jeudi 21 août 2008

L'intrépide Olga Vandershooten

Tandis qu'Adolf Vandershooten dégustait sa salade en compagnie de son épouse Olga , les touristes habitués des lieux de ce camping si chaleureux à qui veut bien l'entendre braillaient et s'égosillaient non loin de là .
"qu'ont ils à brailler comme des cochons ces maudits parasites ? nous ne sommes point en temps de guerre que diantre ! " s'exclama ce cher Adolf tout en manquant de tacher sa chemise avec la sauce de salade . Olga resta silencieuse puis osa s'aventurer jusqu'au lieu suspect . Elle profita de la sieste digestive de son époux et du répis occasionné par les bambins aux alentours pour mener son enquête . Elle s'aventura quelques caravanes plus loin lorsqu'elle vit sous une grande bâche dressée pour l'occasion une vingtaine d'individus aux ventres bedonnants identiques aux femmes enceintes le regard tourné vers un poste de télévision qui retransmettait les fameux Jeux Olympiques de Pekin le bref ! le sang d'Olga ne fit qu'un tour et elle poussa un cri en direction de ces messieurs :
"oh !!! vous n'avez pas honte de brailler ainsi au risque d'ameuter jusqu'aux gendarmes de la ville à cause de votre sport que vous feriez mieux de pratiquer au lieu de lever le coude en buvant vos bières !!! un peu de silence il y en a qui ont besoin de passer des vacances dans le silence !! sur ce bonjour chez vous !" Puis elle tourna les talons sans mot dire . Les sportifs du dimanche champions de la discipline Kronenbourg en restèrent comme deux ronds de flanc . Adolf qui avait le sommeil léger avait tout entendu , il se précipita hors de l'habitacle pour féliciter son épouse puis il lui proposa de poursuivre la sieste digestive en sa compagnie . Et hop ! une main au panier et les voilà tout deux dans leur mobile home .

Croyant que la sieste allait se passer comme à l'accoutumée , Adolf ne se douta point de ce qui se tramait ... Olga se montra charmeuse (peut être un peu plus que d'habitude) puis elle commença à se déshabiller et à déshabiller son époux qui n'en demandait pas moins . Au moment précis ou Adolf allait passer aux choses sérieuses , l'intrépide Olga lui flanqua une casserole( qui traînait par là on ne sait trop pourquoi ) sur la tête . Le malheureux se retrouva groggy en moins de deux et cochon comme gros Jean . Olga se rhabilla en vitesse et se saisit des clés de la voiture en courant . Elle démarra en trombe à la grande surprise de leurs voisins les Rubens qui jouaient au Scrabble sous un figuier puis elle retourna au village ou elle avait passé la matinée . Là elle sonna chez Mohammed Sarkaoui qui s'avérait être son amant . Elle ne prit pas le temps de lui expliquer la situation (pour la moins compliquée ) mais l'incita à la suivre et tout deux partirent sur les chapeaux de roues vers une destination lointaine .

En se réveillant quelques heures plus tard (le choc était violent !) Adolf se retrouva à poil dans sa caravane et il s'aperçut non seulement de la disparition de sa femme mais aussi de ses vêtements ...Le bougre dut attendre la fin des vacances pour oser sortir de son mobile home afin de ne point être vu ainsi des habitants du camping . Il dut se nourrir avec les restes qu'Olga avait laissé (par manque de place et de temps) au réfrigérateur ...le malheureux Adolf frôla de peu le suicide suite à cette déconfiture mais il resta droit dans ses bottes jusqu'au bout !

31 commentaires:

dom a dit…

Coucou !
Je suis de retour et, désolée pour le copier/coller, mais je tiens à tous vous remercier pour votre fidélité pendant mon absence.
Je reviendrais lire plus longuement les articles en retard ...
Bon vendredi ! Bisoux.

patriarch a dit…

Qui as tu pris comme modèle ?

Et ne viens pas me dire que" tout ressemblance avec un personnage existant ne pourrait être que fortuit" !!

Armelle a dit…

Mais, qu'a donc fait Adolf pour méritait une telle chose ???
Olga pense alors que l'herbe est plus verte ailleurs ??? ohoho, A-t'elle vraiment raison ???
j'attends la suite avec impatience..

