mercredi 5 décembre 2012

Jerry OX "Allez Y en Malaisie" 4ème extrait de l'album "Pauvres Terriens"



Vous l'aurez sans doute aisément deviné , si ce cher Tintouin accompagné de son fidèle Miloud se sont rendus en Malaisie c'est que celà signifiait forcément une suite à cette story , une suite musicale cette fois ci .


Car , c'est avec plaisir , que je vous invite à découvrir le (déjà !) quatrième extrait de mon CD "Pauvres Terriens " disponible via ce blog ou ma page Facebook http://www.facebook.com/#!/pages/Jerry-OX-Pauvres-Terriens/164880420264376 depuis le 19 septembre 2011 .






Après l'excellent accueil que vous avez réservé à "C'était avant" puis à "Ton Sextoy" et au quelque peu contesté "Inch Shalom" , c'est une chanson plus légère que j'ai choisi (avec l'équipe qui m'entoure et que je salue au passage) de mettre en avant pour  faire découvrir ce disque à celles et ceux qui ne le possèderaient pas encore .




Voici donc "Allez Y en Malaisie" , un voyage musical ou je me suis amusé, comme j'aime le faire à loisirs , à jouer avec les mots (un peu dans l'esprit de "Ma Muse m'amuse" issue de mon CD précédent en 2005 , je l'avoue) .

ALLEZ Y EN MALAISIE





 


 Puisque vous l'avez tout particulièrement apprécié , sachez que vous pouvez voter pour la chanson "C'était Avant " qui est classée dans le Hit Parade Kiminvati : http://www.kiminvati-music.com/FR/KMtopmusic2012.php . Un petit clic autant de fois que vous le souhaitez .

vendredi 23 novembre 2012

Le colonel Tapioca dans le potage


Tandis que Tintouin et sa joyeuse troupe avançaient en direction des fenetres du palais présidentiel du général Alka-Seltzer , ce dernier donna l'assaut sur la foule des perturbateurs .


Un horrible vacarme s'en suivit et chacun se planqua comme il put pour échapper aux balles tirées à bout portant par l'armée chargée de ramener l'ordre et la fierté dans ce pays.

Tintouin eut le temps de se hisser sous le siège avant du véhicule et , par miracle il évita une balle qui semblait lui etre destinée ...en pleine tete .

Le raffut continua pendant plusieurs minutes puis, s'interrompit d'un coup . La troupe de résistants engagea Tintouin à les suivre et à renconter aussitot le colonel Tapioca (décrit comme le sauveur de cette contrée des Rosboulos) .

-Mais vous n'y pensez pas! On va encore nous canarder comme des oies échappant de justesse au gavage ! s'exclama Tintouin au milieu de la foule à l'endroit de ses primesautiers compères .

La rencontre eut bien lieu mais notre salvateur Tapioca était complètement dans le potage , ou , tout du moins entre les pattes peu recommandables des sbires du général Alka-Seltzer qui, profitant de la mitraille organisée étaient venues jusqu'à lui .

La révolution était bien en marche mais ...elle ne tourna point comme prévue .

Quelques jours plus tard ,Tintouin ,dépité , rendit sa copie (ou plutot son papier au journal qui lui donnait le Tofu ) et se promit de venger un jour ses camarades .

Alors qu'il déjeunait en compagnie de ses amis  les Durand dans un restaurant de Meudon , il apprit par une missive portable qu'il devait se rendre en Malaisie dès la semaine suivante .


-"Allez y en Malaisie c'est un beau pays !" Pouvait on lire ! Quelle aventure ! FIN


mercredi 17 octobre 2012

Le général Alka-Seltzer se rebiffe



L'homme sortit du bois et interpella de nouveau Tintouin :
-Que venez vous faire ici l'étranger ?

Tintouin lui répondit qu'il était journaliste et que sa mission consistait à informer les honnetes gens que de droles de bouleversements se passaient en terre Tapioci .

