jeudi 4 novembre 2010

De Mufflin à Türìn ou comment partir en ménageant l'aventure



Henriette la pipelette poursuivait son discours pendant que nos joyeux convives faisaient tinter leurs couverts en se léchant les babines tant le dîner était succulent et préparé en main de maître par Mr Voitoz le chef cuistot du "P'tit Quinquin" .


"- Je souhaite vous raconter comment je souhaiterais passer mes prochaines vingt quatre heures , une folie que je désire ardemment et , ce en compagnie de notre homme distrait au chapeau sans âge : Gustave Mulot ici présent ! "

Bigre ! Elle n'y allait pas par quatre chemins Henriette Duman ! 24 heures en compagnie de l'homme facétieux à l'éternel chapeau , voilà qui augurait de bien redoutables aventures .

A la fin du dîner , Gustave proposa à Henriette de la raccompagner dans sa 2 chevaux dernier cri , notre bavarde de service ne se fit point prier et accepta volontiers de repartir dans un carrosse particulier .

Une fois installé à ses cotés du coté conducteur (forcément) , Gustave ne put s'empêcher de lui reparler de son déroutant discours qui le concernait directement .

- "C'était pour le moins surprenant ce défi que vous vous lancez là en ma compagnie Henriette " lui lança t-il en démarrant la deux boeufs .

Henriette , qui avait beaucoup de répartie lui rétorqua qu'elle avait besoin de respirer , et qu'elle en avait ras le bol de son quotidien .

-"Même si j'aime mon métier et la banlieue Ouest de Mufflin , ses habitants et mon entourage familial , j'ai envie de me poser un peu , d'avoir enfin de vraies vacances et ... je sais qu'avec vous je vais pouvoir en profiter " lui répondit elle avec un aplomb qui possédait une essence divine .


Soudain , alors qu'il arrivait près de son domicile , Gustave proposa à Henriette de ne point attendre une seconde de plus et de partir illico à l'aventure .
-"Après tout , vous avez raison ! j'ai également besoin de respirer et , je pense que nous allons bien nous amuser et , qui sait ...vivre une grande épopée ! j'ai un très fort besoin de cela en ce moment alors : let's go madame ! "

Henriette éclata de rire et fut aussitôt ravie ! La destination choisie fut le nord de l'italie , là ou (selon Gustave Mulot) tout était permis et ou rien ne semblait impossible .

Et voilà nos deux énergumènes se dirigeant sur l'autoroute du sud de la France se foutant du tiers comme du quart de ce que leur absence allait pouvoir provoquer autour d'eux .

----------------------------------------------------------------------------------------------
PARENTHÈSE MUSICALE

En attendant la parution du prochain opus qui a été un peu retardé afin d'être le plus chouette possible , je vous invite à découvrir (ou redécouvrir) une chanson que j'avais écrite et composée en 2005 suite à la disparition d'un ami d'adolescence . Voici donc "comme un vide" que je dédie à Sébastien A . Bonne écoute !

Jerry OX "Comme un vide" (2005)
envoyé par bobsinclox69. - Clip, interview et concert.

41 commentaires:

herbert a dit…

Bonjour, Jean-Philippe.

L'histoire devient passionnate...Que va-t-il arriver en pleine mer ?

J'ai réécouté ta chanson concernant ton ami disparu.Elle m'émeut toujours autant.
Je t'en remercie.
En fraternité.

patriarch a dit…

Et oui, les départs sont toujours douloureux...

Pour le voyage en Italie, ce sera flamboyant je pense....

Bonne journée J-Pierre

maevina a dit…

très emouvante ta chanson !

NATHAN a dit…

elle est tres belle ta chanson Jerry

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Bonsoir et bien c'est assez triste tu sais. J'ai de la peine pour ton ami.
Je vais penser à lui et à sa famille Jerry
BISOU à toi

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Je t'embrasse fort Jerry

Flo ♪ a dit…

c'est triste ta chanson jerry bisou

Solange a dit…

On s'épivarde dans cette histoire, ça va mettre du piquant, j'attend la suite. Très émouvante ta chanson.

dom a dit…

Je n'avais pas suivi l'histoire, mais bravo pour la chanson ! J'adore, elle est très émouvante.
Merci pour ton gentil commentaire.
Bon week-end ! Bisoux

dom

Lolo B a dit…

Bel hommage!!!!

Yabyum Hina a dit…

Ah!! mon Cher Jerry!! j aime beaucoup ta petite parenthèse...si touchante ... quand à tes truculent textes , ne change rien :o)))

je te souhaite de belles réussites mon ami et merci de ta fidélité

bisous gentil magicien

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Bonsoir Jerry
l'espére que tu es moins triste
je t'embrasse et je te souhaite
une belle soirée bisou

ysa a dit…

Je ne sais pas pourquoi mais ta 2 CV me fait penser à Bourvil et j'imagine bien les deux acolytes dedans....
Concernant ta chanson c'est un bel hommage que tu rends à cet ami d'adolescence.... j'espère qu'il l'entend de son ailleurs....

