jeudi 13 novembre 2008

Granderaie et grosse frayeur



Grosse panique au château !!! Mathilde la soubrette était comme sous extasie et ne savait que faire suite à cet appel alarmant . La baronne de Montculmachmise venait d'être enlevée et elle n'avait pas su (ou pas pu) assurer sa protection . Dans la minute qui suivit , Patrick Poupard fut sur les lieux et apprit la nouvelle . Quelqu'un l'avait renseigné .


-"comment avez vous vu su ?" lui demanda d'un ton apeuré Mathilde .

-"j'ai mes informateurs , c'est mon métier ma p'tite dame !"

Voilà qui changea considérablement la situation pour Mathilde , Patrick Poupard n'était pas un malfaiteur prêt à saisir les biens matériels de la Baronne ... mais un agent secret chargé de sa sécurité . Le but était d'avoir une personne proche de la diva afin de mieux contrôler la situation . Patrick Poupard avait été engagé pour cela , il avais mis la zizanie lors du dîner afin de semer le trouble parmi l'assistance et ainsi observer les réactions .


Il fallait agir , Mr Poupard avait contacté des renforts et tous étaient sur le pied de guerre pour localiser le ravisseur de la baronne . Soudain , la sonnerie du téléphone retentit ...

-"vite Mathilde ! prenez l'appel , pendant ce temps nous allons isoler le message sonore de la personne , faites la parler le plus longtemps possible !!

Mathilde était à la fois inquiète et excitée par cette situation ubuesque qui lui changea de son quotidien sans fantaisie . Elle se plia aux ordres et , à l'autre bout du fil voilà ce que l'on pu entendre :

"allô ? ah c'est toi jolie cocotte !! hum !! tu es dans de beaux draps petite soubrette !! j'ai ta patronne ici avec moi et tout ses bijoux!! si tu veux la retrouver en vie ... il me faut son fric !! et vite !! je ne plaisante pas !!!"

et il raccrocha aussi sec ! Difficile de savoir d'où provenait l'appel cependant un détail (qui a son importance) alerta Patrick Poupard ...

-"cette voix !! elle n'est pas truquée je la reconnais c'est la voix d'un des convives !! Mathilde ça vous dit quelque chose ?"

Mathilde se concentra en se postant au milieu du salon lorsque elle s'écria :
- "Monsieur Granderaie !!! c'est Monsieur Granderaie !!"

Quelques minutes plus tard , les comparses de Patrick Poupard avait pu localiser l'appel et il fallait intervenir rapidement :

"l'homme se trouve d'après notre dispositif "ultra perfect" à 10 kilomètres d'ici dans une maison isolée !!"

En effet dans la Villa Montsouris , monsieur Granderaie cheveux hirsutes et bedaine abondante était bien présent .A ses cotés , la baronne : ligotée et bâillonnée (au moins elle ne pouvait plus jacqueter des niaiseries) . Monsieur Granderaie n'avait pas obtenu ce qu'il voulait de la baronne de Montculmachmise ... les fameux contrats n'avaient pas été signées et pire, la Baronne lui avait rit au nez !!
-"ah! petite garce !! grosse tache de graisse pleine aux As !! tu vas payer pour tes médisances ! me faire çà à moi !! "
Il vociférait dans la maison tandis que la baronne pleurnichait voyant au fur et à mesure sa dernière heure sonner . Elle faisait dans sa tête son testament et sa prière en claquant des dents .
Çà y est !! Patrick Poupard et ses hommes se trouvaient autour de la villa , un dispositif Policier impressionnant était déployé pour ce cas de figure . La maison était à présent encerclée , Granderaie était fait comme un gros rat .
"- sors de là !!! t'es foutu !! nous sommes armés !! relâches là !!"
Monsieur Granderaie entendit la voix dans le mégaphone ... la peur s'empara de lui et il se mit à gémir comme un malade .
"Nooon !! noon !! pas foutu !! je suis pas foutu !" il tapait des pieds et des poings , secouant sa tête de gros lard . La porte fut ouverte avec fracas et , en deux temps - trois mouvements monsieur Granderaie fut plaqué au sol . La Baronne poussa (lorsque son bâillon lui fut retiré ) un grand soupir de soulagement .
"ouf !! merci Patrick! merci mon petit !! je ne sais pas comment j'aurai fait sans vous !!"
La baronne fut ramenée au château et monsieur Granderaie aussitôt conduit en prison .
De retour , Mathilde ne cacha pas sa joie de revoir La baronne (ce fut bien la première fois) .
Cette dernière se montra plus sympathique et reconnaissante envers la soubrette et toutes deux prirent le thé dans la cuisine , une fois l'émotion quelque peu retombée .
"c'est grâce à monsieur Poupard ! il a fait un travail formidable ! mais vous aussi Mathilde avez été exemplaire dans cette affaire !"
Mathilde songea à sa première entrevue avec Poupard , à cet échange de regard , au doute concernant son identité , son honnêteté . Soudain , dans un sourire elle lança :"comme quoi , il ne faut pas se fier aux apparences elles sont souvent trompeuses .

