mercredi 16 juillet 2008

la grande rousse avec un chapeau noir


Aéroport de Milan , samedi 15 h 15 , François Perrin vêtu d'un costume gris et d'une petite valise de couleur rouge descend L'escalator qui le mène direct dans le hall . Solange Dubreuil radieuse comme un pivert au printemps l'attendait depuis quelques minutes .

"enfin te revoilà grand fou ! cette ville est beaucoup trop grande et je m'ennuyais de toi !" Un peu surpris mais heureux tel Ulysse après un long périple , François Perrin courra embrasser avec fougue miss Dubreuil ... prit dans la joie qui l'habitait depuis quelques heures il trébucha quelques mètres plus loin contre une marche d'escalier qu'il n'avait point vu (ce qui fit beaucoup rire Solange ) . Lorsque nos deux joyeux drilles furent de retour dans l'hôtel , François Perrin lui demanda quelques explications .

-"ton père m'avait parlé de dépression , il m'avait dit que tu étais au plus mal et je te retrouve ici à Milan avec un merveilleux sourire (et ne parlons point du reste ) , que se passe t -il ?" Solange qui avait le sens de la formule retira son chapeau noir et lui tint à peu près ce langage :

-"j'en ai assez de ce vieux schnock qui ne pense qu' à faire de moi une petite professeur sans histoires , je veux mener une vie de bohème chic et je sais que tu es le seul à vouloir au fond de toi la même chose ... il me fallait un prétexte pour que tu acceptes ...voilà c'est fait ! " François Perrin était partagé , certes il était heureux comme un capri d'être avec Solange mais il ne voulait point mettre un terme à sa carrière de professeur :

-"mais non ! je ... je ne peux pas faire une tel chose ! tu imagines un peu la tête de ton père ? celle des élèves ? du rectorat ?" Solange se mit à rire aux éclats et jeta ce pauvre François tout ébouriffé sur le lit de l'hôtel .



Quelques minutes plus tard nos joyeux drilles se donnaient du bon temps dans un bien être sur . Quelques jours plus tard , François Perrin envoya une lettre urgente au proviseur en prétextant que la santé de Solange étant préoccupante et qu'il fallait absolument et impérativement qu'il reste auprès d'elle pour l'aider à surmonter cette dure épreuve . Et voilà ! contraint et forcé , avec tout de même quelques réjouissantes compensations notre singulier professeur poursuivit son existence au coté de la ravissante Solange Dubreuil , tous deux avaient décidé de fuir le brouhaha ambiant et les Olibrius empêcheurs de tourner en rond . D'abord Milan , puis une destination inconnue , François repris quelques années plus tard son métier en enseignant la méthode Coué à des singes et Solange l'art du farniente dans un hamac à des macaques stressés . Une bien drôle d'histoire !

30 commentaires:

patriarch a dit…

Comme quoi, même les macaques savent suivre des cours! Un peu jaloux ? Ben oui !!!!!

OLIVIER a dit…

Mon Ami,
d'abord extrêment touché par tes mots, merci du fond du coeur !
Marlène Jobert, un fantasme ! quelle magnifique femme !
Pensées amicales et bcp de Marlène cet été ;)
OLIVIER

nina de zio peppino a dit…

On devrait tous suivre tes conseils! Vivre autrement.

Brigitte a dit…

Ca, c'est la vie ! ;-)

Légère et pétillante histoire comme je les aime en cette période de l'année. Merci Jean-Phi !

Marie du Nord a dit…

Si je lui demande gentiment, tu crois que François Perrin enverrait une lettre urgente à ma chef pour lui dire que je ne peux pas y aller demain?

Bonne soirée Jean-Philippe.

