vendredi 21 juin 2019

Vacances improvisées en totale liberté !



Durant le trajet, si Anna-Lyse qui conduisait était souriante , intrépide et à son aise, Jean-Paul , en revanche , bien que très heureux auprès d'elle , semblait rongé par quelque chose de tracassant.

-Je te trouve bien silencieux tout à coup  lui lança Anna-Lyse

-Oh ! c'est que j'ai du mal avec la séparation d'avec ma famille bien que cette fichue dernière me mène la vie dure , je ne sais pas quoi faire, tu saisis ?

-Bien évidemment mon coco ,lui répliqua aussitôt Anna-Lyse , je t'emmène dans une petite villa abandonnée en bord de mer , nous allons y séjourner le plus longtemps possible et là ...tu vas voir ce que veux dire le mot : Libération totale !

Sans vraiment savoir ou ils allaient , tout deux voulaient seulement s'évader un peu le temps de vivre de vraies vacances improvisées . A mi-chemin , Jean-Paul prit le volant et le trajet se poursuivit au milieu de beaux paysages et de la chaleur estivale qui leur redonnait de jolies couleurs, eux qui pensaient en manquer un peu , quand même .

-Ils sont pas gênés de nous suivre comme çà , dit Jean-Paul 
- à qui parles tu ? répliqua un peu surprise Anna-Lyse 
-Aux lecteurs du Magicien OX ! pardi !

La libération totale passe aussi par l'abolissement des frontières entre le lecteur et l'auteur donc, vous voila au cœur de l'histoire  .

Soudain  , ils arrivèrent au bord de la plage et décidèrent que c'est ici qu'il fallait être, qu'il était bon de vivre et qu'après tout, la réponse à la question d'Anna-Lyse

-Qu'est ce que j'peux faire ? j'sais pas quoi faire ?" venait  de trouver sa réponse là, près de pins , de l'odeur de la mer et de la douceur de cet été qui était leur saison rien qu'à eux et puis , basta ! 

La villa abandonnée existait bien en ce bel été 1965 , un perroquet bavard comme une pie mais poli comme un singe en était l’hôte principal . Anna et Jean-Paul avaient coupé les ponts avec tout ce qui les encombrait jusqu'ici dans le vacarme incessant des grandes cités pour vivre leur histoire et leur existence rien qu'en pensant au présent puisque l'avenir ....l'avenir nul ne le connaît vraiment , alors, rêvons le en attendant et aimons nous parce que sinon, à quoi bon vivre ?

                                                             FIN 
_______________________________________________________________________________


Petit cadeau de l'été avec une de vos préférées : La chanson "Sous le cerisier" (2005) avec Yaya du Sénégal au djembé. Captée lors d'un spectacle en plein air en juillet 2019 dans les monts du Lyonnais.