mardi 6 août 2013

L'étrange monsieur Boulard ou la métamorphose d'un cloporte en milieu urbain

      
Il faut l'avouer d'emblée , Alphonse n'était pas un homme facile à vivre . Il habitait un appartement rue du Silence au numéro 18 et ce , depuis 5 années qui lui paraissaient longues et sans saveurs .
 Août 1967 , par un jour ou la pluie faisait bon ménage avec les nuages , Alphonse Boulard, lunettes noires sur le nez pour cause de conjonctivite finissait son dur labeur de vendeur d'automobiles .

Il en avait vendu 4 ce jour là : Deux à des travailleurs honnêtes mais , hélas peu fortunés , une autre à un fils d'assureur bègue et As du volant à ses heures perdues et le dernier véhicule à une jolie blonde pimpante et fraîche comme la rosée du printemps dans un pays civilisé .

Les affaires marchaient on ne peut mieux mais , un petit détail clochait pour notre cher Alphonse Boulard .
Il avait tout de meme la sale impression de ne pas combler sa femme Huguette et leur fils Tristan (qui , du haut de ses 10 piges portait assez bien son prénom ) .


Non, décidément , Alphonse avait beau se remuer comme un beau diable dans sa concession , il n'était pas content du tout ce matin là .

L'été fut presque comme chaque saison , l'occasion de partir à la mer dans un gîte en plein coeur d'un village peuplé de parasites chevelus écoutant du rock and roll et revenant de , je ne sais quel Woodstock , histoire de prolonger la jeunesse avant l'âge ou plus rien ne semble possible sinon de compter les jours comme on compte son magot tel un vulgaire voleur de bicyclette .

Et de cette vie là , Alphonse Boulard n'en voulait pas , mais alors pas du tout , ni pour lui , ni pour sa famille .  

Au meme instant (ou presque ) , Léontine Dinguedong , toute de noir vétue et le sourire aux levres arpentait une petite ruelle en compagnie de Grégory Passouvent , le taciturne curé de la ville de Cergy . -Mon père, il faut absolument que je me confesse , j'ai peur de commetre un horrible peché ! Lui déclara Léontine sans attendre d'etre à l'intérieur de l'église . - Et bien , , nous allons en parler en catimini dans ma cabine bénie , mon petit . La journée commencait à peine ...

64 commentaires:

Jerry OX a dit…

Août 1967 , par un jour ou la pluie faisait bon ménage avec les nuages , Alphonse Boulard, lunettes noires sur le nez pour cause de conjonctivite finissait son dur labeur de vendeur d'automobiles .

Il en avait vendu 4 ce jour là : Deux à des travailleurs honnêtes mais , hélas peu fortunés , une autre à un fils d'assureur bègue et As du volant à ses heures perdues et le dernier véhicule à une jolie blonde pimpante et fraîche comme la rosée du printemps dans un pays civilisé .

Les affaires marchaient on ne peut mieux mais , un petit détail clochait pour notre cher Alphonse Boulard .
Il avait tout de meme la sale impression de ne pas combler sa femme Huguette et leur fils Tristan (qui , du haut de ses 10 piges portait assez bien son prénom ) .


Non, décidément , Alphonse avait beau se remuer comme un beau diable dans sa concession , il n'était pas content du tout ce matin là .

L'été fut presque comme chaque saison , l'occasion de partir à la mer dans un gîte en plein coeur d'un village peuplé de parasites chevelus écoutant du rock and roll et revenant de , je ne sais quel Woodstock , histoire de prolonger la jeunesse avant l'âge ou plus rien ne semble possible sinon de compter les jours comme on compte son magot tel un vulgaire voleur de bicyclette

maguy a dit…

bonjour
merci de passer sur mon blog,je suis une parisienne(banlieusarde en fait)expatrier en provence !!j'y suis bien ,je visite tous les jours en partant à 7h le matin sinon ,je fond
si tu veux une autre fête va vers mes autres pages ,voir la saint eloi!!même défilé de chevaux mais la charrette est autre!!
excuse si tu vois des pages sans photos!!mon ordi a beugué et j'ai tout perdu ,je recommence donc!!
amitiés et encore merci!!
je vais lire !!

marithe a dit…

coucou jerry

blier et ventura , de superbes acteurs, comme on n'en fait plus ...quel bonheur

Pauvre alphone, il est pas bien dans sa peau ?? bisous et bonne nuit

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Coucou cher Jerry !!!!
MERCI pour ce partage autour de tes mots.
J'aime beaucoup venir te lire.
Tu as de multiples talents dont celui de l'écriture.

Je t'embrasse bien fort !
Bonne continuation !!!!

