jeudi 10 juillet 2008

Destination Inconnue



Et Hop ! ni vu ni connu et à grandes enjambées François Perrin prit le premier avion pour Milan afin de retrouver mademoiselle Dubreuil . En effet , la missive qu'il venait de recevoir à son domicile alors qu'il était encore tout ébouriffé provenait de cette jolie rousse pour qui il ne cachait pas une grande sympathie . Arrivé à l'aéroport , monsieur Perrin se trompa et se retrouva un court instant dans une grande pièce qui se trouvait être ... une réserve pour les bagages !

"que faites vous là monsieur ?" lui dit une grosse dame noire qui travaillait au classement des valises et qui passait là pour vérifier si celles ci étaient bien en règles .

-"je , je ne savais pas .. je , j'ai du me tromper voilà tout ! pouvez vous m'indiquer ou se trouve la salle d'embarquement s'il vous plaît ?"

Sacré Perrin ! il n'en loupait pas une et faisait rire tout son entourage , c'est à croire qu'il le faisait exprès et pourtant non ! Il était comme ça depuis toujours le bougre .. distrait !

Lorsqu'il fut enfin à bord de l'avion , il se mit à relire les mots de Solange "mon grand fou retrouve moi à Milan , je n'en peux plus de tout ces braillards et tout ces zigotos incultes qui ne pensent qu'à leur éventuelle réussite dans le commerce sans pour autant faire les efforts nécessaires pour y parvenir " . Sur son siège , François Perrin rêvassait , mademoiselle Dubreuil venait de trouver un énorme prétexte pour le voir et son père (le proviseur) lui donnait (sans le savoir ) sa bénédiction et ses congés pour passer du bon temps aux cotés de sa fille.. le rêve !



C'est dans un hôtel deux étoiles que se trouvait Solange Dubreuil , assise sur le balcon elle lisait un roman de Stendhal tout en fumant une cigarette . Vêtue d'une robe d'été bleu - ciel elle semblait détendue et très loin des descriptions qu'elle avait faites à son père .

"madame voudra t elle boire quelque chose en attendant ?" lui suggéra le groom avec un léger accent pour prononcer ces quelques mots .

"non , rien je n'ai pas soif vous pouvez disposer !"

La jeune femme se replongea dans sa lecture lorsque le groom frappa de nouveau à sa porte pour lui signifier que quelqu'un la demandait au téléphone . Aussitôt la jeune femme enfila ses chaussures et se précipita à la réception ( cet hôtel ne possédait que deux étoiles et par conséquent point de téléphone dans les chambres) . Au bout du fil elle reconnut la voix de François Perrin qui la prévenait de son arrivée à l'aéroport de Milan .

"ne bouges pas grand fou je viens te chercher , je serais là dans 10 minutes "

Et ce n'était là que le début des péripéties !


20 commentaires:

Lodji a dit…

Héhé sous le soleil de Milan... l'été sera chaud !!

corinne a dit…

Coucou oh là là que va encore faire comme bétise

Bisous et bonne soirée
Au fait je ne suis pas encore en vacances fin juillet, ça vient bon

Christian a dit…

Bonsoir,
Un charmante actrice que j'aimais bien dans ses films !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

choule[bnkr] a dit…

grand fou et jolie folle vont s'en donner à coeur-joie.

ellesuralune a dit…

ut sais quoi ? Pierre Richard est pour ainsi dire un voisin . on le voit de temps à autre se promener dans les rues de Narbonne ! Ce matin, il parlait sur une radio locale, association d'idées , j'ai pensé à ton blog !
rien à voir , une question : puis je mettre l'adresse de on blog dans mes liens , " les endroits " où j'aime bien aller musarder ?
as ut vu ? je me sus envoyée en l'air hier , à 4000 mètres d'altitude . est ce bien délicat de dire tout ceci en vrac ainsi ?
bonne nuit !

ellesurlalune a dit…

au fait , j''avais oublié de te dire que si ut aimes henri miller , je t conseille dans la même veine : kérouac , et mieux encore paul auster " palace in the moon " , l'errance est pour moi la condition sinequanone dans l'excellence , je parle de litterature , bien entendu. En ce qui concerne le littérature française et contemporaine, Péju me parait être l'écrivain des plus sensibles , et Calaferte ce qui se fait de mieux. Il est évident que ce commentaire est des plus subjectifs; qunat à Orlando de rudder , pas de match c'est mon favori , ses écrits sont des plus magnifiques .