-Suivez moi mon brave ! Lui répondit l'homme , Tintouin marchait derrière lui et découvrit d'autres hommes armés de fusils et de batons prets à en découdre .  Soudain, Miloud se mit à aboyer , à aboyer si fort que chaque soldats de fortune se boucha les oreilles en hurlant :
-faites taire ce foutu chien ! Il va nous faire repérer ! clama l'homme

Tintouin, pas très rassuré , pria son fidèle Miloud de la boucler un peu le temps d'avoir quelques explications .
-Que faites ici d'abord? vous etes de quel coté ? leur dit il .

-Nous sommes contre le général Alka-Seltzer et ses principes d'un autre age ! répliqua l'homme le fusil bien en main en regardant ses amis avec une forte envie de faire une révolution de tous les diables sans demander son reste .

-C'est un odieux bougre d'homme qui nous prive de nourriture un peu plus chaque jour et, à présent de notre précieuse liberté ! Nous sommes en  route pour le village Tapioci pour faire élire (de force , car il le faudra bien ) le colonel Tapioca .

-Qui est le colonel Tapioca  ? s'interrogea Tintouin avec un air pas si détaché que çà .
-NOTRE SAUVEUR !! s'exclamèrent en choeur les hommes ainsi réunis .


Sans plus attendre, Tintouin, qui souhaitait ne rien manquer des évènements; les suivit dans leur car rouge en direction de la ville . Une fois arrivés , ils brandirent des pancartes à la gloire du colonel et des centaines d'autres personnes vétues comme au carnaval leur réservèrent un accueil incroyable .




Assis à son bureau, dans le confort de son palais présidentiel , le général Alka-Seltzer rongeait son frein et tirait nerveusement sur son cigare en braillant devant ses sbires :

-Ils veulent la révolution ?  ils vont l'avoir ! Tirez leur desus !! qu'on en finisse avec cette vermine !

samedi 1 septembre 2012

Les révoltés du Tapioci



Tintouin était tout ouïe et écoutait les explications assez précises de Nestor Ramirez au sujet du soulèvement soudain des Rosboulos avec grand intéret .



- Vous savez , mon jeune ami , que le général Alka-Seltzer est , certes un tyran mais il est aussi et surtout le principal interlocuteur de votre président Monsieur Cotyllon dans toutes les transactions concernant les exportations de nos matières premières et de vos armes , il est donc fort utile pour votre gouvernement et le notre (malgré des divergences qui nous agacent au plus haut point ) et une source de stabilité pour notre économie . Alors, oui , ON cherche à renverser le général pour placer un autre chef d'état plus souple et docile en apparence et qui sera moins gourmand qu'Alka-Seltzer
mais c'est un leurre , mon cher Tintouin !


La population des Rosboulos est à bout de nerfs car les vivres viennent à manquer (vous etes gourmands dans votre pays et dans le reste de l'Europe ) et comme vous l'avez constaté , nous n'avons pas le meme sens de la démocratie ...ce n'est pas aussi simple que vous le pensez !





Tintouin prit note de ces précieuses informations et remercia Nestor Ramirez pour son invitation . Les Rosboulos avaient pris le controle d'une partie du pays et l'armée était sur place pour intervenir .Celà ne sentait pas très bon et son séjour allait s'avérer plus compliqué que prévu .





- Vous ne devriez pas vous méler de celà , Tintouin ! lui lança Ramirez en faisant friser sa moustache .
-Je veux comprendre monsieur ! Comprendre et informer les lecteurs Européens sur cette révolte ! C'est mon devoir de reporter ! lui répondit Tintouin , tandis que Miloud venait de prendre en chasse un chat qui passait par là .
-En route  Miloud  ! Et laisse donc ce chat tranquille ! C'est tout de meme mieux lorsque un chat dort !


