mercredi 2 avril 2014

Un flash back salutaire pour un ailleurs sans barrières

 En terminant sa conversation téléphonique avec son amie Férielle, Mimouna eut donc l'envie de revenir à St Genis des Champs ou elle avait passé les premières années de sa vie. Un quartier populaire non loin d'une grande ville ou , malgré les difficultés, Mimouna gardait de bons souvenirs.



En bas de son immeuble, un peu de verdure , un grand parking et un garage qui ne servait visiblement à personne à coté duquel se trouvait un arbre qui de manière tenace continuait à fleurir et à donner un peu de luminosité au teint blême des HLM de St Genis des Champs.



N'oublions pas la petite école ou Mimouna et ses amis avaient appris à lire , écrire et compter (surtout sur elle même).




En revenant sur les lieux de son enfance, Mimouna fut un tant soit peu déçue de constater que cet univers n'était pas aussi rayonnant que sa mémoire en gardait.



En compagnie de Gino qui l'avait accompagné au cours de ce pèlerinage païen, notre Shéhérazade prit le temps de faire quelques photographies afin d'alimenter son compte Twitruc et d'en faire profiter son proche entourage.
 
Gino avait toujours à coeur de faire le maximum afin que Mimouna se sente au mieux et que l'existence qu'elle menait toujours tambour battant soit plus acceptable et même davantage encore.
 
 
 
La belle Shéhérazade  était comblée par ses attentions et leur histoire lui donnait du coeur à l'ouvrage même si elle avait tendance à refuser un peu inconsciemment ce que les sentiments apportent à la vie.
 
Pour le moment tout du moins .
 
 
Quelques semaines plus tard, la vue d'un petit rongeur sans défense dans sa cuisine donna un coup d'accélérateur aux envies de grand large de Mimouna ...Il suffit parfois d'un petit rien pour changer le cours des choses.
FIN
 

22 commentaires:

ღ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ღ a dit…

(^‿^)❀

Hello cher Jerry !!! :o)

Merci de partager l'histoire de Mimouna. Te lire aujourd'hui me fait plaisir. C'est EXTRA !

GROS BISOUS et bonne journée !

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

Jerry bonjour et bien oui faire attention à nos sentiments car rien n'est toujours bien simple je trouve
et se dévoilée tout d'un coup non plus
Merci Jerry pour cette histoire que de nombreuses personnes liront elles aussi
BISOU et bonne journée

Anonyme a dit…

quel talent, bravo jerry mais c'est vrai qu'une souris ça peut donner des envie des se sauver bisousssss

http://marithe.over-blog.com

Solange a dit…

Quand on est en questionnement il suffit de peu de chose parfois pour prendre une décision. Un plaisir de te lire. Bon dimanche.

Anonyme a dit…

Bonjour doux magicien,
Tu as à chaque histoire, la plume facile ce qui procure toujours un réel plaisir de te lire . Je ne suis pas très présente en ce moment car je me consacre à l'édition de mon nouveau recueil de poésie.
Très belle journée et au plaisir de te lire. Amitié. Maria

Cergie a dit…

"St Genis des Champs" ? J'imagine très bien, déjà le nom me rappelle "le Haut du Lièvre" au dessus de Nancy, surnommé "Haut du lapin". Toujours à la recherche de la ruralité perdue...
Je comprends les espoirs de Mimouna...

⊰✿⊱France ⊰✿⊱ a dit…

Jerry je viens de rentrer sous la pluie ici
et alors ce sera une journée triste je trouve
j'espère que tu vas bien et que chez toi le temps est quand même plus beau
je t'embrasse je vais surveiller mes meringues au chocolat

Martine. a dit…

J'aime bien le nouveau look de ton blog. J'aime ta plume si agile et qui sait attirer notre curiosité. Bon week-end

Christiana a dit…

La poésie du quotidien et de la supposée banalité... La poésie peut se nicher partout, même en bas des HLM et le déclic qui change le cours de la vie...mystère!

la ptite créole a dit…

heureusement qu'il y avait le ptit rongeur (sourires)
Belle fin de journée
qu'elle soit ponctuée de p'tits bonheurs
ti bo

maevina a dit…

le rongeur de souvenirs !

tiot a dit…

salut
Un rongeur dans la cuisine ça ne me plairait pas
bonne journée

tanette2 a dit…

Je comprends Mimouna....un petit rongeur dans la cuisine....GRRR.
Merci pour tes visite Jerry.

ღ ✽ ღ Nancy ღ ✽ ღ a dit…

(^‿^)❀

MERCI à toi pour ton passage ce matin sur mon petit blog, c'est sympa ! :o)

GROS BISOUS remplis de soleil d'Asie
et bon jeudi cher Jerry !

Louis-Paul a dit…

"Il suffit parfois d'un petit rien pour changer le cours des choses." Ce n'est pas "rien" mais toujours très agréable à venir te lire Jerry. Amitiés.

Yoko Tsuno a dit…

Plutôt originale comme idée, cette histoire à l'allure de conte oriental des mille et une nuits qui se passe en Occident. Merci beaucoup pour tes mots. A bientôt :-)

jeanine et rené a dit…

bonjour cher Jerry, bien ton histoire de Mimouna, qui sauve devant une petite souris, amitiés et bises

Mr Choule a dit…

Salut.
Gino est trop brave. Il le regrettera plus tard.

Marguerite a dit…

C'est bien vrai qu'il faut souvent un petit rien pour prendre une décision lourde de conséquence.... C'est ce que l'on appelle "la goutte d'eau qui fait déborder le vase". On dit aussi que "tant va la cruche à l'eau qu'à la fin elle se brise"...

(Merci de tes visites fidèles dans mon jardin et sur "Cergipontin", Jerry...)

Johanna a dit…

Un nouveau petit compagnon pour Mimouna?

tiot a dit…

salut
un compagnon qu'on aime pas avoir dans une cuisine
bonne journée

dourvac'h a dit…

(4 fôtes rectifiées dans mon com)

" N'oublions pas la petite école où Mimouna et ses amis avaient appris à lire , écrire et compter (surtout sur elle-même)"

Nos héros ne peuvent compter que sur eux-mêmes pour exister... Parfois je me dis : "Tiens, s'ils pouvaient exister pour de bon !!!"

J'aime cet humour que tu fais passer en finesse et presque en contrebande...

Amitié, et merci Jean-Philippe pour ton com' (auquel j'ai répondu) laissé par chez moi, stimulant et même revigorant quand plane l'ombre terrifiante de l' "Aquoibonisme"...

dimanche, 06 juillet, 2014