Andy a dit…

C'est marrant, que tu parles de Pierre Richard. Moi je suis très fan des comédies françaises années 70 ; d'ailleurs, je prépare une note sur un acteur de seconde zone qui se nomme Marco Perrin.

Sic a dit…

Le grand hôtel Plaza de Milan , j'y étais à une autre époque, à la belle époque, c'était à la mode.
La haute couture, les hauts de forme, les hauts et les bas (Dim), et cela sur toutes les coutures, moi je ne faisais pas dans la dentelle, j'étais surtout sur mon 31 et entre le 1er aussi.

Voilà un endroit pour un rdv galant, dans la capitale de la mode. Le grand blond avec une chaussure noire, il va déteindre sur les Versace, Gucci, Pucci, Armani, il va faire sensation. Ils vont aller même retourner leur veste même.
Les paparazzis, les mamarazzias, ils vont flasher, il va faire la une, des peoples. (Voici, Voilà, Point de vue et sans image, etc...)
Il n'est pas sorti de l'auberge, ou de l'hôtel; Le Perrin.
Surtout à milan, tout se sait, c'est du bouche à oreille, en passant par le nez et les yeux, c'est la prise de tête, quoi !
Il va devoir s'expliquer le professeur, s'il vient pour se faire remarquer, ou s'il vient pour se lancer dans la mode.
Solange est dans de beaux draps, il faudra les changer (entre-temps).
Mais bon, je suis curieux de connaître la suite, j'adore les récits, avec des lieux différents et les voyages.

Je suis en vacances, comme Monsieur Hulot, donc je vais être là, sans être là, mais mes absences seront compensées par des cartes postales de temps en temps.
Bon été, bon roman, bonnes vacances
Amikalement sic

Marie du Nord a dit…

Un très agréable duo.
Bon dimanche Jean Philippe.

Brigitte a dit…

Vite, vite, les retrouvailles ! :-)

Rosie a dit…

Ah! ce M. Perrin (grand fou) il va enfin retrouver sa belle. Bien hâte de lire la suite de leurs périépties.

Bon lundi et bisous de ta p'tite cousine du Québec.

Patrick a dit…

Marlène, j'adore!!!
Dans mon précédent message, je te disais que ton casting est excellent, je confirme.
Bonne semaine l'ami.

Ansy a dit…

La note dédicace est visible !

rsylvie a dit…

beaujour jeanPhi
et ben... j'ai rit.
oui, et de bon coeur
à ces quelques mots "mon grand fou"
parc'qu'un jour, une cousine de mon épousé, est venue passer qq jours dans le 61. et mal de dos. le doct. de garde tombe sous le charme, et va savoir comment il la rappelle sur son portable (tu crois que la cokine lui avait donné son n°???)toujours est-il qu'il lui laisse bon nombre de message, dont un disant...
"soyons fous, Faustine lâchez vous !"
alors oui, j'aime bien ton récit....
la suite, la suite
amitiés rsylvie

Christian a dit…

Bonsoir Jean-Philippe,
Un petit coucou pour te saluer !
Bonne semaine,
Christian

mcroco a dit…

mais cela ne nous rajeunit point !!!... (enfin, surtout moi d'ailleurs !!!)

Bon mercredi !!!

ellesuralune a dit…

question : aimes ut camper ? Moi non pas trop ...

nina de zio peppino a dit…

Tu as l'art et la manière de nous embarquer dans ce genre d'histoire abracadabrante. Inventif. Il n'y a que toi qui fait cela.

Melly a dit…

Il faut que je lise tout ton "story board", j'ai l'impression qu'il y a de quoi lire chez toi, et c'est tant mieux !

(pardon , suis toute nouvelle ICI !)

bunny le chti a dit…

salut
superbe marlène jobert
c'est une actrice que j'apprécie
bonne soirée