60 commentaires:

bunny le chti a dit…

salut
il est parti trop tot ce jeune acteur
bonne fin de journée

herbert a dit…

bonsoir,Jean-Philipe.
Pour l'instant, tout est bien qui finit bien...

et merci pour tout.
Avec mon affection.

Jean-paul a dit…

Bonsoir Jean-philippe

Ton écriture me plait car elle a la teinte de l'ironie. Avec ta dérision tu nous narres avec excellence les aventures de la délicieuse soubrette Mathilde et de son protecteur d'agent secret Patrick Poupard.

Amicalement

Jean-Paul

Laudith a dit…

Rha la la !!! les méchants finissent toujours par se faire prendre..., que d'émotions...

C'est chaque fois un plaisir de lire tes écrits, tu as cette facilité d'écrire et tes mots ne nous lachent pas jusqu'à la fin de ton récit, j'en veux encoreeeeeeeee..

Bisous sous le cerisier en te souhaitant une belle nuit l'artiste.

Désirée a dit…

Elle doit pas manquer de flouze la baronne, s'en faire piquer un peu ne va certes pas la faire boiter! ;)

jean-christophe a dit…

Tudieu Baronne !!

Christian a dit…

Bonsoir Jean-Philippe,
Un premier acteur que je n'ai pu reconnaître !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

corinne a dit…

coucou, oui c'est sur que les apparences sont trompeuses
J'étais persuadée que Patrick Poupard
était un truand comme quoi
Je te fais de gros bisous

dom a dit…

Et bien voila un dénouement innattendu !!!
Bonne fin de semaine ! Bisoux.
dom

maevina a dit…

ouf!!! quel soulagement! la baronne est sauvée!! remarque qu'avec son baillon, elle pouvait encore claquer des dents alors...!

Christian a dit…

Bonjour Jean-Philippe,
Merci pour ton petit mot !
Amitiés en te souhaitant un bon week-end,
Christian

rsylvie a dit…

beaujour jeanphi
j'aime beaucoup cette histoire ! pourquoi, ne sais-je mais elle me plait bien, surtout la construction et le rebondissement dans la personnalité du vrai inspecteur...
et puis c'est comme à la tV...
faut faire parler les méchants longtemps pour les localiser !!
t'as vu, je suis bien ?
douce aprés midi à toi.

Ysa a dit…

Bravo !!! concernant Poupard tu nous as bien eus... je pensais vraiment qu'il préparait un sale coup !!

Headbanging a dit…

Tout est bien qui finit bien !

Cela dit, je pense que la baronne ne tardera pas à retrouver sa vraie nature d'ingrate envers Mathilde!

