lundi 16 mai 2022

"Les gens qui s'aiment" après le CD , les concerts !

 


 Depuis le 9 octobre 2020 et la parution de mon disque "Les gens qui s'aiment " que vous êtes nombreuses et nombreux à posséder , j'ai multiplié avec joie les scènes afin de présenter ces nouveaux titres sans oublier les anciens tel "La grande maison", "Sous le cerisier" ou encore "Rendez-moi mes cheveux " .

De ce disque  de 2020 , les titres "Décadence", "Les gens qui s'aiment " ou encore "Every Buddy " ont reçu un joli accueil fort encourageant .




J'ai pu donc vérifier sur les scènes de ma région Lyonnaise et Beaujolais/Maconnais que certaines chansons parmi les nouvelles ont eu votre préférence tel "C'est de l'amour" que je n'avais pas mis en avant pour tout le monde et que je fais donc ici pour vous dans une version en public captée dimanche 15 mai sous le kiosque de la place des Arts de Villefranche sur Saône . Bon visionnage ! 
A très vite pour la suite de l'histoire concernant 
Katherine Vermeer et Alphonse Monet  !! 

mercredi 27 avril 2022

Katherine Vermeer contre attaque

 

Alphonse Monet (toujours interprété par  Robert Redford) courait à toute allure le plus loin possible du commissariat bien décidé à déjouer la police que représentait trop mal à ses yeux Max Hilaire (incarné ici par Max Von Sydow) qui n’avait rien fait pour savoir qui pouvait avoir assassiné ses collègues de bureau et surtout pour quelle fichue raison !

Depuis la découverte macabre, les corps avaient été disposés à la morgue et les familles prévenues. L’enquête sur ces sinistres disparitions au sein de l’entreprise privée spécialisée dans la finance et les placements boursiers dans laquelle travaillait Alphonse Monet n’avait pour le moment rien donné de concret et les soupçons s’orientaient de plus en plus envers ce dernier qui, par sa fuite s’avouait coupable …

Pendant ce temps, toujours en garde à vue ,Katherine Vermeer (de nouveau incarnée par Faye Dunaway)  la journaliste d’investigation relatait aux policiers (et au fin limier Max Hilaire) son cours entretien avec Alphonse et sur la surprise qui fut la sienne en découvrant les personnes inanimées et de l’odeur de mort toute fraiche et surtout de l’impossibilité sur le fait que le dénommé Alphonse puisse être coupable.


 

 

-Mais pourquoi selon vous ?? lui rétorqua Max Hilaire, vous étiez, chère madame, sur les lieux depuis quelques minutes seulement et, selon moi, il  est fort probable qu’Alphonse Monet ait pu régler leurs comptes à ses collègues avant de prendre sa pause déjeuner, qu’en dites-vous ? C’est imparable, non ?

- Pas du tout, vous vous trompez, lieutenant affirma illico Katherine Vermeer, je vous rappelle pour la  seconde fois que lorsque je l’ai interrogé pour mon journal, monsieur Monet venait de me faire la confidence suivante : Un courrier lui avait été livré la veille de ma venue  à son journal et une riposte allait bientôt s’abattre sur cette agence car un client important les menaçait après s’être fait arnaquer. L’explication est là !! Il faut agir au lieu de tergiverser !!

 

A SUIVRE ....

 

Histoire très librement inspirée du film "Les Trois jours du Condor" réalisé par Sydney Pollack avec Robert Redford, Faye Dunaway.

 

 

mardi 5 avril 2022

Max la menace passe à l'action !



  

 Max la menace Policière (incarné ici par Max Von Sydow) fit conduire manu militari Alphonse Monet (joué Robert Redford) et Katherine Vermeer la journaliste d’investigation en reportage (de nouveau incarnée par Faye Dunaway)  en garde à vue.

 

Une fois arrivés au poste de Police,  Katherine Vermeer fut mise en cellule sans une once de ménagement, elle fut à l’écart et dut répondre aux questions du flic Max qui avait la fâcheuse habitude de poser des questions à toute allure en exigeant des réponses précises auxquelles la journaliste ne put que répondre par la négative et l’étonnement .

