mercredi 30 janvier 2008

La courge démasquée



Il faisait froid dehors , un froid glacial à tel point que les habitants de la ville s'étaient tous sans exception emmitouflés de la tête aux pieds ..le lieutenant avait du faire de même en ajoutant à sa désormais célèbre panoplie un bonnet et une grosse écharpe qui lui allait à ravir ..d'après les dires de sa femme ! cette affaire perturbait notre sympathique détective depuis quelques semaines mais là ..il avait trouvé la bonne piste ,suivit le bon raisonnement . Il devait être 9 h 15 lorsque le lieutenant convoqua madame Tussault pour un entretien de la plus haute importance , la dame patronnesse n'ayant pas l'habitude de ce genre de directive se montra (comme souvent) de fort mauvaise humeur :

"que voulez vous diantre ?!!! me déranger une fois de plus à propos de ce vol qui m'a valut une publicité dont je me serais volontiers passé !!" .Toute de rose vêtue et (en apparence un peu rajeunie) madame Tussault fit son apparition en précisant au lieutenant qu'elle avait beaucoup à faire et que la déranger pour si peu était pour elle un crime de lèse majesté .


"-c'est que ..madame ..avec tout le respect que je vous dois , j'ai une mauvaise nouvelle à vous annoncer ..." en prononçant ces mots , Columbo savait parfaitement ou il voulait en venir (comme toujours) ,depuis quelques semaines il avait remarqué le manège incessant de Steve la courge qui s'intéressait de près à cette affaire . Il avait beaucoup discuté avec lui , l'avait même suspecté au début mais...le bougre d'homme était bel et bien innocent .

"innocent ! innocent !! si je vous suis bien lieutenant vous portez sur moi le couperet de l'accusation primaire!!" s'exclama en faisant trembler les murs madame Tussault .

Il faut bien l'avouer ..tout accusait la patronne de ses lieux enchanteurs (si l'on pouvait dire à présent) car ..au moment des faits ..qui avait donné l'alerte ? à qui profitait le crime de ce pauvre monsieur Darkside ? et surtout qui avait si bien détourné l'attention sur la disparition du corps de la malheureuse victime ? Ce qui avait trahit madame Tussault c'était son absence de discrétion et çà...Columbo l'avait remarqué au premier regard ! certes , cette femme de caractère aux yeux de braise ne l'avait point laissé indifférent mais...le service c'est le service et puis ...qu'en aurait pensé madame Columbo sous sa chevelure blonde , son chignon et ses lunettes d'écrivain ?

samedi 26 janvier 2008

jacques Higelin "Pars" 1978




Replongeons nous dans les divines années 70 , une époque que les moins de 20 ans ne peuvent pas connaître , une époque ou tout semblait possible et ou les artistes saltimbanques chargés de divertir leurs semblables étaient bien plus engagés et combatifs que ceux qui sévissent aujourd'hui . Un exemple criant avec le grand Jacques Higelin dont la carrière est à mon avis un formidable sans faute . Voilà un vrai saltimbanque , un chanteur capable (et aujourd'hui encore !) de vous donner envie de remuer les montagnes , d'aimer la vie encore plus fort et de croquer chaque seconde à pleines dents . un vrai philosophe moderne qu'il faut absolument avoir vu sur scène ou il excelle ! Dans les années 70 , il aurait pu continuer sa carrière d'acteur qu'il avait fort bien débuté avec le film "elle court elle court la banlieue" et puis...bang ! refusant ce statut de "jeune premier du cinéma en devenir" il décida de poursuivre ses expériences musicales (parfois hasardeuses et difficiles d'accès) et en 1975 , Jacques Higelin commença à toucher le grand public avec cet opus rock'n'roll "BBH 75" avec le titre phare "cigarette" notamment .




Les médias (avides qu'ils sont de "bons clients" )adoptent ce nouveau fou chantant capable de créer une ambiance foutraque et festive tout en restant poète et classieux . Mais il manquait au grand Jacques , un vrai succès populaire , un vrai tube quoi ! ce sera chose faite courant 1978 avec le 45 tours "pars " issu de son album "no man's land" . le grand public l'adopte définitivement et pour notre saltimbanque citoyen du monde , c'est le début de la gloire . Suivront des shows exceptionnels durant plus de 3 heures , une vraie complicité avec un public de plus en plus friand d'artistes authentiques et non de "vedettes paillettés" . Attardons nous sur cette fameuse chanson que je trouve toujours aussi bouleversante , montrant avec justesse que les hommes savent tomber le masque et montrer leur vulnérabilité . respect !

lundi 21 janvier 2008

De qui se moque t on ?