Maria a dit…

Bonjour Magicien !
Un petit coucou en cette fin d'après midi, je t'envoie mon mes plus amicales pensées....Maria

Valerie a dit…

Bonsoir Jerry...
Toujours aussi prolifique et imaginatif. C'est toujours un régal de te lire, même si je ne laisse pas systématiquement un message...
Pour ma part, je suis en panne sèche... la pénuerie da carburant n'aidant pas, j'attends de meilleures hospices pour y retourner et une vie plus calme sans doute aussi...
Bon dimanche et bonne continuation

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Jerry bisou et bon lundi à toi

Laudith a dit…

Me revoilà...

Toujours aussi passionnante ton histoire, un beau départ en Italie qui s'annonce des plus intéressant.

Beaucoup d'émotions en écoutant ta chanson dédiée à ton ami.

Belle semaine l'artiste, prends bien soin de toi.

Sic Luceat 2 a dit…
Ce commentaire a été supprimé par l'auteur.
Sic Luceat 2 a dit…

En chantant, tout simplement



Une petite fugue en ré mineur au pays de l'azur, Toccata et taratata en voilà une belle idée musicale pour prendre l'air et se fendre la pipe. La dodoche sera décapée pour l'occasion, elle va reluire, se faire redorer le blason, et fuite en avant, fumant et ronflant à toute barzing, c'est pas beau la vie, n'est-ce pas ? On ne se pose pas des questions, tout est dans la réponse, Alors, Suivez la flèche du bison affuté, c'est tout droit, direction plein sud, il n'y a pas à se tromper, ni à se tremper. Certes Paname tourne comme un escargot, on avance comme des limaces, mais ne vous fiez pas à sa coquille, le périf, c'est un cercle froid qui donne de la migraine, Une fois passer ce mur du son, c'est assez bruyant même pour un sourdingue à moitié foldingue, eh bien, vous n'en reviendrez pas de vos oreilles, le bruit qui coure, vous l'aurez dépassé sans vous en rendre compte. Mais il faudra franchir et dépasser; atteindre la porte des italiens, (vous verrez bien, vous la sentirez même; il y en a certains qui vous en parleront déjà avec les mains, c'est pour tout dire). Après la porte, tous les chemins mènent à Rome, même à un autre arôme. Le soleil sera déjà à votre porte. L'Italie sera au bout de la nuit. Ne cherchez plus midi à quatorze heure, une fois atteins le méridien, le midi deviendra l'heure de pointe, Ah le midi, c'est le soleil plein les yeux.
Vous pourrez chanter, comme la cigale, .
. Chantez mes amis, nez au vent, le chapeau sur le front, la route est à vous, plus rien à l'horizon, juste le soleil et la mer de Robinson,
Chantez, chantez l'espace, le grand sud. Vous ferez peut-être comme Le grand Charles qui se trainait jusqu'à Narbonne (elle était bien bonne) peut-être qu'il vous donnera l'air, soyez fou, des fous chantant, le rire est peut-être le meilleur ami de l'homme.
Allez le refrain, « La route « rien ne vous freine ; foncez droit devant, le soleil est tout droit devant. Le mulot dans sa dodoche,
Il n'y a pas à se tromper, vous n'avez qu'à suivre la ligne blanche, les pointillés, d'ailleurs vous ne pouvez plus reculer, juste se dépasser même se surpasser. Mais ne dépasser pas les bornes. Des fois que, oui des fois que l'adjudant vous mette au vert, les gens d'armes ne font pas dans la dentelle, avec des bouts de chandelles.
A fond la caisse, Faites péter la zic;

Allez, le soleil, la mer chante pour la route avec un brin de poésie pour faire sourire, je donne le tempo pour un tympan:


"La route
Qu'on voit danser le long des vallons et fleuves lunaires
A des effets immergeant

La route
Avec ses regrets glissant
Sous un Soleil de pluie
La route
Que le ciel du sud se morfond
Aux yeux bleu de nuit
D’un Doux mélange d'orange et de jaune
C'est La route du soleil
Infinie

Rêvez
En prenant le temps
Les Calanques, une pétanque
Voyez, revivez
Au vin d'Italie, noir olive
E La città delle donne

La route

S'arrime
Cordes mandolines et petits ports de lumière
Quand Vénus s'allume, Le Vésuve vacille
La route
Déroule, et brille jusqu’au cœur des nuits"


Trenet revu et corrigé par SIC

Hommage à ton camarade

Jerry OX a dit…

@ Sic Luceat 2 :bravo pour ce commentaire et cette chanson fort bien inspirée !

et merci à toutes et à tous ! la suite très bientot !

armandie a dit…

toujours un plaisir de lire tes histoires trés inspirées, j'adore quand tu conclues sur le dernier chapitre qu'ils se foutent du tiers comme du quart de ce que leur absence va provoquer. Parfois c'est bon de faire comme ça.

