mardi 28 juillet 2015

Difficile de sortir de l'auberge



Juillet 2014, Charnay les Mouflons.  Un été des plus chaotiques ou le soleil avait tendance à laisser les nuages jouer la première et la seconde partie du spectacle, Romain et Cécile, deux ex-citadins devenus depuis quelques belles années agriculteurs par amour de la nature et des animaux, avaient le moral en berne en constatant l'état de leurs finances aussi désastreuses qu'un dimanche sans sieste crapuleuse.


Tout deux possédaient quelques brebis au sein de leur ferme mais ,depuis quelques semaines les pauvres bêtes diminuaient de plus en plus . La raison : les morsures mortelles d'un loup qui rodait dans la nature et que personne n'avait encore réussi a stopper dans son élan meurtrier.




Pensive, Cécile se demandait pourquoi , en plus du blues passager que la perte des moutons de Panurge provoquait au sein de leur quotidien , ce qui lui causait un tracas encore plus vaste encore.



Elle avait eu l'idée cinq ans auparavant de quitter Auxerre pour vivre une vie de bohème avec Romain. Une vie plus proche de leurs aspirations avec le grand air et les beaux paysages de Charnay les Mouflons en prime.



Mais, qu'est ce qui clochait à présent ?  Elle avait beau y songer avec raison , la réponse ne pointait plus le bout de sa courgette.





Il était 7 h du matin , Romain était parti nourrir les brebis et entretenir la ferme avec une certaine dévotion malgré le doute sur l'avenir de leur existence un peu isolée et plus très idyllique .

Cécile , de son coté se préparait pour mettre en place une partie de la ferme afin de faire une maison d’hôte.


-Si çà peut rapporter quelques sous pour faire bouillir la marmite et nous faire voir du monde, ce sera déjà une bonne chose ! se dit elle.


Elle fut attirée par la Une du journal du jour que Romain avait mis en évidence dans la cuisine après son petit déjeuner.

"La crainte de l'été montre ses crocs , un loup s'est fait la belle !"

-Ah !! voilà que c'est officiel maintenant !! va-t-on enfin nous entendre ? se demandait elle .