 
 
 
Quelques minutes plus tard , Tintouin et son fidèle Miloud étaient dans la jungle de Tapioci (non loin du village Tapioci ou ils résidaient ) lorsqu'ils virent passer à travers les branches un hélicoptère de l'armée du général Alka-Seltzer qui, visiblement filait tout droit vers la zone chaude du pays .
-Vite Miloud ! Il faut absolument nous rendre là bas afin de mieux nous rendre compte de la situation .
Soudain , alors que Tintouin prononça ces mots , une voix se fit entendre .
Et vous comptez faire quoi l'Etranger ?
-----------------------------------------------------------------------------------------------------------------------


                                         JERRY OX LA GRANDE MAISON (1993)



Le disque "Pauvres Terriens" est toujours disponible (il vous suffit de m'envoyer un mail pour vous le procurer ) .Ce qui ne m' empèche pas de vous faire redécouvrir (ou découvrir pour certains) une ancienne chanson de mon répertoire que j'avais écrite et composée en 1993 et qui s'intitule "La grande maison" . QUE VOICI



mardi 14 août 2012

Tintouin et les Rosboulos




-Sapristi ! s'exclama Tintouin , le célèbre reporter à la houpette vaguement punk .
"les Rosboulos se révoltent contre leur gouvernement !" - Alors çà ! je n'y aurai jamais cru ! mais comment est ce possible dans un pays aussi cadenassé ?  Meme Miloud , son fidèle toutou (qui n'était pas rien ) fut assez surpris de le voir ainsi tout retourné au vu de cette dépeche ..

Les Rosboulos, il faut d'emblée le préciser, forment une ville très importante dans la région que sillonnait souvent notre intrépide journaliste .


Dirigée d'une main de fer par le général Alka-Seltzer , Rosboule était une citée prospère (et youp là boum !) ou la corruption était notoire et la démocratie quasi inexistente .


Tintouin qui travaillait pour le jounal Beyrouth depuis plusieurs années , avait eu l'occasion de se rendre à Rosboule , il connaissait un peu le sujet et n'ignorait point que la liberté ne faisait pas vraiment partie du vocabulaire local .

-Il faut absolument que je me renseigne sur ce point ! . sitot dit , sitot fait  . En plein milieu de cet après midi d'octobre 1954 , Tintouin se rendit chez Nestor Ramirez , un écrivain proche des habitants de Rosboule .



Il faisait bon ce jour là mais les nuages qui s'ammoncelaient dans le ciel ne présumaient rien de bon .

Nestor Ramirez , homme de paroles et de gestes ne fit point attendre Tintouin et le reçut en grandes pompes (il chaussait du 45) afin de répondre à ses questions .

Tintouin reprit mots pour mots ce qu'il avait lu quelques heures plus tot dans le journal .

-Dites m'en plus Nestor, tout celà me semble assez curieux ! lança Tintouin , sans faire trop de vacarme pour autant .

-Chut ! Lui répondit Nestor Ramirez, venez dans le jardin , je ne peux vous en dire plus ici , les murs ont des oreilles , et , ces dernières ne sont point cassées !



mercredi 20 juin 2012

Jerry OX "Inch' Shalom" 3ème extrait de " Pauvres Terriens"



Le disque "Pauvres Terriens" produit , arrangé et réalisé par J.S.H ,disponible depuis le 19 septembre 2011, poursuit sa route avec bonheur et succès .D'emblée , je tenais tout particulièrement à remercier les premiers acquéreurs de cet album . Les premiers retours sont encourageants et chaleureux .

Quelques spectacles ont déjà eu lieu en formation acoustique afin de présenter ces 10 nouvelles chansons (sans oublier les plus anciennes comme "Sous le cerisier" , "la grande maison " ou "à l'horizontale" que vous semblez beaucoup apprécier) et ces moments furent très exaltants !

Vous avez réservé un superbe accueil au premier extrait "C'était avant" , une chanson traitant d'un sujet , hélas , toujours d'actualité que je ne pensais pas vouée à obtenir un si large succès , c'est un vrai plaisir à partager !

