vulgaire et qu'est ce qui ne l'est pas ?"
Pour moi , notre "résident" actuel avec tout ce qu'il dit ou fait représente la vulgarité dans son intégralité .
De même que la baronne Nadine de Rothschild avec ses allures de rentière de prisu qui vient nous donner des leçons de bonne manière est également très vulgaire ...

Je pense que Pierre Perret possède ce "je ne sais quoi" qui fait que quoi qu'il chante ..ça ne parait jamais vulgaire mais au contraire , cela exprime une sorte de "barrière ouverte sur l'interdit " comme une provocation d'une insolence rare ... à vous de juger mes biens chers frères et mes biens chères soeurs et de reprendre avec lui tous en choeur !!!

mercredi 12 décembre 2007

la grande évasion d'un dénommé Joe Bullitt dit "le papillon"





5 h , il était déjà 5 h et c'est à cet instant précis que Betty me demanda un peu de champagne histoire de faire un peu plus de mousse dans la baignoire . Quelle idée saugrenue de sa part quand même , d'autant que le champagne coûte relativement cher et que la cagnotte entière risque d'y passer en à peine quelques semaines à ce rythme là . Betty s'en fout royalement , de toute façon du moment qu'elle peut prendre son bain avec une boisson pour la calmer de tout ce que notre train de vie peut nous faire voir ...je n'ai pas le coeur à chipoter .


-"j'aimerais bien partir , le plus loin possible avec tout ce fric que l'on possède à présent on peut aisément faire le tour du monde" me suggère t-elle en allumant une cigarette .


"de toute façon on a pas trop le choix avec toute cette flicaille qui risque de rappliquer d'un instant à l'autre il vaut mieux ne pas trop traîner nos guêtres dans le coin "


Et oui ! la vie tranquille à regarder pousser les chèvres dans un bien être sur en comptant sur de langoureux et paisibles lendemains , ce n'était point le genre de choses qu'il me fallait . Il y a deux ans , lorsque j'ai rencontré Betty elle était réceptionniste à la banque centrale "computer" j'étais là ...disons pour affaires : un retrait conséquent que l'on peut nommer braquage ! Un beau matin j'avais tout décidé : le lieu , le nombre d'otages et de pseudo-déclarations au cas ou les choses tourneraient mal , ensuite je filerais vers une destination inconnue avec tout ces jolis biffetons histoire de couler une vie rock'n'roll et libertaire ou enfin tout me sera permis et ou personne ne viendra foutre son putain de grain de sel .Ce jour là , un après midi de chien ou il pleuvait des cordes à se pendre sans raison honorable , j'entrais dans cet établissement et bingo ! en moins d'un quart d'heure je tenais à moi tout seul la totalité du personnel . La police fut bientôt alerté de mes petites intentions et je pris quelques otages histoire de ne plus être seul dans le coup . La sueur perlait sur mon front , la peur se lisait sur le visage de mes convives d'un jour à qui je n'offrirais rien (si ce n'est la vie sauve s'ils se tenaient tranquilles comme Baptiste) Après midi de chien certes , mais gros coup de soleil lorsque je vis Betty qui assurait la réception et qui m'apporta contre son gré la somme que j'avais demandé (tout travail mérite salaire !)


Je n'avais pas prévu que cette petite conne aux formes généreuses et au tempérament bien trempé voulait se faire la malle en ma compagnie !

"hey ! mais qu'est ce que c'est que ce bordel ! j'agis seul et je ne veux pas de ton aide !! allez tires toi de cette bagnole et restes avec les autres !"

Mais la jeune effrontée ne l'entendait pas ainsi et était fermement décidée à jouer les Bonnie Parker avec moi , qui d'ailleurs ne la connaissait pas encore par coeur .

"tu as peut être dévalisé une banque mais tu viens de dévaliser mon coeur , mon corps , mon âme et ma vie , je te suis que tu le veuilles ou non !! " depuis ce jour , Betty réalise quelques braquages et autres larcins afin de financer nos vacances rock'n'rolls et libertaires , alors finalement peut m'importe qu'elle réclame un peu trop de champagne quand elle est dans son bain !

vendredi 7 décembre 2007

Bob Dylan "Times They Are A-Changin' "