Tatieva a dit…

Merci Jean-Philippe de tes agréables visites dans mon univers féminin.
Et là, je ris bien toute seule face aux aventures toujours rocambolesques de Mr Perrin, je l'adore ce monsieur-là !
Je suis sûre qu'avec ce goût, tu dois aimer "Un éléphant, ça trompe énormément" et toute la série, et les "Cousin, cousine" et autres merveilles si touchantes...
Bel été à toi !
Tatieva
Quant à Marlène Jobert, elle a dû en faire tourner des têtes et des coeurs !

rsylvie a dit…

beaujour jean phi
t'as oublié de dire qu'ils vécurent d'amour et d'eau fraiche !
mais cela va de soit !!!
bien amusante histoire.
en plus pleine de charme. milan,,,, oui, une belle histoire de vacances .

Petit Ange... a dit…

...Une bouffé oxygène en te lisant...Sourire...Je profite pour te faire des bisous tout pleins...Sourire...Petit Ange...

corinne a dit…

Coucou, il a osé envoyé cette lettre et bien quel effort il a fait
Super encore 1 semaine, et c'est les vacances
Bisous

dom a dit…

Merci de ta visite pendant mon absence.
Bonnne fin de semaine ! bisoux.

Marie du Nord a dit…

Bon week end Jean-Philippe
Gros bisous.

rogers a dit…

tu alternes toujours avec le même talent écriture & musique ... c'est toujours un plaisir de le vérifier !

Christian a dit…

Bonsoir,
2 grands acteurs que j'aimais bien !

Amitiés et bon dimanche,
Christian

choule[bnkr] a dit…

on n'échappe pas au métier de professeur.

Andy a dit…

Un vrai régale de lire du François Perrin ! PS : Mention spéciale pour la photo de Marlène Jobert.

corinne a dit…

coucou je viens te souhaiter une belle semaine
Bisous

monfreid a dit…

C'est où la formation pour devenir prof de hamac à l'ombre d'un arbre avec un bon verre de vin ??? Y'a un concours ? Voudrais me reconvertir.

Cestandrea a dit…

Bonjour,merci d'avoir laissé un commentaire sur Miss Doodle's Blog, je découvre ton univers et ton écriture, beaucoup de choses à lire, je reviendrai:)
Bonne nuit
Andrea

Bango a dit…

Merci bel été à toi également !

Laudith a dit…

Hello jean philippe me voici de retour, je viens de rattraper mon retour de lecture en passant un bien bon moment en compagnie de mr Perrin, merciiiiiiiii

Bisous bronzés en te souhaitant une agréable soirée.

Christian a dit…

Bonsoir Jean-Philippe,
Un faible pour marlène que j'aimais beau en tant qu'actrice et chanteuse aussi !
Amitiés,
Christian

dom a dit…

Bon mercredi ! Gros bisoux.

Cécile a dit…

Oui mais on ne la voit plus marlène depuis qu'elle est quinqua !! Hélas elle joue bien et aurait pu jouer un tas de rôle (mère, amante, jeune grand-mère, tueuse, pute, flic…) dommage !!!

corinne a dit…

coucou je viens te faire de gros bisous, nous partons demain soir pour 3 semaines
A bientôt

Lodji a dit…

Une histoire estivale, gaie et romanesque !

Patrick a dit…

Superbe Solange, j'en avais conservé ce beau souvenir.
" Heureux comme un capri ", je vois très bien la scène.
Bon week-end Jean-Philippe.

Hussard82 a dit…

Solange est décidément une espèce de grosse bombe en fait ..

noir intense 35 a dit…

Mme Dubreuil a beaucoup de chance d'avoir un chevalier servant aussi attentionné...belle histoire que celle-ci...

chantal74 a dit…

Merci pour ta gentille visite Jean-Philippe, un moment de détente pour te lire.. Pauvre Monsieur Perrin, mais une aventure avec Marlène Jobert le veinard...
plein de bisous de haute savoie
chantal

yabyum a dit…

La vie comme je l'aime...même dans les moments difficiles ( bah oui quand on choisi ce style de vie, c est pas toujours rose non plus..)je me dis que la vie est avant tout une aventure et que je suis à la recherche de mon trésor donc tout va bien...et miraculeusement, tout s arrange toujours... il ne faut pas avoir peur...il faut vivre avant qu il ne soit trop tard!!
ah!! Marlène..j adore cette femme...
Muakssssss