mardi 27 décembre 2016

Le calamiteux destin de Célestin

 Dans ce petit village de Pitypity , la famille de Baptiste coulait des jours tranquilles entourées de la beauté de cette nature sauvage et fort civile , les habitants vivaient de la récolte du manioc , du café et construisaient mieux que personne des maisons en bois avec des toits de pailles .Chaque jour , pendant que Baptiste peignait pour gagner sa vie des toiles racontant le quotidien des "Pitypityens" , ses enfants Lucas , Pierre et Victor se rendaient chaque jour à l'école car ils avaient bien conscience (malgré leur jeune âge) que le savoir est une arme et que leur seule chance de survie dans un univers hostile était l'instruction . Le maire du village ,l'ambitieux et néanmoins courtois et toujours élégant Monsieur Célestin souhaitait réduire les heures de cours pour les enfants car il estimait avec force de convictions que pour produire un maximum et exporter davantage il fallait réunir toutes les bonnes volontés disponibles sous la main .Un jour , Lucas , Pierre et Victor rentrèrent en pleurs dans l'atelier de leur père

-"que vous arrive -il les enfants ?" s'exclama Baptiste à leur endroit .
"papa , le maître d'école nous a dit que dans un mois nous n'aurons plus classe que deux jours dans la semaine et le reste du temps nous devrons travailler aux champs , tu t'rends compte !!"
Célestin débordait d'énergie , il fallait le voir courir en sarouhel dans les rues du village , réunir les villageois en clamant haut et fort que le taux de rentabilité et de productivité des ressources naturelles devait être impérativement la préoccupation numéro 1 , et que pour cela tout le monde devait se retrousser les manches ...même les enfants et pourquoi pas les personnes âgées encore valides et bien portantes . Il vociférait dans son petit costume étriqué ce qui avait le don d'agacer prodigieusement Baptiste qui craignait des lendemains difficiles pour ses enfants ainsi que pour son statut d'artiste .
"cet idiot n'a aucune espèce de considération pour mes toiles ...à part celles qui peuvent rapporter beaucoup d'argent ...mais hélas trop peu pour moi "
Bizarrement les habitants aimaient cette manière qu'avait Célestin de s'exprimer , ces idées toutes simples et si compréhensibles pour des citoyens peu instruits .Pas un jour ne passait sans que l'on parle de lui , des affiches étaient placardées dans les alentours du village , ce qui dénaturait considérablement ce si joli paysage ...Lucas qui était le plus rebelle des trois enfants de Baptiste et qui avait lu la vie et l'oeuvre d'Ernesto Che Guevara ne l'entendait pas de cette oreille et souhaitait avec toute sa rage et sa fougue d'adolescent mettre un terme au calamiteux destin de Célestin ...Tatatin !!!

18 commentaires:

OX Jerry a dit…

ans ce petit village de Pitypity , la famille de Baptiste coulait des jours tranquilles entourées de la beauté de cette nature sauvage et fort civile , les habitants vivaient de la récolte du manioc , du café et construisaient mieux que personne des maisons en bois avec des toits de pailles .Chaque jour , pendant que Baptiste peignait pour gagner sa vie des toiles racontant le quotidien des "Pitypityens" , ses enfants Lucas , Pierre et Victor se rendaient chaque jour à l'école car ils avaient bien conscience (malgré leur jeune âge) que le savoir est une arme et que leur seule chance de survie dans un univers hostile était l'instruction . Le maire du village ,l'ambitieux et néanmoins courtois et toujours élégant Monsieur Célestin souhaitait réduire les heures de cours pour les enfants car il estimait avec force de convictions que pour produire un maximum et exporter davantage il fallait réunir toutes les bonnes volontés disponibles sous la main .Un jour , Lucas , Pierre et Victor rentrèrent en pleurs dans l'atelier de leur père

jill bill a dit…

Bonjour Jerry OX, mais mais c'est de l'esclavage ça m'sieur ! Même si je n'aimais pas l'école des masses, au vue de certaines matières, travailler à l'usine ou dans les champs gamin/e c'est encore autre chose... ,-) Bon reste 2016, amitié, JB

Marité a dit…

Et depuis quand un maire régule les journées de classe ? Oui, il y a longtemps il avait aussi le pouvoir d'influencer l'enseignant et les familles pour que les garçons travaillent aux champs pendant les périodes avant les vacances d'été et aux vendanges. Ce n'est plus possible aujourd'hui heureusement !
GROS BECS

gegouska chiquito a dit…

Bonjour cher Magicien OX ,
Heureusement ces agissements n'ont plus cours aujourd'hui du moins espérons le...!
Je te souhaite de bonnes fêtes de fin d'année amitié

MickaelD a dit…

Une histoire pleine de valeurs que les hommes devraient adopter en 2017 ;) bonnes fêtes de fin d'année Jerry @+

tiot le mineur a dit…

Salut
elle est intéressante cette histoire.
J'ai travaillé jeune et je regrette de n'avoir pas fait de longues études.
Ce n'est pas en faisant travailler les enfants que l'on fait avancer le pays.
Bonne journée

trublion a dit…

Comme on dit, tout flatteur vit aux dépends de ceux qui l' écoutent

Solange a dit…

Malheureusement encore aujourd'hui l'instruction n'a pas la cote pour tous.