Marie du Nord a dit…

Méééhhh nan, qu'il ne fit pas se fier aux apparences. Tiens, tu vois, je suis à moitié dedans et à moitié dehors, mais encore en état de te souhaiter un bon week end.
Je te bizoute Jean-Phi.

nelle a dit…

Tu devrais écrire je te l'ai déjà dit (heuuuu ... je pense te l'avoir dit et sinon voila ! c'est dit !)

Bonne soirée ;-)

angie a dit…

Il ne faut pas se fier aux apparences, oui il parait , alors je me suis fiée à mon instinct, c'est lui qui m 'a mené chez vous ce soir jean-philippe.

It's not the end!

armandie a dit…

ho que oui les apprences sont parfois trompeuses, mais parfois non, exemple Mr Granderaie, il a les apparences du malfrat tel que tu le décris.
Bon et les bijoux de la baronne ils sont retournés au coffre ou Patrick poupard a-t-il profité de l'émotion générale pour les voler à son tour?
Y a-t-il une suite à cette histoire?
je te fais plein de bisous Jean Philippe.
Armandie

Brigitte a dit…

Comme quoi, elle vachement intelligente la p'tite soubrette ! ;-)

Douce nuit Jean-Phi !

Melly a dit…

On ne s'ennuie pas en te lisant !

merci pour tes passages chez moi !

Jirluin a dit…

Jolie écriture! Ca fait du bien...
Merci pour le passage sur mon blog... effectivement c'était bien Kate Bush.

jalhouse a dit…

Et bé .... tout fini bien finalement ....
mais une leçon reste à retenir : ne jamais se fier aux apparences . On peut être très très surpris ...
Bisou à toi et bon week end .

François B a dit…

Tiens tiens, je n'aurais pas imaginé ce dénouement. On va de surprise en surprise avec toi :)

OLIVIER a dit…

Oh ! Monsieur "Marie", j'adore !
Bon la soubrette maintenant nargue Poupart... On aura tout vu !
Good week-end !
t'inquiète je l'embrasserai bien fort la jolie Maud ;)
Salut mon Ami et à bientôt !!!!

Marie, ses passions a dit…

Bonne soirée.
Marie

dourvac'h a dit…

Ah, quel dénouement... un peu rapide, tout d' même ! Ainsi c'était un simple flic, notre ami Poupart ?... Eeeeeet... c'est déjà fini ??? P'tite déception !!!

Fôtes d'otho (j'ai mis les erreurs entre (...) ):

situation ubuesque qui la (lui) changea de son quotidien sans fantaisie.

j'ai ta patronne ici avec moi et tous (tout) ses bijoux!!

Lui avait ri(t) au nez

relâche(s)-la !


... merci de ton invite cher Jean-Philippe ! mais tu sais avec 40 kbits/s... En tout cas, "Ma muse m'amuse", quel beau titre !!!

Amitié.

Muse a dit…

un ravissement que de te lire...

lenia a dit…

Ah sacré poupard !

Sans rire mais un agent secret...jamais je n y aurais pensé !

ellesuralune a dit…

Ne jamais se fier aux apparences . Mais à ses 1eres impressions oui , je pense .
Merci pour la chanson, un merci tout simple sans discours mais un merci dont le seul mérite est d'e^tre sincère . bisous

LP a dit…

Tu vas avoir droit à ce commentaire qui se veut honnête et que j'écris souvent à mes amis(ies) de la Blogosphère qui publient des "weblivres".
Disons des histoires "à suivre" et dont je zappe souvent des épisodes.
Donc, souvent ,j'imprime pour mes lectures du matin ou du soir dans les transports en commun.Des lectures privilégiées et le doux sentiment d'avoir "une exclusivité"!
Bon dimanche à toi.Louis-Paul

chantal74 a dit…

Hello Jean-Phi, impossible de me rappeler le nom de cet acteur.. qui a enlevé la baronne de Montculmachemise.. mais dis-moi que diable pourquoi ne l'a-t-il pas gardé ?? lol.. mais je comprends qu'il faut que Monsieur Poupard soit le bienfaiteur.. et tout finit bien dans le meilleur des mondes.
bravo encore à toi.
Je connais ta chanson mais je l'écoute toujours avec plaisir..
gros bisous à toi et bon dimanche
chantal

danyboy a dit…

Hello jean philippe
bravo pour ce dénouement original..
tes ecrits sont attrayants, on ne s'ennuie pas
bon fin de dimanche et bonne emaine