Le second extrait ,"Ton sextoy" a également eu vos faveurs (merci pour les nombreux partages sur les réseaux sociaux ) . Une autre facette de ce disque qui lui a permit d'élargir encore son audience .




Je vous présente à présent le 3ème extrait de l'opus "Pauvres Terriens" . La chanson s'intitule "Inch' Shalom" . L'illustration de la pochette du single a été réalisé par mon ami d'enfance Antoine  .
LA CHANSON EST EN ECOUTE GRATUITE ICI 

Si cette dernière vous a séduit, intrigué, dérouté ou tout simplement emballé : Vous pouvez commander le CD en m'adressant un mail à l'adresse suivante : bobsinclar69@hotmail.fr . Le tarif est de 12 euros (frais de port inclus ) .

J'éspère que nous nous retrouverons prochainement dans une salle , un cabaret , un pub-bar pour vous les présenter de visu . Je vous souhaite un très bel été chers internautes et autres bloggers de tout poils .

jeudi 7 juin 2012

Bertha Bourret , la taulière de la Syphilis


La question assez percutante de Bertha Bourret interpella Sonny .
-Comment çà , aussi paumé que vous ? je n'vois pas du tout c'que vous voulez dire ? lui rétorqua t-il en s'agitant tel un pantin sous Lexomil .



- Et oui , mon brave monsieur , répliqua Bertha ,après avoir retrouvé ses esprits grace aux vertus euphoriques du chateau la Pompe , il n'y a plus de sous ici , c'est la crise que voulez vous, j'aimerai moi aussi etre assez culottée pour braquer une banque pleine d'oseilles à craquer et poursuivre ma vie sans me soucier de cette affaire de pognon qui ronge notre quotidien et qui sent mauvais comme tout .




Laurel Dutronc, le comparse de Sonny sentit tout à coup l'arnaque grosse comme une barrique se pointer  à l'horizon .
- Pas beaucoup de  fric dans cette taule ! Sonny , on peut plus rester là , faut s'tirer   j'te dis ! S'exclama Laurel .

Une idée qu'il fallait saisir au bond , car la police alertée par le personnel était déjà présente à l'extérieur de la Syphilis Banque . Le Lieutenant Jobert se mit à hurler comme un chameau dans son mégaphone :

- Rendez vous !!  Bande de cochons sclérosés ! Vous etes cernés , nous sommes de partout !

Sonny ne se démonta pas pour autant , tandis que Laurel maintenait le personnel en respect , il sortit de la banque et leur stipula qu'il souhaitait une voiture pour partir au plus vite et que si nos sbires ne s'exécutaient pas , un otage serait executé sur le champ .

A ces mots , Bertha la vaillante hausse le ton
-Ah non !!  non monsieur , moi  j'en ai ras la casquette de cette existence morose , alors , je pars avec vous , nous ne serons pas trop de trois , trois paumés en quète de bonheur de surcroit .







Quelques minutes plus tard, le lieutenant Jobert hurla de nouveau dans son mégaphone (il adorait çà ! un vrai kiff !) que la voiture demandée était à disposition .Les policiers étaient aux aguets pret à défourailler à la moindre incartade .

Sonny, Laurel et Bertha quittèrent précipitemment la banque à bord de la Ford orange qui se trouvait devant l'entrée . Pour Bertha , meme si le danger était présent , la compagnie de Laurel et Sonny et le simple fait de réaliser quelque chose d'un peu excitant et un rien illégal , lui redonnait vie .