C'est pour ainsi dire la question cruciale que se posait le lieutenant depuis sa récente entrevue avec madame Tussault et l'intrépide Steve la Courge . Penché sur la gamelle de son chien , notre infatigable détective pensait sans doute trouver la réponse comme dans du marc de café ..ce qui laissait son brave et fidèle toutou un poil dubitatif . En effet , quelque chose dans cette affaire ne tournait pas rond , d'abord ce vol de tableau puis ce meurtre qui n'avait aucun sens puisque monsieur Darkside n'était qu'un visiteur lambda du musée de madame Tussault . Il fallait aussi compter avec le nommé Steve la courge qui mettait un peu trop de zèle à se mêler de cette histoire dont on pouvait se demander pourquoi cette dernière le préoccupait tant . toutes ces questions trottaient dans la tête de Columbo qui avait oublié de donner à manger à son chien , ce dernier ne se priva pas de le lui signifier en aboyant comme il n'était pas permis de le faire !






'"assez ! assez tais toi ! mais tais toi donc !! voilà tu vas l'a manger ta bonne pâtée , sois un peu patient mon vieux !" les passants assistaient à cette scène avec le regard amusé qu'ont parfois les touristes Japonais lorsqu'ils ne prennent pas de photos .






Au même instant , à l'autre bout de la ville Steve s'agitait , il s'agitait tellement que ses proches se posèrent quelques questions à son sujet . Chaque jour ce jeune et intrépide hurluberlu se rendait au musée pour vérifier l'état de toiles exposées ..alors que ce n'était point son métier puisqu'il exerçait la prodigieuse et pittoresque profession de fonctionnaire .






"que faites vous ici jeune homme ?" lui lança en entrant dans la salle principale du musée , Madame Tussault en personne qui venait comme chaque jour faire son petit tour du propriétaire afin de vérifier que chaque choses étaient à leur place .






"oh rien ! trois fois rien !" répondit un peu surpris Steve "je regardais les magnifiques toiles de votre superbe établissement ! savez vous que vous en comptez 1976 exactement ! j'ai compté !"







Tandis que la propriétaire de ses lieux enchanteurs observait avec un oeil inquisiteur le jeune insolent ,le lieutenant fit son apparition dans le jardin du musée ou il venait de garer sa vieille 403 en faisant un raffut de tout les diables ce qui provoqua le courroux de madame Tussault dont les cheveux se mirent à se dresser sur sa jolie tête .

"qu'est ce donc , mon dieu !! mais c'est encore notre lieutenant ah !! l'incorrigible malotru faire ainsi irruption dans mon domaine !! vivement que cette affaire soit classée !! ". a ce moment précis Steve en profita pour lui fausser compagnie sans demander son reste , une attitude qui parut tout à coup assez inhabituelle chez ce garçon pourtant incollable sur les salamalecs .






mercredi 16 janvier 2008

Madame Tussault contre-attaque

madame Tussault venait à peine de terminer sa réunion breafing à coups de grands effets de manches et d'éclats de voix .Derrière la porte, qu'il a finit par refermer pour attendre patiemment la fin du briefing , le lieutenant Columbo se grattait la tête en réfléchissant. Depuis le début il se demandait à qui pouvait profiter cette bien étrange affaire .

"- car ne dit on pas :à qui profite le crime ?" et le petit bonhomme au pardessus chiffonné n'avait de cesse de se répéter cette question sans trouver la moindre réponse ...Soudain ,il vit arriver près de lui le jeune homme qui semblait s'intéresser de très ,très près à cette mystérieuse disparition de tableaux ; Steve la courge en personne .

"ah lieutenant vous êtes encore là ! je , je ..passais par là et je crois que j'ai du nouveau pour vous !"

le lieutenant marqua un temps de surprise puis enchaîna :

"du nouveau ? vous avez du nouveau ? mais , je rêve vous êtes entrain d'enquêter ?vous êtes journaliste ? chômeur en mal d'occupation ? pourquoi autant d'intérêt ?"

Steve lui expliqua alors qu'il exerce la noble profession de collectionneur d'Art et que, par conséquent le vol d'une toile fort rare d'Eagon Shiele était pour lui une quête inestimable s'il parvenait à l'obtenir au plus bas prix...quitte à la dérober au voleur dont on recherche la trace à présent .


