vendredi 25 mars 2016

Max et Lion sur la route


C'était un jour comme les autres , une journée qui commença par un bon bol de café fumant et quelques tartines pour Lion . Lion était né 35 ans plus tôt en Italie du coté de Palermo .Une citée ou il fait toujours bon vivre mais ou les fins de mois sont souvent difficiles pour la plupart des citadins .

Ce jour là , en prenant son petit déjeuner avant de se rendre au labeur pour y faire son beurre , Lion songea à toutes celles et tout ceux qui n'ont pas connu les réjouissances du jeune vendeur de journaux en pleine période électorale et post-Vietnam .

Une époque pas si lointaine ou les habitants de Foukrach  se délectait à la lecture des mésaventures de ceux qu'ils avaient décidé de ne plus jamais élire , se tenait  au courant de la moindre ligne sur un homme providentiel capable de leur parler de bonheur, ce croissance et de liberté retrouvée après des années de guerre économique qui n'avait rien apporté de bon .


Vers 7 h 30 , il commença son job avec un entrain qui lui faisait ce jour fort défaut .Foukrach lui paraissait dénuée de sens patriotique, terne et sans valeur de respect envers ces putains de belles rues et ces foutues trottoirs ou seul les chiens osent y laisser une trace de leurs passages réguliers en compagnie de ceux qu'ils  pensent être leurs maîtres .


Alors qu'il s'évertuait à vendre quelques maudites feuilles de choux , il remarqua la présence d'un homme un peu bourru , aux cheveux roux et frisés et qui semblait vagabonder à quelques encablures de la rue des faussaires .


-Hey , m'sieur , les nouvelles du jour pour 1 dollar , vous êtes preneur ? lui lança Lion comme il avait l'habitude de faire chaque jour.


L'homme  ne répondit pas de suite, le fixa d'un regard un peu abattu et lui dit :

-j'ai mieux à te proposer mec, des millions de dollars dans un coffre fort à quelques centaines de miles d'ici , un peu de fric pour vivre peinard et ne plus trimer pour des saligauds à la peau épaisse comme celle d'un Ours polaire mal léché , çà te branche ?

Lion se mit à sourire et l'homme se présenta en lui serrant la main .

-Je m’appelle Max, et je suis de passage à Foukrach , on peut faire la route ensemble et quitter ce trou perdu ou il ne se passe plus rien .

-Enchanté Max,, je m'appelle Lion , elle est pas banale ton histoire !!

Un jour nouveau commençait ...