Tandis que les flics avaient pris en chasse le véhicule , Bertha soupira et dit :
-Messieurs , je me fiche de la suite des évènements , vous etes de braves gars et , meme si vos intentions  sont loin d'etre bonnes , elles sont moins pires que mes patrons , alors ...merci à vous , vous venez de me  sauver d'une mort certaine , Je revis !
Sonny et Laurel furent assez surpris , une telle fin , ils ne l'avaient pas prévu ainsi . FIN

lundi 28 mai 2012

Laurel et Sonny dans la grande turne à fric



Devant la demande de la préposée à la planche à biffetons , Sonny Tomson eut comme une légère hésitation et enchaina sur le meme ton :
-Des dollards , voyons ! Mon pote et moi voulons remplir notre besace avec tout vos sales billets , on ne le fait pas par plaisir mais par nécessité , vous savez ce que celà signifie madame ?


La réceptionniste aquieca puis baissa la tete en déposant les billets dans le sac que lui tendit d'une main Sonny tandis que Laurel (son comparse patibulaire ...mais presque) la tenait en respect avec son fusil .

Laurel commencait à s'impatienter et avait quand meme la crainte assez justifiée que le personnel n'ait alerté la maréchaussée . Il s'approchait du comptoir tandis que Sonny fermait les sacs de billets plein à craquer .

-Sonny , faut qu'on se tire maintenant ! j'suis pas très tranquille ! la Syphilis est fort bien gardée à c'qui parait ...mettons les voiles avant l'arrivée de la police .


Tandis que les deux hommes s'entretenaient sur la suite de leurs aventures (totalement improvisées comme vous le constatez à la lecture de de récit ) , des voix extérieures résonnèrent dans le batiment .


Sonny Tomson eut alors l'idée de se faire passer pour un malade contagieux afin d'éloigner les forces de Police . Une idée qui ne fit pas sursauter de joie le personnel séquestré par ces deux spécimens sans grande envergure mais bien décidés à aller au bout de leurs méfaits .


Très vite, les autorités et les médias de la ville de Kachasa eurent vent de ce braquage et , contre toute attente ce "sujet" commença à passionner les foules en mal de sensation forte .






Il faisait chaud à l'intérieur de la Syphilis banque et , Bertha , l'une des employés eut un malaise et demanda de l'aide . Laurel continua tant bien que mal à maintenir les otages en respet et Sonny alla réconforter la malheureuse .

Bertha  était une des plus anciennes employés de la banque et , elle en avait vu des braquages car , c'était monnaie courante par ici .

-Apportez moi de l'eau s'il vous plait ! je sais que vous ne nous ferez pas de mal mais, par pitié , faites ce que vous avez à faire sans dégats et foutez le camp ! Expliqua dans un souffle Bertha Bourret alors que deux de ses collègues venaient à son secours .
-Au fond  ....vous etes aussi paumés que nous , pas vrai ? lança t-elle à Sonny .

vendredi 11 mai 2012

Juke Box Remember : "Marche à l'ombre" de Renaud



Second volet de notre série "Juke Box Remember" . Direction l'année 1980 , le début de cette décennie que l'on a fort justement nommée "les années fric" . A l'époque, dans notre bel hexagone, la France est gouvernée par Valéry  Giscard d'Estaing et s'enlise quelque peu dans un conservatisme de bon aloi , les tensions grimpent entre les USA et l'URSS  et de gros bouleversements ont lieu en Iran . La musique disco a peu à peu remplacé (mais point écarté) le rock sur les ondes .



 Depuis deux ans en France, un jeune chanteur aux allures de gentil loubard squatte les médias et les Hit Parades avec une étonnante décontraction et un langage nouveau composé d'argot ,d'humour bon enfant et de brulots parfois incisifs . Cette année là , Renaud sort son quatrième album , il s'intitule "Marche à l'ombre" (le premier à porter un titre) .



Fort du succès de chansons comme "Laisse béton" (qui le fit remarquer en 1978) , "Adieu minette" ou encore "C'est mon dernier bal" , notre jeune chanteur commence à se faire petit à petit une place
bien à lui dans le show business et ce disque et précisément la chanson titre vont contribuer considérablement à la montée en flèche de sa notoriété .