Allez un peu de musique histoire de nous réveiller un peu , de ne point sombrer dans la sinistrose imposée par une politique nationale de plus en plus foireuse , une politique qui frise les limites du raisonnable et du pensable . je sais chers Internautes et autres bloggers de tout poils (y'avait longtemps !) Vous qui êtes des gens sérieux et sensés , je sais pertinemment que vous êtes vous aussi dépassés par les évènements mais...résistons ! luttons et chantons ! il en ressortira toujours quelque chose . A la veille de ce week end automnal qui s'annonce un rien festif et hautement rock'n'roll , je vous propose d'ouvrir vos cages à miel afin d'ouïr une des nombreuses et jolies comptines du grand folk protest singer BoB Dylan ! A l'heure ou un long métrage (qui est annoncé à juste titre comme un évènement ) relate sa riche et décadente existence au service de causes justes et louables , ce genre de causes qui n'interpellent aujourd'hui qu'une minorité de Gaulois ..les autres préférant s'adonner aux joies du consumérisme à tout crin et à la délation de leurs voisins histoire de toucher un petit pactole ..ah ! elle est belle la gaule de 2007 !
le film de Harvey Weinstein me donne ici l'irrésistible envie de vous faire partager un des grands classiques du sieur Dylan (à qui Antoine , Aufray et Renaud doivent tout ou presque ) Replongeons nous dans les sixties et savourons notre troubadour nous narrer une actualité qui n'a (hélas) pas trop changé :"Times They Are A-Changin' " justement :

dimanche 2 décembre 2007

Remember...



En ce début d'automne 1967 , il faisait assez doux dans la ville de Muflin .Elle et lui sont ensemble depuis près d'un an et tout se passe à merveille .Depuis ce voyage en train de nuit qui leur avait permis d'effectuer un intense voyage intérieur qui souda leur relation , il restait encore quelques braises vivaces d'un amour maintes fois consommé .Lui avait choisi de vivre auprès d'elle quelques jours en fin de semaine et cela lui convenait parfaitement , Elle était ravie et c'est bien là tout ce qui comptait .Chacun des deux amants étaient bien pris par un travail (bien que très différent l'un de l'autre ) qui les passionnait .Lui travaillait en usine sur des machines afin d'affiner la conception de vêtements pour la grande distribution , les nuits de labeurs étant longues et harassantes il était souvent depuis quelques mois d'humeur maussade et toujours un brin cynique .bien qu'étant d'un naturel avenant il apparaissait aussi comme quelqu'un de dur , quelque chose dans son visage traduisait cela de façon on ne peut plus manifeste et rien n'y personne ne pouvait changer cela...pas même elle .


Aimant particulièrement la littérature et les grands auteurs depuis son plus jeune âge , Elle avait choisi tout naturellement de travailler au sein d'une librairie située dans le quartier latin de la ville de Muflin . Elle se rendait chaque matin à son travail de bonne humeur , faire partager sa passion pour les écrits de Victor Hugo , Colette ou Proust était pour elle un ravissement de tout les instants .Elle se rendait tôt à son travail et conseillait de fort belle manière aux clients les livres les plus attrayants et goûtait parfois au plaisir sensuel de leur lire quelques passages à haute voix . Toujours élégante et féminine jusqu'à la pointe des pieds (qu'elle avait menus et ravissants) Elle avait ce don d'envoûter tout les hommes qui passaient autour d'elle sans pour autant avoir les allures d'une allumeuse ou d'une pimbêche . Depuis de longues années (presqu'un quinquennat) elle travaillait en étroite collaboration avec un jeune homme à peine plus âgé qu'elle avec qui elle avait tissé des liens privilégiés au fil du temps ...certains murmurent qu'ils avaient été amants pendant quelques mois .Elle aimait particulièrement être à ses cotés , sa façon de lui parler , de la mettre en valeur sans jamais la courtiser de façon grossière lui plaisait beaucoup , cela l'a troublait parfois ...
Il y eut entre eux des moments intenses et forts et puis ...plus rien sans que l'on sache trop pourquoi .Oh ! la librairie avait continué de fonctionner mais, cette distance impromptue avait perturbé les choses ...A présent tout allait mieux ,voire même beaucoup mieux , Elle l'attendait impatiente et même fébrile , aimant lui raconter l'histoire du dernier film ou du dernier livre qu'elle avait lu , ils échangeaient tout deux vivement sur des domaines aussi différents que : le sens de la vie, la politique ,la littérature ,la religion ,la marche du monde ...Un soir , alors qu'elle était seule chez elle (son compagnon étant encore à l'usine) elle repensa très fort aux moments qu'elle avait partagé de façon intense et sensuelle avec son collaborateur libraire et se posa de drôles de questions, dont celle ci qui revenait en boucle comme un tube musical : "et si c'était lui l'homme que j'attends pour enfin construire ma vie et m'épanouir ?"
Les jours qui suivirent lui parurent empreints de soleil et de quiétude , oh ! certes Elle aimait toujours son amant , Elle aimait toujours partager son quotidien et ses loisirs à ses cotés mais..quelque chose avait changé en elle , et ce quelque chose Elle ne voulait plus , Elle ne pouvait plus , Elle n'envisageait plus devoir y renoncer .