Quelques bruits de pas se mirent à résonner dans la pièce voisine , Columbo remercia brièvement Steve pour ses précisions (bien qu'un peu hasardeuses ) et interpella madame Tussault :

"'scusez moi m'dame , juste une p'tite question , ou étiez vous la nuit ou le tableau à été dérobé ?" madame Tussault se raidit tout à coup et répondit un peu sèchement :

"je ne sais pas qui vous êtes monsieur mais permettez moi de vous dire que vous êtes d'une impertinence et d'une redoutable insolence , surtout pour un policier !!! ou étais je ? mais chez moi mon brave ! je dînais en compagnie de mon mari Charles Edouard !"

"ah mais , ne vous emballez point m'dame c'était une question de formalité , vous savez il y a eu un meurtre doublé d'un vol dans votre musée il est normal que je vous pose quelques questions , n'y voyez aucune intention malhonnête , ni aucune accusation hâtive de ma part , je ne fais que mon métier m'dame !! "
sans le vouloir vraiment , notre sympathique détective était un tant soit peu tombé sous le charme de la fougueuse et intrépide madame Tussault . Cette dernière cachait en effet sous une apparence un peu rigide un caractère beaucoup moins hostile qu'il n'y paraissait !! mais..était ce la bonne stratégie pour échapper aux questions du lieutenant ? que fallait il en penser à présent ?

vendredi 11 janvier 2008

Rolling Stones "fool to cry" 1976



C'est une belle année qui commence ...et derrière cette morosité je sens bien que quelque chose se trame . Quelque chose qui annonce un renouveau ...C'est pourquoi , chers internautes et autres bloggers de tout poils , vous qui êtes friands de musique je profite de ce soir de pluie pour vous convier à ouïr une douce berceuse entonnée par nos mythiques pierres qui roulent . Depuis presque un an "le magicien Ox" s'est immiscé sur la toile et j'avais fait le serment de ne point vous entretenir de mes considérations personnelles que je juge comme faisant parties de mon jardin secret . Toutefois , une des grandes émotions qui marquera ma mémoire à tout jamais est bel et bien le concert que les Stones ont donné au stade Gerland de la bonne ville de Lyon , voir Mick Jagger se déhancher et arpenter en tout sens la scène au coté de l'excellent et collector Keith Richards et ses doigts magiques , au milieu de cette foule allant de 7 à 77 ans fut une vraie claque dans ma jeune vie !


c'est pourquoi , je vous propose de retrouver les Pierres qui roulent en 1976 avec un extrait de leur album "black and blue" (disque un peu sous estimé à l'époque et qui vaut pourtant son pesant de cacahouètes croyez moi !) le fameux "fool to cry" sussurré par la mère Jagger coiffée ici comme un dessous de bras mais..tout lui va comme un gant de crin !

"fool to cry" qui peut être considéré comme la petite soeur de "Angie" et la lointaine cousine de "Lady Jane" autrement dit un tube imparable signé Jagger/Richards , une chanson capable de vous faire décoller sans la moindre substance illicite alors ...profitez mes amis , profitez !!!!
Que l'an de grâce 2008 vous emmène loin et vous fasse atteindre vos rêves les plus fous !!

samedi 5 janvier 2008

Le lieutenant mène l'enquète



Un drôle de petit bonhomme vêtu d'un imperméable froissé s'avança vers Steeve qui venait tout juste d'entrer dans le parking du musée de madame Tussault , les cheveux touffus et désordonnés il semblait avoir été réveillé en sursaut il y a peu de temps , ce qui amusa beaucoup Steeve ..

"excusez moi m"sieur , je suis le lieutenant Colombo de la brigade criminelle , j'ai deux ,trois p'tites questions de routine à vous poser !"

Steeve lui répondit par l'affirmative et lui déclara qu'il avait eu vent du vol d'un tableau mais il s'étonna de la présence sur les lieux de la brigade criminelle .

-"à ma connaissance lieutenant , il n'y a eu qu'un vol de tableau et non un meurtre !"

c'est alors que le singulier lieutenant de police chercha dans la poche droite de son imper un bout de papier chiffonné

"ou est ce que je l'ai mis? ah ! le voilà m'sieur ! vous n'êtes peut être pas au courant mais on a retrouvé un homme mort près de la toile dérobé , un certain monsieur Darkside , ce nom vous dit quelque chose m'sieur ?"