Dès février 1980 , "Marche à l'ombre" est sur toutes les ondes (et entre au Hit Parade le 26 avril 1980).Le 45 tours se vendra à plus de  150 000 exemplaires .
Un titre dynamique qui narre l'histoire d'un type qui vire les uns après les autres les clients d'un bar ou il a ses habitudes .

Ce qui a marqué avec ce tube (outre le langage ) c'est la description de chaque client . Du baba cool cradoque à la petite bourgeoise bêcheuse sans oublier le Rocky barjot : Rien n'échappe au regard observateur
et corrosif de Renaud . On retiendra le refrain avec le fameux "casse toi tu pues" qui fera la joie des bambins , ravis de pouvoir dire des gros mots sans être grondés (ou presque) .
Un grand succès donc pour notre chanteur énervant et un beau portrait sociologique de cette époque . MUSIQUE






Le 23 janvier 1980 dans l'émission "Collaro Show" présentée par Stéphane Collaro











Puis le 16 avril 1980 dans l'émission "Palmarès 80" présentée par Guy Lux











mercredi 18 avril 2012

Comme un après midi de chien dans un jeu de dupes.





"Celà fait  deux jours que j'erre dans cette ville , deux jours que je me bats contre cette putain d'idée que , nom d'un chien , malgré certaines fichues apparences , je ne suis pas un homme au bord du gouffre .
Oh ! certes , le pays dans lequel je réside ne se porte guère mieux et comme je suis chomeur depuis que ma boite a coulé , sous le poids de la crise et de la parano qui foudroient la plupart des gens , par cet après de septembre , je me décide à agir : Concrètement ."

Ainsi parlait Sonny Tomson , un brave type un peu looser sur les bords (et au milieu) . Un de ces survivants du rouleau compresseur que représente cette immense gachis que l'on nomme : le K.O social !

Sonny n'a rien trouvé de mieux pour survivre que de braquer la Syphilis Banque de Mufflin avec son vieux pote Laurel . La préparation ne fut pas très longue , jugez plutot :
-Laurel  tu possèdes bien un fusil , toi ?
-Oui, Sonny mais je n'ai pas vérifié son état depuis un moment .
-Pas grave , le tout c'est d'arriver à maintenir en respect le petit personnel et puis , hop ! on repart avec le fric ! un jeu d'enfant !


Un jeu d'enfant ...qu'ils se disaient tout deux ! A peine arrivés , nos deux comparses aux mines hirsutes et aux costards improbables réclamèrent en balbutiant quelque peu :
-je viens pour un retrait ..un retrait oui c'est ..c'est bien celà  mon camarade et moi souhaitons la caisse et au plus vite !
La préposée de la banque esquissa un léger rictus puis, sans se démonter leur répliqua :
-Pour les billets de 200 slotis  je vous donne l'équivalent en Dollards ou Euros ?

Ah , décidément , il y a des jours ou il vaudrait mieux rester au lit !

mardi 27 mars 2012

Juke Box Remember: "Money" de Pink Floyd

  
Une nouvelle rubrique dans le Magicien OXJuke Box Remember .
Pour débuter ce nouveau cycle, parlons ensemble de ce grand succès (que dis je : ce classique ! ) du groupe de rock progressif Britannique : Pink Floyd . Un des groupes phares des années 70 .

Paru le 24 mars 1973 sur le mythique album "The Dark Side Of the Moon" , la chanson "Money" fut à l'époque un succès colossal (tout comme l'album et nous y reviendrons ) . "Money"se moque avec une audace certaine de l'avidité et du consumérisme qui bouffe le monde entier (enfin ceux qui en ont les moyens ) . Un titre inclassable et qui permettra à ce groupe , jusqu'ici peu habitué aux sommets des Hits Parades de gouter aux joies d'un vrai succès populaire .
On ne peut parler  de cette chanson sans évoquer cet album grandiose (leur huitième ) qui reste , à ce jour le deuxième disque le plus vendu de tous les temps (derrière le "Thriller " de Michael Jackson) . 