 

Etonnée qu’elle était de se retrouver dans un tel bourbier alors qu’elle ne venait dans cette entreprise que pour faire son métier qui est justement celui de poser des questions.

 

-C’est le monde à l’envers, je viens pour interroger mon client, monsieur Alphonse Monet  à qui j’avais certaines questions à poser au sujet de la société pour laquelle il travaille car il se murmure que leur actionnaire principal et fondateur de cette boite aurait falsifié les statistiques des bénéfices obtenus, déclara sans filtre Katherine Vermeer.

 

Une déclaration qui fut la satisfaction  de Max, son sourire carnassier ne trompait  personne au sein de la petite pièce enfumée où se déroulait l’interrogatoire ;

 

-Voilà que vous vous mettez à table, madame, je me doutais bien que cette entreprise n’était pas claire et que votre venue n’a pas du plaire à tout le monde, n’est-ce pas ? fit Max la flicaille.

 

 Tandis que Katherine Vermeer  se  trouvait dans le bureau de Max et de ses ferrailleurs pour une bien curieuse interview avec flash dans les yeux et aveux à la clé ,le dénommé Alphonse Monet profita d’un instant de répit d’un des gardiens de la paix (garder la paix semble être une bien rude tâche) pour se faire la malle en courant tel un lapin de garenne à travers les ruelles encore bien encombrées par la circulation automobile ….

A SUIVRE ....


Histoire très librement inspirée du film "Les Trois jours du Condor" réalisé par Sydney Pollack avec Robert Redford, Faye Dunaway.

vendredi 18 mars 2022

En garde à vue Monet !



 L’homme au chapeau (incarné ici par Max Von Sydow) devant l’ampleur du désastre sortit de derechef son révolver et le braqua sur Alphonse Monet (toujours joué Robert Redford) Katherine Vermeer (à nouveau incarnée par Faye Dunaway) journaliste d’investigation en reportage.

 

-Pouvez-vous m’expliquer ce qui est arrivé à tous vos collègues qui gisent morts devant nos yeux ? s’exclama le regard menaçant et désemparé le policier nommé Max. (incarné ici par Max Von Sydow)

Katherine Vermeer découvrit alors avec stupeur la grande salle de travail  "Open Space"  ou se trouvaient à terre une trentaine d’employés, l’odeur était  assez incommodante et un haut le cœur lui prit. Alphonse Monet tenta de l’empêcher de regarder le sinistre spectacle lorsqu’elle déclara:

-Je n’avais pas vu ça ! Je suis venue pour interroger monsieur Monet pour mon journal, il m’a fait installer dans une petite pièce et je comprends mieux pourquoi à présent !!  Alphonse, vous saviez pour les cadavres ?  expliquez-vous ?

A ce moment-là, Alphonse Monet alla s’asseoir à son petit bureau et se confia enfin devant la journaliste et le policier :

 


- Après m’être absenté quelques minutes comme chaque jour pour acheter des sandwiches, je ne suis pas revenu par la grande pièce .Au bout de 5 minutes, c’est vrai, je me suis  senti un peu seul.

 

D’habitude, surtout à l’heure du déjeuner, il y a  énormément de vacarme dans les grands bureaux et là, alors que je dégustais mon sandwiche au fromage de chèvre :


 Aucun bruit, aucun souffle, aucune dispute.

 

C’est au moment où je me suis aperçu que l’incompréhensible venait d’être commis que madame  Katherine Vermeer  est arrivée.

 

Le policier remit son révolver dans sa poche et scruta le lieu en faisant les cent pas , Il appela des renforts et les pompes funèbres pour ranger comme il se doit les cadavres et pria monsieur Monet de prévenir les familles.

 

-A compter de cet heure, vous êtes tous deux en garde à vue. précisa Max la menace. 

A SUIVRE...


Histoire très librement inspirée du film "Les Trois jours du Condor" réalisé par Sydney Pollack avec Robert Redford, Faye Dunaway.

mardi 22 février 2022

El Condor Pasa

 

 

Alphonse Monet (qu'interprète pour nous Robert Redford ) fit donc malgré lui la connaissance de  Katherine Vermeer (incarnée par Faye Dunaway) journaliste d’investigation pour un grand quotidien.