Bravo pour ta chanson que j'aime beaucoup même si elle me noue la gorge.

Bisous tout plein
Armandie

Cortisone a dit…

Je pars et je reviens avec une nouvelle robe... Ah l'inconstance au féminin.
Heureuse de te lire de nouveau, comme d'habitude tu nous laisse haletant derrière tes lignes...
Je t'embrasse.

♫ Flo ♪ a dit…

Merci je vais y passer Jerry

SONYA a dit…

j'ai bien aimé la parenthèse musicale
bises

Rosette ou Rosie, c'est pareil a dit…

Ouf! J'en ai encore les larmes aux yeux, J-P...

Émouvante, touchante et pleine de tristesse, ta chanson.

Et ton texte est passionnant. Quel artiste tu es et quels merveilleux talents tu nous fais découvrir chez toi, Jerry!

Bonne semaine, vieille branche de mon coeur!

olhodopombo a dit…

Bisou,
......

Nath a dit…

Merci d'avoir trinqué avec moi... il s'agissait d'une soirée d'été et cela fait un bon moment que je n'ai rien remis sur ce blog !
Par contre, je suis plus régulière du côté d'"Il était une fois"
http://neyrat-nath.blogpost.com
Bonne soirée à toi... et merci encore de ta visite.

MUSEAREVELISE a dit…

coucou jerry, il y avait un petit moment que j'étais pas passé par chez toi, toujours autant de belles histoires, et ils ont raisons de faire ce voyage, j'ai écouté ta chanson aussi un texte très émouvant, de très belles paroles bravo à toi, bonne semaine bisous

♠ ♠ ♠ Nancy ♠ ♠ ♠ a dit…

*** Oh ! tu sais quoi ? j'ai vu que tu m'avais laissé des coms sur mon ancien blog (celui du Sénégal) ... le nouveau (à Paris) est à cette adresse :
http://flanerissima.blogspot.com/
GROS BISOUS A TOI Jean-Philippe et merci pour ton beau blog que j'aime découvrir ! :o) ***

tiot a dit…

salut
Pas mal ces histoires
le nord d l'Italie est un beau pays mais très industrialisé
à moins d'aller vers la région des lacs
bonne soirée

dom a dit…

Encore de gros problèmes d'ordi, désolée mais je ne vois même pas les images.
Je vais contacter le docteur-ordi.
Bonne journée et peut-être à demain ...
Bisoux
PS : merci pour la vidéo ! C'est super : vous vous êtes bien amusés.

Johanna a dit…

Come se dice "Petit Quinquin" in italiano? "Piccolo Quinquino"?

Laudith a dit…

Me revoici de retour contente de retrouver sur ton blog tes écrits et cette belle chanson dédié à un de tes amis, disparu bien trop vite..

Bisous et belle soirée Jean Philippe

✿ ♥ France ✿ ✿ a dit…

Je viens te dire bonsoir ce soir et demain je passe pour te dire bonjour>.
OUI je pense que c'est bien ainsi
BISOU

Sandra a dit…

je passe te dire bonjour je dois vite sortir
Je te dis donc à plus tard

marithé a dit…

coucou jean philippe

une chanson trèsé mouvante et aussi un bel hommage à ton ami ...pas facile de perdre un ami..mais il est toujours dans ton coeur ..

je n'ai pas suivi l'histoire mais c'est bien écrit et ça me fait penser à la 2CV avec bourvil et de funès ..

bonne soirée

Martine / Eglantine a dit…

Qui n'a pas rêvé un jour de partir comme cela subitement et tout laisser... Il faut du courage pour partir et autant pour revenir... Très belle chanson à ton ami disparu. Elle m'a touchée

écureuil bleu a dit…

Bonsoir Jean-Philippe. Merci pour cette symathique histoire et bonne soirée

Dave a dit…

Sébastien vie grâce a toi. Tu es un bon ami pour lui.

sittelle a dit…

Quelle chanson belle et émouvante... est-ce que je pourrais la mettre sur le blog, avec le lien ? j'aime beaucoup l'univers des textes et des photos qui les accompagnent. Sur les commentaires du Jardin du Temps, il y a Philibert, un auteur Belge, qui a lui aussi du talent et écrit des nouvelles un peu surréalistes, avec des personnages étonnants. Merci, bien cordialement

yaya a dit…

Quel magnifique chanson! Pleine d'émotion...