Une révolution pour l'époque , Pink Floyd (Rogers Waters , David Gilmour)  pour citer les deux membres les plus célèbres) poursuivait depuis la fin des sixties une carrière atypique et expérimentale de grande envergure mais touchant peu le très grand public  . Ce disque ambitieux et novateur va tout changer , un opus beaucoup moins expérimental que leurs précédentes productions (citons "Meddle" en 1971 ou encore "Atom Heart Mother" en 1970 -disque psychédélique avec cette vache dans un pré en guise de photo pochette ).  et qui   reçut un immense accueil populaire à travers le monde , au moment ou , la technologie Hi Fi commençait à inonder un  marché en pleine expansion.

"The dark Side Of The Moon" fut enregistré aux Studios Abbey Road de Londres (ou , excusez du peu ,les Beatles avaient leurs habitudes ) et la qualité se ressent illico tout au long de cette galette qui n'a pas pris une ride . Difficile de parler de cet album sans y jeter une oreille attentive ...un vrai bijou .

L'ironie de l'histoire est que "Money " (le titre phare de l'album) permettra au groupe d'écouler plus de (accrochez vous !) 35 000 000 d'exemplaires à travers le monde , l'album  resta pendant 1027 semaines classé dans le Hit Parade de ventes aux USA ! "Money" est une chanson dénonciatrice et féroce et , malgré ce succès incroyable , les Pink Floyd ne retrouveront (à mon avis ) plus par la suite l'intensité que l'on peut palper entre nos esgourdes à l'écoute de l'ensemble de ce disque que l'on ne présente plus . BONNE ECOUTE !


jeudi 8 mars 2012

Fatima l'insoumise


Il est déjà 7 h en ce jeudi matin , Fatima quitte brusquement son sommeil pour se plonger dans son quotidien . Une petite brune au caractère bien trempé que cette femme là ! Depuis plus de 30 ans , elle vit de l'autre coté de la méditerranée dans ce pays aux formes hexagonales . Deux enfants à charge, un métier ou elle s'investit avec enthousiasme , pas une minute à elle et , une irresistible envie d'un peu de liberté de temps à autre et , surtout que l'on s'occupe un peu d'elle .

Fatima a toujours vécu en se préoccupant d'abord des autres avant de se poser la simple question de savoir si elle se sentait au mieux dans sa vie . Besoin de repères depuis toujours et soif de vivre intensément mais , avant tout : d'etre respecté .



 Elle fit la connaissance de Basile il y a quelques années . Il étaient restés amis et ne se voyaient que vaguement . Un jour , elle se persuada qu'il fallait absolument qu'elle sache ce qu'il devenait afin de le revoir

Le contact fut repris , Basile était un type assez courtois et présentable en apparence . Le genre de mec à qui l'on ne confierait pourtant pas ses affaires de peur qu'il ne les esquinte . Au tout début du printemps de cette année 1976 , leur histoire (qui commençà de manière classique) ne cessa plus de se dégrader au fil du temps .



Fatima se réjouissait pourtant de passer quelques week ends en compagnie de Basile dans sa maison de campagne . Elle qui aimait tant voir des arbres et se blottir contre eux,  était ravie .

Un soir , alors qu'ils étaient en relation depuis quellques mois , Basile lui déclara qu'il ne pouvait continuer à la voir car il la trouvait trop instable, lui reprochant d'etre phobique sur bien des aspects . Ce dernier déclara dans un sursaut de bravure à deux euros :

-Je suis meme pret à faire tout ce que tu détestes pour te le prouver !

Basile , deux enfants à charge  était un drole de foutraque . Un joueur, un looser . le genre de mec à prendre les femmes pour des jouets , à s'en servir avant de les jeter une fois démunies de leurs joie de vivre .