Chatou11 a dit…

Mon cher magicien la vie de maintenant n a plus rien à voir. Certains enfants s accomaient de travailler avec les parents à la ferme et reprenaient l exploitation mais pour d autres ça a été une calamité je te souhaite une bonne fin d année et te dis à l année prochaine. Merci pour ce beau tableau de Gauguin.
Tu as vu C est rare de pouvoir avoir un rapace d aussi près. Gros bisous de chatou

didier a dit…

Ha Gauguin ! on le reconnaîtrait entre 1000 !
Passe une bonne fin d'année Jerry et bon dernier week end de l'année

dom a dit…

COPIER/COLLER :
Depuis hier, j'ai un gros problème de connexion : avec un signal très faible et l'ordi qui rame comme un malade !
Désolée si vous ne me voyez pas chez vous mais je fais tout ce que je peux.
Ca tombe vraiment mal avec cette fin d'année !
Vous m'excuserez aussi si je ne réponds pas à vos nombreux messages mais impossible de joindre mon FAI.
Je ne vais donc pas être plus royaliste que le roi et me contenterais de ce que j'ai en attendant le retour à la normale.
Pardon de vous laisser tomber mais ça m'énerve !



Bon réveillon si tu en fais, avec de gros bisoux.

écureuil bleu a dit…

C'est du totalitarisme ! Ce Célestin les réduit en ensclaves ! Bon réveillon Jerry !

Cergie a dit…

Et oui hélas il est des activités qui pourraient être considérées comme improductive c'est pourquoi ce serait (c'est) aux édiles de les soutenir et les encourager
Il a de la chance Baptiste, malgré tout il a des enfants à la tête bien faite avec des références...

Pourvu que tout s'arrange rapidement pour nos amis et que Célestin revienne à la raison (à moins qu'il y ait une révolution, un soulèvement)
Heureuse Année Nouvelle, Jerry !

Quichottine a dit…

La vie change, mais nous sommes loin d'avoir résolu les problèmes.
Merci pour ce récit dont j'attends la suite.

Bonne et heureuse année, Jerry.
Amitiés.

Julia a dit…

Empecemos a disfrutar de las pequeñas cosas, así podremos hacer grandes planes para nuestra vida. ¡Este año 2017 será nuestro. Levantemos nuestra copa y brindemos por los que están, por los que ya se fueron y por los que vendrán a nuestras vidas. FELIZ AÑO A TODOS Dejemos pues que este año se marche, y recibamos el nuevo año con entusiasmo, con tolerancia y sobre todo con mucho amor. Gracias por celebrar-lo un año mas conmigo. Elracodeldetall.blogspot.com

louvard a dit…

Hello !!!! fini le cinoche, bienvenue à la peinture !!!! je ne sais pourquoi... j'aurai appelé les enfants : Paul, Emile, Victor.... rire ! Bonne année !

rené jeanine a dit…

...reduire les heures de classe pour faire travailler les enfants, il n'est pas bien celui là, heureusement ces temps sont revolus, chez nous du moins, ailleurs il y a encore beaucoup à faire ! merci pour cette interessante histoire, cher Jerry, desolé pour le retard à te visiter, j'ai eu une fin d'année assez agitée, il faut que je me remette au travail , bonne et heureuse année, pour toi et tes proches, amities et bises

claude a dit…

Bonjour Jerry, me revoilà et je m'excuse d'avoir un peu abandonné ton blog.
Les enfants ont besoin d'éducation mais s'ils ne travaillent pas aux champs, maintenant ils n'apprennent plus grand chose. Mon fils aîné et sa femme sont dépités par les cours de leur fils de 11 ans. Heureusement c'est une petit garçon intelligent, qui comprend vite et retient tout, tout ce que ses parents lui apprennent à côté de ses cours.
J'aime bien tes illustrations.
Les enfants de maintenant sont loin d'apprendre ce qu'on pouvait apprendre de mon temps. Suis contente que mes deux fils aient échappé au désastre scolaire de maintenant.
Bises