Marie, ses passions a dit…

Le repos des vacances est bien mérité.
Bon week-end.
Marie

choule[bnkr] a dit…

c'était bien la peine de faire chier les fans de sport pour se casser du camping juste après. Un peu lunatique cette Olga.
Adolf va-t-il retrouver femme pour revenir sans honte l'année prochaine à la même place dans le camping ?

Patrick a dit…

Quand je dis que je ne veux pas aller en vacances et surtout au camping.
A part en Corse, le camping avec cette météo, bonjour la reprise du boulot.
Bonne soirée Jean-Philippe.

Ewa a dit…

merci pour cette suite ;)

dom a dit…

Lolll !
Bon WE ! Bisoux.
dom

bunny le chti a dit…

salut
dur dur la holga , lol
bonne journée

Mocka a dit…

des sourires
puis du rire
que du bonheur chez toi !!
bises

Laudith a dit…

Me voici de retour et je viens de rattrapper mon retour avec beaucoup de plaisir, je vois que les vacances t'ont bien inspiré, un pur régal de lecture...

Bonne fin de week-end l'artiste.

Souvenirs80 a dit…

Bonne soirée

corinne a dit…

Et bien que de mésaventures pour Adolf, drôles souvenirs de vacances
Bisous

Christian a dit…

Beaucoup de plaisir en retrouvant ce comique bien plaisant !
Amitiés et bonne journée,
Christian

ellesuralune a dit…

Merci , entre deux rendez-vous , je viens te remercier pour tes commentaires. Le temps à consacrer sur la toile me manque en ce moment , mais j'èspère bien pouvoir bientot pouvoir me rattraper bientôt et revenir mettre mon grain se sel dans ton univers pertinent . Bonne semaine , sur la terre , amen !

Coriolis a dit…

Coucou...
Chez nous en Suisse, c'est la rentrée... J'espère que tu as passé un bel été malgré la météo... au plaisir de te relire bientôt, je te souhaite une bonne semaine :o)

Marie du Nord a dit…

De sacrés souvenirs de vacances pour Adolf.
Bonne semaine Jean Philippe

Hussard82 a dit…

mais où vas-tu trouver ces photos folles ?

armandie a dit…

Bonjour, je découvre votre blog suite à votre passage sur le mien, merci.
Je viens de lire l'histoire des Vandershooten dans les deux derniers articles; Ce sont des personnages on ne peut plus truculents mais qui permettent de souligner tant de choses avec humour...j'aime beaucoup
baisers
Armandie

dom a dit…

Suis à la bourre ... Journée hyper chargée.
Bon mardi ! Bisoux.

OLIVIER a dit…

Salut Jean-Philippe,
Je viens te remercier pour ton soutien ! je suis très heureux pour toi avec cet article sur Agoravox. J'y ai laissé un mot. J'espère qu'il fera "boule de neige" !
Reçois mes plus sincères amitiés,
OLIVIER
Je reviendrai te lire plus tard, désolé...

Patrick a dit…

Je viens d'aller voter et je me suis permis de laisser un petit message.
Amitiés.

Christian a dit…

Un petit coucou amical pour te saluer !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

Marie, ses passions a dit…

Je te souhaite une très bonne soirée.
Marie

Sic Luceat a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Domenica a dit…

Bonsoir doux magicien,
Tu es d'une extrême gentillesse et je ne mérite pas l'éloge que tu me fais puisque moi-même j'ai omis de t'ajouter à ma liste de poètes que je devais choisir, tu méritais d'en faire partie....Mais tu sais que j'apprécie beaucoup ce que tu chantes et j'attends avec impatience, la chanson de septembre ????Meilleures pensées poétiques avec toute mon amitié. Maria

Sic Luceat a dit…

Je me disais bien, que je l’avais croisé un jour celui-là, avec sa bouille de clown
Avec son sourire jusqu’aux oreilles vermeilles et son nez en trompette, pirouette, et cacahouète.
Premier à l’apéro, en rigolo, en gigolo, un vrai pique assiette, pirouettes et cacahouètes.
Je ne l’ai pas oublié le loustic.
Je l’ai rencontré la première fois au Camping de « Flots Bleus », dans les douches ( il était en train de se rincer l’œil, c’est qu’il moussait facilement parfois Le Dolfe, quand il se faisait savonner un peu trop fort).