Fatima, n'était pas une femme aussi soumise qu'elle voulait bien le laisser croire à ce fumier . Fin 1976 , alors que notre ectoplasme cuvait dans sa chambre après avoir bu toute la soirée , elle prit ses affaires , lui laissa un mot d'adieu et puis s'enfuit . Le mot d'adieu était assez court et explicite : "Tchao pauvre con ! je ne suis plus ton jouet !" . Fatima prit le premier train et regagna la ville .

samedi 25 février 2012

Jerry OX "C'était Avant"




C etait avant (CLIQUEZ SUR LE TITRE ) est le premier extrait de l'album "Pauvres terriens " qui est disponible depuis le 19 septembre dernier . Un CD produit , arrangé et réalisé par J.S.H . D'emblée , je vous remercie car ce disque a déjà obtenu un joli succès et vous a visiblement séduit . Pour vous procurer l'enregistrement , il vous suffit d'envoyer un mail à l'adresse indiquée dans mon profil et ,ensuite l'on vous indiquera la marche (on ne peut plus facile !) à suivre . Bonne écoute !!


mardi 7 février 2012

5 ans déjà ! The MAGICIEN OX 's BIRTHDAY




Assis dans la quasi pénombre de cet endroit qui n'avait rien d'un lieu d'aisance , il se trouvait face au lieutenant Columbus qui l'interrogeait en lui soufflant la fumée de son éternel cigare en pleine poire .


-"Que faisiez vous mercredi 7 février 2007 aux alentours de 19 H ? "Lui demanda ce dernier en se grattant la tête comme pour mieux lui chercher des poux dans la tonsure .
-"Ma foi , répondit le quidam , je n'en sais trop rien Lieutenant c'était il y a 5 ans ...j'ai déjà du mal à me souvenir de ce que j'ai fait il y a une semaine alors ...cinq années en arrière c'est beaucoup trop me demander ! " rétorqua avec un certain aplomb le prévenu (de rien d'ailleurs ) .

C'est alors que le lieutenant Columbus , qui avait plus d'un tour dans son imperméable lui rafraîchi la mémoire .
-"Sans doute , et cela a du vous échapper mais vous êtes bien le seul croyez moi ! Et bien mercredi 7 février 2007 , trois mois avant le début de la crise de rires jaunes , un certain Magicien OX naquit sans que personne ne lui ait demandé quoi que ce soit . Il se mit à écrire de façon régulière sur le quotidien des habitants d'une petite planète, sur la cinéma , la musique et imagina toute sortes d'histoires toutes plus loufoques les unes que les autres . Comme cet individu aimait à loisirs pousser la chansonnette en se grattant le ventre avec un morceau de bois , il nous fit partager ses complaintes et ...ce petit manège dure depuis cinq ans à présent ...Alors , mon jeune ami , la mémoire vous revient t-elle ou aurais je besoin de vous balancer un seau d'eau glacée sur le crane ?"

Le prévenu (à la toute dernière minute) s'exclama dans un sursaut de lucidité bienvenue :
"-Mais oui !! mercredi 7 février 2007 ...the blog on the Rocks ! je me souviens maintenant , je me revois écrire sur un clavier mais ...je ne savais pas que cinq années s'étaient écoulées depuis !!"

Le lieutenant soupira ."Il ne me reste plus qu'à vous souhaiter un joyeux anniversaire mon garçon mais ...qu'on ne vous y reprenne plus !!"
Et le quidam quitta la pièce en sifflotant.

samedi 7 janvier 2012

Jerry OX " Ton Sex Toy"





Voici après le succès surprise de "C'était Avant" , le deuxième extrait de l'opus "Pauvres Terriens " : la chanson "Ton Sex Toy " . Bonne écoute et excellente année 2012 !!

Pour commander le CD , la démarche est toujours aussi simple : vous m'envoyez un mail à l'adresse indiquée dans le profil de ce blog .
http://soundcloud.com/jerryox/ton-sextoy (Le titre de Jerry OX "Ton sex toy" en audio qualité CD)