Sur la réserve pour les raisons évoquées précédemment (sa défiance vis-à-vis des médias et sa paranoïa maladive au sujet de l’information) et surtout après le massacre qu'il venait de découvrir sans pouvoir agir ou en faire part .

Alphonse Monet la fit donc  entrer dans un petit bureau qui se trouvait être le sien mais il ne fallait surtout pas que la journaliste d’investigation n’aperçoive, de près ou de loin la grande salle de réunion ou tous ses collègues gisaient  sur le sol après avoir été mystérieusement assassinés.

-Vous semblez nerveux monsieur Monet fit Katherine Vermeer en installant son micro pour la captation  de l’entretien, quelque chose vous tracasse ?

 

-Non, non lui répondit avec une voix blanche  Alphonse Monet tout en triturant son col de chemise.

-Bon, tant mieux, j’ai certaines questions à vous poser au sujet de votre société, voilà il se murmure que votre actionnaire principal et fondateur de cette boite aurait falsifié les statistiques des bénéfices obtenus et vous n’êtes pas sans savoir ,monsieur Monet ,que votre domaine à savoir  la finance et les placements boursiers, peuvent comporter certains risques…

La conversation se poursuivit et Alphonse répondit de bonne grâce bien que fort perturbé à l’interview en avouant ne pas connaitre les intentions de son patron.

-Il se trouve, déclara Alphonse Monet, que nous n’avons pas eu de réunions depuis longtemps, je suis un employé lambda et on ne me confie rien .Pourquoi toutes ces questions madame ? Pour quelle raison vous m’avez choisi pour vous répondre d’ailleurs ?

Katherine Vermeer expliqua simplement qu’un courrier lui avait été livré hier à son journal et qu’une riposte allait bientôt s’abattre sur cette agence car un client important les menaçait après s’être fait arnaquer.

Soudain, un bruit fracassant se fit entendre et un homme vêtu d'un chapeau , d'une gabardine et de lunettes de soleil fit son apparition :


-C’est la police madame, monsieur, quelqu’un nous a prévenu du drame à venir et je m’étonne que personne d’entre vous deux n’ait rien remarqué…

L’homme ouvrit la porte de la grande salle  de réunion ou se trouvait une dizaine de cadavres …rien d’exquis.                                  A SUIVRE ….


mercredi 26 janvier 2022

Haro sur le baudet


 


 

Alphonse Monet (interprété ici par Robert Redford) travaille pour une entreprise privée spécialisée dans la finance et les placements boursiers. Son job principal  c’est de conseiller à des quidams dont les fins de mois reviennent plus que de raison à opter pour un crédit sur tout ce qu’ils consomment. 



Souvent, les roublardises d’Alphonse Monet se déroulent sans problème et le client repart satisfait, le sourire aux lèvres alors que le bougre va se faire plumer comme un bleu. Il arrive qu’il y  ait des réclamations  et là, ça peut finir mal, très mal.

 

Après s’être absenté pour acheter des sandwiches, Alphonse Monet  se sent un peu seul dans les grands bureaux « open space » .Aucun bruit, aucun souffle, aucune dispute. Soudain, il aperçoit  dans la grande salle de réunion l’horreur de la situation qui s’offre à lui : Tous ses collègues gisent sur le sol , assassinés.

Cela ne fait aucun doute pour Alphonse Monet, il s’agit d’un coup de la brigade des Pharmaciens du Vaucluse, il l’a connait bien puisque le chef de son district les surnomme, sans jamais les avoir vu, les Big Pharma .


Très vite, dans les jours qui suivent, Alphonse Monet  se coupe de tous les médias pouvant évoquer de près ou de loin ce qui vient d’arriver.

Alphonse Monet se méfie tout à coup et sans raison apparente des médias maintream qui, selon lui ne racontent que des mensonges. Pour lui, même le bulletin météo est une œuvre du dieu Satan .

 Que faire alors ? Il est seul dans l’entreprise, les commandes se poursuivent et les demandes de crédits (qu’il sait être une odieuse arnaque) ne l’empêchent pas de travailler sans relâche comme si de rien n’était.

La semaine suivante, alors qu’il vient de raccompagner un pigeon qui n’a plus les moyens d’être voyageur au long court .

Une nouvelle cliente fait son entrée dans la boutique .

