vendredi 26 février 2010

Mademoiselle Tapioca par temps couvert


Le jour venait tout juste de montrer sa fraise et , déjà les klaxons des autos se faisaient entendre dans la ville . Allongée dans son lit , Isabelle Tapioca dormait et rêvait encore . Elle dormait du sommeil de l'enclume en se foutant comme de sa première culotte du vacarme citadin .
7 heures déjà , le radio réveil de la belle venait à peine de s'enclencher et les premières infos de la journée étaient déclinées à une vitesse grand V entrecoupées de réclames publicitaires à ne plus que savoir en faire . Mademoiselle Tapioca était très avide d'informations . Curieuse de nature et altruiste , elle avait choisi de travailler dans les Ressources Humaines ... ce qui pouvait apparaître comme un immense paradoxe .
A peine levée , elle se dirigea vers la salle de bain afin de prendre une bonne douche froide dans le but de se réveiller au mieux . Elle avait l'habitude de prendre son petit déjeuner dans la cuisine en peignoir , sans perdre une miette des nouvelles à la radio .
Ce jour là , alors qu'elle fumait sa première cigarette de la journée , un bruit particulièrement suspect l'intrigua ...

mercredi 10 février 2010

Un disque de légende "Abbey Road " The Beatles (1969 )



Un billet qui commence ce jour par une date d'anniversaire . Il y a précisément 3 ans un certain mercredi 7 février 2007 démarrait l'aventure du Magicien OX .
Réjouissance today : parlons d'un album culte , un disque que je trouve absolument parfait .


Il s'agit du fameux "Abbey Road" le onzième album des Beatles paru le 26 septembre 1969 .
Toujours merveilleusement produit par George Martin, "Abbey Road " est plus que jamais le disque qui marque la fin de l'histoire magique des Beatles . Le groupe qui inventa la Pop Music (pas moins) et qui éclata dans le monde entier sept ans plus tôt venait en cette fin de décennie sixties (qu'ils avaient marqué au fer rouge !) de faire paraître à nos oreilles un monument de l'histoire de la musique !
Enregistré à Londres durant l'été 1969 , nos quatre compères dans le vent gravent sans le savoir d'une part leur ultime album et , d'autre part le chef d'oeuvre absolu ! Une production à couper le souffle , de l'intensité sur chacune des chansons de la galette le tout porté par une pochette devenue (elle aussi ) mythique .


Difficile de parler de "Abbey Road " quand tout semble avoir été dit ou écrit depuis plus de quarante ans ... Je me permettrais juste d'ajouter que c'est un album dont je ne me lasse point ( n'étant même pas né à l'époque de sa sortie ) et que les Beatles représentent à mes yeux (et mes oreilles) bien plus que la musique . Ils demeurent (tout comme les Rolling Stones) aussi présents que le vent , la pluie ou le soleil : un élément de notre vie !


"Abbey Road " porté par les énormes tubes que seront "come together", "here comes the sun" et "something" s'écoulera à 30 millions d'exemplaires à travers le monde, soit la deuxième meilleure vente du groupe après "Sergent Pepper's Lonely Hearts Club Band " paru en 1967 .


Quelle carrière et quelle vie trépidante les Beatles ont mené de 1962 à 1969 !!! J'ai l'impression qu'ils ont vécu leur succès fulgurant comme un film en accéléré et , le plus incroyable constat : Leur oeuvre résiste au temps à l'image de Dorian Gray .


Je vous propose donc un des titres phares de ce disque cultissime : "Here comes the sun " :

lundi 1 février 2010

et paf ! le Jumpin Jack Flash est là !



Lorsqu'Harry sortit de la voiture , il se retrouva nez à nez avec Jack Danielle en personne ! Le bondissant et hirsute Jack avec son cigare et sa dentition digne d'une publicité pour un dentifrice . Harry était à présent ligoté à l'arrière du véhicule qui le conduisait au domaine privé de mister Jumping Jack flash .


A peine arrivé , les hommes de main du maestro firent sortir notre inspecteur pour l'emmener dans le bureau de Jack le foutraque en vue d'une explication de texte et de syntaxe qui devait sans aucun doute laisser quelques traces .

-"installez vous mon petit vieux ! je vais à présent tout vous expliquer : tout ceci n'est qu'une immense comédie , une odieuse farce tel celle que l'on fait jouer inlassablement au genre humain depuis des millénaires !!" lui lança Jack Danielle en fumant son cigare le regard halluciné .


Harry ouvrit de grands yeux : il ne comprenait pas un traître mot de ce que pouvait lui signifier avec éloquence le bondissant Jacky .

-"tu sais Harry , je ne suis pas et je te le répète un voleur de poules , je suis au dessus des lois moi ! je suis LA loi !! ah ah ah !! je suis celui qui tire les ficelles dans cette ville ! "

-"attendez , vous voulez dire que ... mais qui êtes vous au juste bon sang de bonsoir ?

Jack ne prit pas le temps de lui répondre plus précisément mais Harry avait finit par comprendre : il se trouvait face au big boss du FBI aie aie .


Harry avait été depuis le début de cette histoire le Dindon d'une farce peu mangeable , le jouet d'un homme de pouvoir prêt à tout pour en user et en abuser .

Deux jours plus tard , Harry fut relâché avec l'obligation de ne jamais révéler le véritable emploi de Jack Danielle ... il n'avait pas le choix désormais et devait poursuivre son métier de flic luttant contre la corruption avec ce lourd secret .



Un souvenir fort lui revint en mémoire : son pote de toujours Bob De Chico avec qui il travaillait en tandem il y a 15 ans ... et dont il n'avait plus jamais eu de nouvelles depuis que ce dernier fut pris dans une embuscade : et si lui avait parlé ?
Bob c'était un peu comme son frère et , tout deux s'étaient jurés de traquer les malfaisants ou que ces derniers se trouvent sur cette putain de planète !
Harry n'avait en lui que des regrets et se fit la promesse à ce moment précis de se faire justice en mémoire de Bob De Chico qui conduisait si bien les Taxicos la nuit dans les villes de grandes solitudes ...