On ne pouvait pas le louper, l’animal.
Il arrivait toujours le premier, même le premier jour …
toujours le premier à planter sa caravane …..avec sa tante chérie.
Il se plantait tout seul. Jamais le dernier, un vrai premier.
Toujours dans les drôles de coups, mais à chaque fois, il en sortait par miracle,
il était béni des dieux, une chance de cocu.
Ah il était cocu ce Dolfe! Un sacré cocu ! Et Sa femme par contre était coquette.
On peut dire qu’il était verni et béni.
D’ailleurs, on l’appelait « Benny « .
On pouvait pas le louper, même à la loupe.
Il avait 2 grosses boules d’or, on le voyait de loin, même de très loin pour vous dire. Il brillait même la nuit, on ne pouvait pas le rater. Il dormait avec ses boules pour ne pas les perdre, pour ne pas les quitter. Un amoureux fou.
Entre-nous, il n’y avait pas un gramme d’or dans ses boules, que de la poudre aux yeux.
C’était un grand joueur de boules. Un sacré pétanqueur.
Un jour, on a fait une partie de pétanque ensemble sur une plage en famille, il y avait même son cousin germain.
Il s'appelait Rudolfe Vandechépakoi, il brassait de l’air lui aussi, mais qu’est-ce qu’ils se ressemblaient ; comme 2 gouttes d'eau et de 2 doses de pastis.
Ah oui ! Pour en rajouter, Il en rajoutait … et toujours plus. Il nous saoulait même, un bavard, un buvard, une pipelette, que dis-je une pipeline. On en avait plein les oreilles, même bouchées. Quelle famille ces Dolfe !

Mais cette partie ne s’est jamais terminée. Le Dolfe en un coup d’éclat, a avalé le cochonnet.
Faut dire que c’était un jour de grand vent. C’est tombé sur lui, c’est lui qui a tout avalé.
Une boule de plus pour lui, une sacré boulette quand même.
Nous, on avait tous les boules, car il avait gagné aux points.

Une anecdote parmi tant d'autres.
Je suis bien heureux de le retrouver Le Dolfe, je vois qu’il n’a pas changé, il s’emmêle encore les crayons et tombe dans des histoires de bric à braque, mais une chose est sûre, il a gardé sa femme, sa valise et sa caravane.


Amikalement Sic

Rosie a dit…

Que d'aventures pour cet Adolph, pas gentile son épouse Olga, s'enfuir avec tous ses vêtements, le pauvre. Bien hâte de lire la suite de l'histoire.

Dis donc, les prénoms de tes protagonistes sont ceux du vrai Hitler et sa concubine Olga.

J'ai mis une vidéo humoristique sur mon blogue aujourd'hui, si tu as le temps, va la visionner, je trouve que le gars qui chante la chanson a le même registre que toi, quand tu chantes, au début je croyais que c'était toi, peut-être que c'est toi en effet, qui sait????

Bon mercredi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Rosie a dit…

Mais non, mon bel ami, je ne trouve pas que le chanteur et toi, chantez comme Halliday, j'aime beaucoup ta voix et celle du chanteur sur la vidéo. Je croyais te faire plaisir, je trouve qu'il chante très bien.

Bah! prend cela en riant et reviens l'écouter avec une autre oreille, tu verras il a une belle voix et j'aime aussi beaucoup t'entendre, tu as une voix vibrante, o.k. là, pour les compliments, tu es mon chanteur/blogueur favori.

Grosses bises xxxxx

Clo a dit…

MDR !!!
La fin est pour le moins géniale. Pauvre Adolphe.
Sa femme aurait pu le shooter au lieu de l' assommer.... hihi
Merci de tes passages dans mon café.
Mon dos allant un peu mieux, je reprends mon café en mains.
Bonne journée :)

chantal74 a dit…

Mon cher Magicien, je me suis bien amusée à lire les deux chapitres sur Adolf et Olga...et le choix photographique d'Adolf est judicieux.. il me rappelle quelqu'un ..mdr..
bisous et je te souhaite une douce nuit
chantal