" Charly " a dit…

La scène est bien décrite. On la suit facilement. Le dénouement est au rendez-vous.
Charly...

esperance a dit…

je me suis bien amusée

bonne semaine a toi

bises

corinne a dit…

Un petit coucou pour te souhaiter une belle semaine
Je viens d'aller écouter ta chanson
Bisous

rsylvie a dit…

beaujour jeanphi
un p'tit mot pour te remercier de tous tes passages dans le 61 et te souhaiter une douce journée
bonne semaine à toi aussi
en toute amitié sincère
affectueusement rsylvie

laura a dit…

Les lyonnais ont décidément du talent!!!...

Eva a dit…

Bonsoir Jean-Philippe,
merci pour la visite chez moi.
Amitiés
Eva

Christian a dit…

Un petit coucou amical pour te saluer !
Amitiés et bonne soirée,
Christian

July a dit…

t'as jamais pensé à publier...? c'est tordant...tu devrais luis envoyer un exemplaire à cette chère baronne...MDR exellent...

dom a dit…

Un petit coucou du Poitou !
Bon mardi ! Bisoux.

dom

yabyum a dit…

Juste un petit passage pour faire coucou!!
je te souhaite une tres agréable semaine et gros bisous!!!

Viviane a dit…

Bonne journée
Amitiés
Viviane

Aem. a dit…

Moi aussi je veux ressusciter et rencontrer Patrick Poupard.

Anonyme a dit…

Bonjour Monsieur !

Je viens voir Mme la Baronne !

Elle n'est pas encore revenue, je comprends très bien, vous savez j'ai lu dans le journal au rayon des faits d'hiver. Elle n'a pas été verni, la pauvre, cela a même terni son image.

Oui, oui, je la connais très bien, j'ai oublié de me présenter, veuillez m'excuser honorable serviteur !

Je suis le colonel Bouddin !

Bouddin avec 2 D, s'il vous plait, et non en 3 D, on est plus à l'armée, hein !
On mettait en relief pendant mon service, je m'en rappelle encore ;
Tiens voilà du Boudddin !

Ah mais moi, je ne rigolais pas la dessus, je disais, Bouddin avec 2 D,
Le prochain qui se trompe, je le mettrai au parfum, je lui enverrai la purée ou à la patate pendant 3 jours. Il faut savoir se faire respecter, on est pas colonel qui veut.
J'ai été galonné, médaillé, rubané.

J'ai été dans tous les régiments, train, artillerie, étourderie, transmission, admission, cavalerie, aviation légère, emmerderie et même infanterie.
Du galon, j'ai une armoire normande à médaille, pour vous dire.
J'ai fait toutes les campagnes, même toutes les montagnes. J'ai même sauté en parachute doré.
Vous savez, quand le Bouddin sauté, c'était kekchose !
Ah, excusez moi, quand je commence à parler de l'armée, je ne peux plus m'arrêter, l'armée , c'était ma famille, ma patrie.
Bon je passais voir la baronne, pour lui souhaiter mes meilleurs voeux et un bon rétablissement.

Et surtout à titre privé.
Oui ! comment dirais-je !