France a dit…

petit bonjour de bretagne je t'embrasse

http://julia-brigida.over-blog.com/ a dit…

Un petit bonsoir pour te remercier de la chaleur de ton commentaire laissé sur mon blog.....et remercie le fidèle ami qui est en toi.
Bon weekend et au plaisir de toujours te lire.
Avec toute mon amitié. Maria

Cergie a dit…

Super ! Un fils au nom de papillon un peu désuet et un curé de village sinistre.
Cergy est un village rural qui est devenu une ville nouvelle, il y a trois église, deux modernes et celle-ci du 12ème qui se prête bien à l'action :

http://cergipontin.blogspot.fr/2007/09/cergy-village-95-lglise-church.html

sunsyharrey a dit…

Hello !
Merci de ta visite........*Là , je n'ai pas trop de temps mais je reviendrai.........

patriarch a dit…

J'imagine la suite....Bonne fin de journée !!!

La Ptite Créole a dit…

j'ai bien envie de savoir ce qu'elle avait a confesser
normal j'suis une ptite curieuse (rires)
un coucou pour te souhaiter une agréable fin de journée

nous avons eu un ciel radieux

gros bisous

maevina a dit…

OMG j'imagine bien la confession !!

kinia a dit…

La suite viiiiite !
Bien trouvé les photos.
Bisous kinia

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Un petit bonjour en ce lundi matin !!!
Bises d'Asie et amicales pensées pour toi Jerry.

Cergie a dit…

Tu as vraiment non pas le sens du dialogue mais celui des mots et de la narration ! Je relis avec plaisir cette plongée dans un 1967 si vieille France engourdie !

France a dit…

Jerry bonjour je ne reste pas je file faire un tour
je t'embrasse et je te dis à bientôt
là en vacances pas trop d'ordi
ce qui me semble normal et bien aussi
bisou

La Ptite Créole a dit…

petit coucou
j'espère que tu vas bien
bisous créoles

jeanine et rené a dit…

bonjour mon cher Jerry, merci pour ton passage, et tes gentillesses pour Clara... bravo pour ton histoire, avec des illustrations de visages tres connus, merci nous attendons la suite des aventures de monsieur Boulard ! bonne semaine et grosses bises de nous deux

tiot a dit…

salut
très bien ce texte qui rappelle certains souvenirs comme le curé par exemple
bonne journée

chatou11 a dit…

Coucou cher magicien, ben voui parfois on se perd mais le principal est de se retrouver. Sur wordpress je mets mes photos sur OB je ne garde que les évènements de mon village.
Tu me fais trop rire avec le nom des personnages.. tu es trop fort!
douce soirée Jerry et bisous tout plein
chatou

marithe a dit…

une vie agréable comme "avant" bisous jerry

Amandine a dit…

bon jour de fête
magicien ~~~~~~~~~~~~

dourvac h a dit…

Lino et Bernard se portent décidément bien, se partageant tous les attributs noirs des films black and white de Georges Lautner : noir des lunettes du vendeur de tires (dépressif mais plutôt surdoué : 4 en une journée !!!)ou de la soutane des corbacs - qui n'était pas encore "out of age" durant ces chères sixties...

J'espère que pour l'édition de ton futur recueil, tu auras l'autorisation de repro de la plupart des photos de plateaux de films... on peut rêver !!!

Amitié à toi, cher Jerry !

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Bonjour cher Jerry ! :o)
Je te remercie pour ta gentille visite sur mon petit blog vendredi. Ça m'a fait plaisir.
GROS BISOUS d'Asie
et bonne continuation ! :o)

Johanna a dit…

Ce curé me semble ne pas être totalement indifférent aux charmes de la demoiselle...

tiot a dit…

salut
il pleut dans le chnord
bonne semaine

écureuil bleu a dit…

Bonsoir Jerry. C'étaient de bons acteurs que l'on n'oublie pas. Bonne soirée

Solange a dit…

Je m'ennuyais de tes histoires. La confession devrait être croustillante puisqu'elle semble si pressée.

France a dit…

Jerry coucou et merci tes lignes ton texte quel bonheur
tu sais j'adorais cette HOMME L ventura et il ressemblait beaucoup à mon père aussi
Hélas des acteurs comme lui c'est très rare je trouve
Mais je garde ses films chez moi il le faut bien*
Et MonsIeur Blier aussi comment l'oublier
Je t'embrasse Jerry

La Ptite Créole a dit…

je viens tout juste d'arriver
je passe te faire un coucou

je te souhaite un bon mercredi

gros bisous

Marguerite a dit…

La journée avance lentement mais qu'en est-il de ces confidences ?
:-)

sittelle a dit…

Merci Jerry, je suis très touchée de tes gentils passages... je pense toujours à l'article promis, trop de soucis depuis cette année 2013, mais je vais reprendre doucement ! Bons succès, bonnes vacances, mes amitiés

Jeanmi a dit…

Certains dialogues restent longtemps dans notre mémoire, dot ceux de d'Audiard dont celui célèbre de la cuisine dans les Tontons flingueurs :
- Ah c'est plutôt une boisson d'homme
- J'ai connu une Polonaise qui en prenait au petit déjeuner...