Elle se nomme Katherine Vermeer (incarnée par Faye Dunaway) et souhaite poser quelques questions à Alphonse.

Ce dernier est un peu embarrassé et lui répond sèchement :

-En quel honneur ? Qui êtes-vous ?

-Je me nomme Katherine Vermeer, je suis journaliste d’investigation.

....A SUIVRE         ...aucun doute possible 

lundi 3 janvier 2022

"Gloubi Boulga" Jerry OX 5ème extrait du CD "les gens qui s'aiment"


Le disque "Les gens qui s'aiment " produit , arrangé et réalisé par Loïc Manach  ,disponible depuis le 9 octobre 2020 rencontre grâce à vous le succès, c'est à dire ,votre écoute suite  à vos nombreux achats de cet opus et je dois avouer que je suis très touché par les premiers retours qui sont tout à la fois encourageants et chaleureux . 


Un dernier  album qui vous a séduit et je vous en remercie car je n'étais pas tout à fait rassuré au départ sur le résultat final . Et oui! le doute est assez permanent chez moi !

Hourrah ! Malgré la période sanitaire alarmante et incertaine , j'ai pu faire quelques   spectacles pour  présenter ces 10 nouvelles chansons comme  j'ai eu le plaisir de le faire précédemment suite à la parution en 2011 de "Pauvres terriens" et de "Heureux pêcheur" en 2015 . 



Après  les titres "Décadence" , les Gens qui s'aiment " (la chanson titre du CD) , "Every Buddy" et "Je vous parle d'elle " en septembre 2021 , je vous dévoile en ce début d'année 2022 que je vous souhaite excellente (oui !! du positif !! ) un 5ème et ultime extrait.  Il s’agit de la plage 2 (face B) du single "je vous parle d'elle" , la chanson "Gloubi Boulga




 Dont voici les paroles : Gloubi Boulga

 

 

 

 

Dieu sur ton nuage

Tu te la coules douce

Et c’est bien dommage

Rien ne t’éclabousse

Viens donc un peu voir

Que font tes fidèles

Qui ont gobé l’histoire

Du père éternel…

 

Alléluia, alléluia

Pourquoi tu fais ça ?

Allah, Allah

Au bar je n’vais as

Shalom Masha

Je n’te comprends pas

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

 

As-tu pu entrevoir

Le fils du prophète

Qui, dès qu’il fait noir

Crame des allumettes

Faut vivre dans la crainte

Du soir au matin

Les femmes sont des saintes

Ou bien des putains

 

Alléluia, alléluia

Pourquoi tu fais ça ?

Allah, Allah

Au bar je n’vais as

Shalom Masha

Je n’te comprends pas

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

 

Accorde au curé

Dans les centres villes

De vivre mariés

Et non pédophiles

Et dans les couvents

Les braves religieuses

D’avoir des amants

Plus d’images pieuses

Alléluia, alléluia

Pourquoi tu fais ça ?

Allah, Allah

Au bar je n’vais as

Shalom Masha

Je n’te comprends pas

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

Il sert à rien ton charabia

Ton Gloubi Boulga

 

Et pourquoi ces frères

Jumeaux ça se voit

Se tuent pour une terre

Promise deux fois ?

A la vue des problèmes

De tous ces terriens

Tu avoues quand même

Qu’ils comprennent rien . Musique et Paroles: Jerry OX (droits protégés) 



La version AUDIO issue de l'album 

:   https://soundcloud.com/jerry-ox/jerry-ox-gloubiboulga





Si vous souhaitez posséder cet album, rien de plus simple :





 
Vous m'envoyez un mail à l'adresse suivante : bobsinclar69@hotmail.fr


 Et je vous adresserais en pièce Jointe un bon de commande qu'il vous suffira de me retourner par courrier postal avec le chèque de règlement de cet album, soit 10 euros.

 Pour les réfractaires à l'objet DISQUE "Les gens qui s'aiment" est DISPONIBLE POUR 7 euros sur Bandcamp 



En attendant , et comme promis voici le cinquième  extrait officiel de "Les Gens qui s'aiment " ...."Gloubi Boulga " 

Bonne écoute et lumineuse année 2022  à toutes et tous !!