Steeve ne connaissait pas monsieur Darkside mais il avait eu affaire à lui lors d'une transaction il y a deux années de cela .

"c'est peut être sans importance mais j'ai côtoyé la victime pour affaires ..mais de là à me soupçonner de meurtre !"

Une petite brise caressa leurs visages tandis que Colombo allumait un cigare et se grattant la chevelure , les hommes de service s'agitaient en tout sens , l'alarme qui avait résonné au moment du vol avait en effet réveillé une partie de la ville ce qui n'était pas fait pour arranger l'affaire .

"ah ! m'sieur c'est ma femme qui va en faire une tète quand je vais lui dire çà !! figurez vous qu'elle possède un exemplaire de cette toile ..découpé dans un journal ..elle est drôle ma femme !"

Steeve n'était pas vraiment rassuré par l'apparente tranquillité de ce lieutenant qui avait l'air beaucoup plus futé qu'il ne le laissait paraître .

"je ne vous accuse pas m'sieur , ce sont simplement des questions de routine pour mon enquête et je dois avouer m'sieur qu'elle s'avère plus complexe que d'ordinaire !"


Jeudi , 5 h 15 madame Tussault en personne organise l'inventaire de la plupart des oeuvres d'art qui sont exposées dans son magnifique (bien qu'un peu foutraque) musée ! Le soir du meurtre une toile d'Egon Shiele fut dérobée au nez et à la barbe du service de sécurité et c'est ce détail qui irritait beaucoup madame Tussault . elle avait convoqué toute son équipe dans une salle de réunion pour faire le point et le moins que l'on puisse dire c'est que l'ambiance était électrique ! La donzelle propriétaire de ses lieux de culture et d'évasion pour cadres moyens en proie aux doutes et aux affres de l'existence , s'étonnait avec force du manque de panache de ses sbires ..
"y aurait il un traître , un cambrioleur et un assassin parmi vous messieurs ?"
A ces mots personne ne broncha et l'on entendit presque une mouche voler . soudain , la porte s'ouvrit et quelqu'un fit irruption comme un chien dans un jeu de quilles , en manquant de se prendre les pieds dans le tapis qui se trouvait à l'entrée de la pièce :
"oh ! excusez moi m'dame ! j'ai juste deux,trois questions à vous poser ! " .

mercredi 2 janvier 2008

Mystique Alambique


Un endroit désert . Un no man's land . Dehors , la pluie , une ville en pleine nuit deux hommes discutent sur le bord d'un trottoir , ils sont tout deux habillés de noir : gabardines , cravates , costumes et chaussures . Soudain , une voiture passe près d'eux et fait mine de s'arrêter , l'un des deux individus se rapproche du véhicule :
"-excusez moi m'sieur vous pourriez m'indiquer ou se trouve le commissariat le plus proche s'il vous plaît ?"
-"mais , certainement monsieur " répondit Steeve "au second feu sur votre droite vous ne pouvez pas vous tromper !"
Et la voiture repartit de plus belle au milieu des regards de quelques passants noctambules un brin médusés . Quelques heures plus tôt , l'alarme de sécurité du musée de madame Tussault s'époumona pour alerter les secours au sujet d'un vol ...un vol commis au nez à la barbe des gardiens en plein jour !!
Steeve qui ne perdait jamais une occasion de se mêler de ce qui ne le regardait pas , se mit en tête (malgré les recommandations de son pote Davis la Courge )de mener l'enquête .
-"tu n'y penses pas Steeve , c'est un trop gros coup pour toi ça !! viens donc boire une dernière chope de bière à l'Alambic , c'est à deux pas !"
Rien ne put le faire changer d'avis ! ni les risques , ni les représailles des cambrioleurs ainsi que de la police chargée de l'enquète , il laissa son acolyte sur le trottoir et grimpa dans son auto en direction du musée de madame Tussault . A peine arrivé , il constata que tout avait été bloqué par les forces de l'ordre pour les besoins de l'enquête et qu'il lui serait probablement un peu compliqué de s'introduire dans l'établissement sans éveiller quelques soupçons ..c'est alors qu'une voix le sortit de sa rêverie horizontale :
"m'sieur m'sieur !! j'aurais quelques questions à vous poser , ce s'ra pas long ! vous savez c'que sait : la routine !".