இڿڰۣ FLO a dit…

je viens de rentrer Jerry bisou et bonne soirée

chatou a dit…

Coucou cher magicien, merci pour ta visite, elle est toujours appréciée.
Je te souhaite une bonne semaine et t'envoie plein de bisous audois
chatou

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Coucou cher Jerry ! :o)
MERCI pour ta visite et tes mots sur mon petit blog ce vendredi qui me font bien plaisir ! :o)
GROS BISOUS d'Asie pour toi Jerry !!! Bonne fin de semaine ! :o)

Amandine a dit…

DOMMAGE QUE TU NE POSTES PAS PLUS SOUVENT LOL

kinia a dit…

coucou. Comment vas-tu aujourd'hui ?
Bisous kinia

Amandine a dit…

De passage lol et de gros bisous!

Ysa a dit…

Hello le Magicien....
Tu sais....beaucoup de concessionnaires rêveraient de vendre 4 voitures de nos jours !!!

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Coucou cher Jerry !
Je te remercie pour ta gentille visite sur mon petit blog ce jeudi matin ! :o) ça fait plaisir.

Je t'envoie des bisous en direct de Bangkk !!!
Bonne continuation à toi Jerry ! :o)

columbo1962 a dit…

Bonsoir,
Merci pour votre commentaire. Je vous souhaite une bonne fin de soirée, et merci d'être passé sur mon blog.

marithe a dit…

merci pour mon anni jerry ..c'est gentil tout plein

Blier et ventura, quel régal ..sacré boulard il valui en arriver des historie s

bisous et douce nuit

Martine. a dit…

4 voitures vendues en un jour : un palmares à rendre jaloux un vendeur auto aujourd'hui.
Le curé de cergy, j'apprécie mais il n'est pas devant l'église de Cergy, peut être veut-il passer incognito à Cergy en si belle compagnie, les gens pourraient jaser.
J'ai pris beaucoup de plaisir à te lire mais beaucoup moins à déposer un com ici : quelle galère.

La Ptite Créole a dit…

merci pour la chanson
j'aime beaucoup
je te souhaite du succès pour la suite
tu le mérites
ti bo et très bon weekend

France a dit…

Jerry bonsoir et merci pour ta chanson
t'es génial
j'espère que tu vas bien j'ai un mal aux dents depuis des semaines et ce soir je suis en train de craquer
cette douleur est insupportable
je suis partie voir un dentiste et deux médecins
j'avale je ne sais combien de cachets j'ai aussi des piqûres et hélas rien de rien
je vais craquer ce soir enfin c'est ma vie
je t'embrasse doucement Jerry

keyo a dit…

en ce temps les acteurs c'étaient de vrais gueule

Amandine a dit…

HELLO EN passant

Amandine a dit…

Oui une belle chanson!

.•♫•. Nancy .•♫•. a dit…

Bonjour cher Jerry !!! :o)

Ce serait rigolo que la petite Dame chez moi t'inspire une chanson ! :o) Non seulement tu chantes bien mais en + tu es talentueux et plein d'imagination ! C'est EXTRA !

Merci pour ta gentille visite sur mon petit blog cher Jerry !!! :o)

Je te souhaite un agréable mardi !!!
GROS BISOUS d'Asie pour toi.

Solange a dit…

Un petit bonjour et merci de ta visite. J'attends ton histoire.

இڿڰۣ FLO a dit…

Je viens te dire bonsoir Jerry je file dans mon lit

Gérard Méry a dit…

Blier et Ventura, deux excellents acteurs mais j'avais vraiment un faible pour Blier.

dacaio a dit…

salut Jerry ... merci pour ta visite sur mon blog ... dédié à mes balades en france mais aussi à mes voyages car je n'aime rien plus que de reprendre mon sac pour découvrir le monde ...
bravo pour la rédaction de ton article ... alerte et un humour qui me botte ...
trop jolie la léontine pour qu'on rechigne à la "confesser" ... encore que beaucoup, assurément se contenteraient plutôt volontiers de demi-mots ... hihihihi lol
bisous et bonne nuit

La Ptite Créole a dit…

merci pour le lien de la musique
j'espère que tu vas bien
très bon mercredi

gros bisous du jour

Cergie a dit…

Bonjour Jerry, merci pour la leçon de vie ! Ah des cerisiers j'en ai en mémoire mais après que je sois partie faire mes études à 60 kms du jardin je n'en ai plus jamais mangé les cerises ! Tu as raison toutefois, c'est un arbre mythique. Plus que le mirabellier, qui cette année ne nous a pas gratifié de ses fruits dorés...