Voilà, pour tout vous dire, j'aurais aimé lui présenter des calendriers de l'armée. J'en ai des beaux, des extras, des magnifiques, des perles rares.
Regardez moi celui-ci, une beauté rare, un AMX 30 dans le champs de l'action, un vrai combattant, il a une fière allure,
et celui-ci, un fantassin dans sa combinaison NBC,
Comme vous pouvez le voir, j'ai tous les modèles, en couleur et même en 3 D.
je vous donne les lunettes si vous me prenez deux calendriers.
Non pas très cher, vous donnez ce que vous pouvez, j'ai des billets pour vous rendre la monnaie.
non, ils ne sont pas gratuits mon bon monsieur
Oui, les temps sont dures, très dures, même à l'armée,
Vous savez, les rations sont rationalisées, c'est pire que la guerre.

Alors voilà, j'ai pensé voir ma bonne amie la Baronne, un ami cela ne s'oublie pas, jamais.
on fait toujours un geste.
Et vous ?
Non, cela ne vous intéresse pas, vraiment pas !
Même Pour un pauvre colonel, qui a tout connu, qui a tout vu, tout entendu, surtout des vertes et des pas mures.

Ahh vous êtes le majordome de madame, tous mes hommages mon bon Monsieur !

Je vous remercie de m'avoir ouvert votre porte.
Tenez, je vous offre un mini calendrier, il vous servira bien, j'en suis sûr, je vous le dédicace par la même occasion.
C'est ma bonté du jour, vous vous souviendrez encore de moi l'année prochaine.

De ce pas, je vous laisse, et donnez mes respectueux salutations à la baronne.
Bouddin, avec 2 D, n'oubliez pas.




Ah quel métier, il faut être vraiment à la dèche, au bout de la rue, pour faire n'importe quoi, pour se prendre pour le père Noël, pour jouer un colonel ou pour se faire passer pour le nouveau curé, les temps sont dures comme dirait le Bouddin. Avec 2 D

Merci de m'avoir lu cher et honorable Mag d'OX, je crois qu'on va me prendre vraiment pour un Cinglé du music hall, cette fois-ci,
mais j'assume, cela permettra encore peut-être de meubler un peu.
Tiens, je serai Monsieur Meuble, la prochaine fois, au moins ce ne sera pas trop vide en sortant.

Amikalement sic

Marie, ses passions a dit…

Le nome des personnages me font rire.
Bonne soirée.
Marie

Olivier de Zio Peppino a dit…

A la fin de ce billet, je me suis dit que j'allais essayer la moustache façon Dewaere, années 70, ça revient, non ?

nadia-vraie a dit…

Bonjour jean-Philippe,tu aimes écrire.
Bonne jornée et merci de ta visite A+

Valerie a dit…

Intrigue et suspens garantis, bravo ! Après le saumon, le roman noir serait ta seconde passion ?
Merci pour ton message.
Bonne nuit. Bizz

didoff a dit…

ha bin ya de la lecture ici !!!

Bon alors je repasse plus tard, là j'ai pas le temps.

Bango a dit…

voilà une chanson qui serait une parfaite bande son pour ce chapitre "bourgeois".
http://www.deezer.com/track/931917

CarrieB a dit…

Ravie de découvrir moi aussi ton blog plein de talent, cher voisin lyonnais!

Bérangère a dit…

quelle chute..quel talent !

nina de zio peppino a dit…

Une fin digne de notre illustre scénariste de la blogosphère. Franchement c'est du délire tes histoires illustrées! On l'habitude de tes chansons en ligne et un court métrage ?

Clo a dit…

Et tout finit bien .....
sauf pour Mathilde qui aurait bien aimé jouer les prolongations avec le jeune flic :))
Bonne journée JeaPhilippe :)

Patrick a dit…

Et bien voilà, j'aurai la fin de ces aventures.
Bonne soirée l'ami.

Patrick a dit…

J'aurai " lu " Oups!

Anonyme a dit…

I think, what is it excellent idea.

Anonyme a dit…

I congratulate, an excellent idea

Anonyme a dit…

I congratulate, it is simply magnificent idea