Louis-Paul a dit…

Merci à toi pour tes passages et commentaires. Et à bientôt de te lire ici. Amitiés.

kinia a dit…

Je viens d'écouter ta dernière création. J'apprécie l'insonorisation de ton enregistrement. En effet, avant l'éffet "écho" en arrière plan gachait un peu le contenu des paroles.
Bises kinia

Sic Luceat 2 a dit…

Le Boulard

Le revoilà à l'affiche, il en a fait coulé des bronzes sous les ponts, le Boubou, je m'en rappelle comme si c'était hier.
je peux dire qu'il n'a pas été toujours un ange mais plutôt un drôle de mélange : une tête de lard dans un véritable caractère de cochon, pourtant même si la bile ne fait pas la moelle, il n'est pas un inconnu des services de la peau lisse, il avait la peau dur, le Boubou. Le boubou, était un as du volant, il volait tout ce qui bougeait, il ne faisait pas un pli, tout était emballé et pesé, il expédiait en transe express, pas timbré le cave, et on peut dire que les autres, en bavaient comme des huitres creuses, : les pauvres , ils passaient rarement à la case de départ pour toucher la part des Anges, Faut pas rêver, c'était , Niet, que dalle, des clopinettes,des clous, tout était raflé, rasé de près, le Boubou savait et pouvait te mettre à la diet, le boulard avait l'art de te mettre à sec, de te rouler dans la farine, il ne fallait pas jouer avec lui, c'était comme au Monopoly, il pouvait te coller une maison close, et ne plus en ressortir, tu étais au Trou, et après tu ne pouvais que pleurer la Bonne Mère de Massalía pour te venir en aide, et attendre les miracles de Fatima, la belle mama
Car, ton compte était bon, et tu pouvais compter encore les dés aux Baumettes avec Dédé, le géolier..

Mais avec le temps (et de l'argent) Le Bou, le Boubou a mis de l'eau dans son vin, pour noyer le poisson (ou la boisson. Il est devenu comme un agneau, un homme Doux (et ce n'est pas du poulet). Et c'est ce vendredi 13, à la sortie du bar tabac de la rue des Martyres, que j'ai reconnu l'homme à la peau douce sous ses lunettes noires. Il comptait ses biftons avec le sourire de l'ange. Et je sais, qu' il ne rendra jamais la monnaie, c'est un homme d'affaire qui n'a rien à faire.
sic

France a dit…

Jerry bonjoir je vais un peu mieux c'est flo qui a mal aux dents depuis hier et avec ses joraires rien de simple pour trouver un RV
je t'embrasse

dom a dit…

Le Boubou, jamais entendu parler ...
Bon mercredi.
Bisoux

dom

Mary Nord a dit…

http://naturaimer.over-blog.net/9-index.html

Bonsoir, merci pour les phrases alignées dans mon blog, ci-dessus j'avais espoir que Patriarch voit la photo faite pour lui, car dans dans les années 60/70 il logeait dans ce restau-pension de famille, et il en parlait souvent.
Amitiés

tiot a dit…

salut
une petite lecture avant de se coucher
bonne journée

dourvac h a dit…

Vendre "le dernier véhicule à une jolie blonde pimpante et fraîche comme la rosée du printemps dans un pays civilisé", ça ne s'invente pas ! Les aventures (100 % imprévisibles) d'Alphonse Boulard (et p'tite famille) & de Léontine Dinguedong allant à confesse auprès l'Abbé Passouvent... Cher Jerry, il me semble qu'il n'y a que toi pour écrire avec ce talent totalement délié, où tout arrive et nous fait sourire : ta façon d'écrire est capable d'apporter le bonheur à un max de gensses dans ce pays gangréné de fatigue, d'aigris et de bas-du-front (nazionaux)... Alors stp, FAIS CONNAITRE tes histoires ! Rassemble-les, fais-les éditer (Mon Petit Editeur ?), valoriser, aimer le plus (Grand) LARGEMENT possible ... Amitié et merci de ta confiance !!!

Alain Alexandre a dit…

Un petit rajout. Les morts ne meurent pas quand ils descendent dans la tombe, mais bien quand ils descendent dans l'oubli.