jeudi 19 novembre 2009

l'échappée belle en guise de grande évasion


Cette rencontre fut un choc pour l'un comme pour l'autre car d'un coup leurs intentions n'étaient plus très claires . Sarah qui était venue là par pur esprit de JR en jupons et Hernest qui n'aspirait qu'à une chose : qu'on lui fiche enfin la paix des braves . Plus rien ne fonctionnait comme ils l'avaient prévu .
- "Accepteriez vous de dîner chez moi ce soir ? mon mari est fort occupé en ce moment il rentrera sans doute demain " lui dit avec un sourire énigmatique Sarah .Hernest accepta sans trop savoir ce qu'il pouvait se passer ensuite . Paradis ou Enfer ?
Ils dînèrent tout deux dans le saloon (à défaut de changer de décor ) qui se trouvait non loin de la station service . Un lieu assez isolé du reste du monde qui , finalement leur convenait plutôt bien .
Alors qu'ils faisaient ripaille en se mirant les mirettes , un bruit suspect venant de l'extérieur les surprit .
-qu'est ce donc ? s'exclama Sarah Fraîchi
-Bizarre !! On dirait un bruit de bagarre , il faut voir çà de plus près ! répliqua aussitôt en lâchant sa fourchette Hernest Floussard .
Leur surprise fut grande d'apercevoir que leurs véhicules respectifs venaient d'être dérobés par des sauvageons en manque d'occupations sérieuses .
Tout deux revinrent un peu dépités à leur tablée ou Rémi Fasol le taulier de ce No Man's land s'était fait une joie de leur resservir une bouteille de vin rouge particulièrement apprécié par les touristes qui osent s'aventurer par ici .
L'élixir fit son effet d'un coup : Sarah qui était venue s'abreuver de la fraîche d'Hernest succomba à son charme et le brave Hernest eu beaucoup de mal après quelques verres à avouer qu'il n'éprouvait rien pour l'énigmatique gueuse .
Perdock était loin de leur vie à présent et , le vieux coucou n'avait désormais plus d'emprise sur l'un comme sur l'autre .
Cette histoire se poursuivit comme se poursuivent des milliers d'idylles de par la planète à l'exception d'une chose ... Nos oiseaux de passage ne se marièrent point et n'eurent aucun enfant . Leur seul luxe fut une maison à quelques Miles de ce lieu de pitance et une tentation d'un bonheur à saisir avec les doigts .

36 commentaires:

patriarch a dit…

Ils ont mis des gants....avant ?


Bonne fin de journée.

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bien plus de gâteaux dsl je vais lire ton texte

☼ FRANCE ☼ a dit…

Bien plus de gâteaux dsl je vais lire ton texte

☼ FRANCE ☼ a dit…

Ben alors ce bonheur se trouve donc où

Marie-Laure Bigand a dit…

Coucou Jean-Philippe, bon je prends l'histoire à la fin mais je suis bien certaine que tu en raconteras d'autres :-))

Solange a dit…

Tout est bien qui fini bien!

Thé Citron a dit…

Un endroit isolé, c pas mal!

Françoise a dit…

Bonne fin de semaine à toi, Jean-Philippe, et douce nuit.
Merci pour tes mots, et surtout, garde toujours ta spontanéité, elle est précieuse ;-)

Jérémy a dit…

Effarant comme toujours ! Tu est loin d'écrire à la truelle ^_^

maevina a dit…

j'aime les histoires qui finissent bien, disait le chanteur!!

herbert a dit…

" En se mirant les mirettes"...
Tout est dit et lu avec délectation.
Merci beaucoup, Jean-Philippe.
A plus tard.
En fraternité.

choule[bnkr] a dit…

heu... C'est la fin ? Une fin un peu tristoune, loin du schéma d'un blockbuster ;-) Allez faut me retravailler tout ça, hein ! Tiens, je t'aide :
Plein d'enfants beaux et intelligents, dans un chateau à Monaco.

Sic Luceat 2 a dit…

Dans le désert



après une grande traversée de désert, cela arrive aussi pour un pauvre chameau comme moi, me voilà arrivé enfin dans un Bagdad café pour me désaltérer de mes déboire. En tout cas, ce n'est pas un mirage pour personne, ici, On en raconte des histoires. Et Pas que des histoires, mais rien que des histoires. Je suis tombé sur deux Lustucrus qui me semblait bien cuit et bien arrosé, mais ils avaient encore du jus. Le premier, c'était un drôle coyotte qui sentait la cocotte, si vous voyez ze ce que je veux dire. Il avait dû passer par le saloon de Beauté pour se refaire la face (il restait des traces), ou pour refaire surface. Entre les 2, un semblant de cerveau me donnait la couleur de cet endroit. Les oreilles en pointe, il m'avait l'air bien allumé comme un abat jour de chez Confo. Alors lui, celui-là, il causait, il parlait dans le vide parfois. Des histoires à vous faire tomber parterre, à vous donner le tournis. L'autre, était plus grand, moins causant, mais il approuvait des yeux, genre indien , il me semblait plus paumé,mais en tout cas beaucoup un peu plus plumé, mais il me regradait de la tête aux épaules pour savoir si j'avais toute ma tête, un grand esprit (genre WhiteSpirit) il parlait surtout avec les yeux. Je devais faire attention de ne pas comprendre de travers, ce qui m'arrive parfois quand tout devient louche. il avait un oeil de faucon qui devinait son côté plaine, mais de l'autre côté son oeil droit caché toute la misère, tout le mystere, un oeil de vrai con, il vous regardait toujours de travers.
J'ai appris par ces 2 acolytes, que Hernest Floussard et la belle au doigt dormant Sarah étaient passés ici même, à la même table pour un dinner dans les chandelles, pour un jeu de noce as piqué des verres. Depuis, ils ont reprit la route vers le grand Ouest. C'est le petit coyotte qui m'a tout raconté. Il a tout vu comme à la télévision, il m'a fait son cinéma.
Il a commencé par : "u nom de la loi" j'ai commencé par prendre peur, j'ai cru qu'il se prenait pour le shérif.
Mais non, ce n'était qu'une histoire, une sale histoire puis il a enchainé sur une autre histoire. Il y en a qui raconte vraiment des histoires, à dormir debout, assis, pendu sur sa chaise, il m'a raconté des histoires à tous les temps, il conjuguait très bien, surtout dans le fait d'hiver.
A force, j'en perdais mon latin, mon patin, mon matin. en tout cas, le couple rebelle a fait son chemin, ils sont partis à l'ouest. L'autre emplumé a enchainé en disant : "Il était une fois dans l'ouest", mais je crois bien qu'il s'est trompé de film.
D'ailleurs il a dansé avec les loups toute la nuit, c'est pour dire qu'il était dans les nuages en attendant la pluie.
J'ai bien cru qu'ils allaient me rendre dingue. Un conseil, vaut ne pas s'aventurer dans le désert du Texas ou du Nevada, car on risque de tomber sur un coyotte et un serpent à plume. et après bonjour les dégats, le soleil tape souvent dans la tête.
excusez moi, j'en rigole encore, c'est plus fort que moi, je dois avoir un rayon de coincé dans le ciboulot.
bon, je n'ai pas retrouvé la trace du couple, c'est bien dommage, ils ont pris le large, et ils ont eu bien raison. au dernière nouvelle, on les aurait vu du côté de Dallas pour une lune de fiel. Alors Faites moi signe, si vous les voyez, je me referai bien encore un bon film, juste pour le fun .


amikalement Sic

Laudith a dit…

J'aime les histoires qui finissent bien...

merci pour cet agréable moment de lecture jean philippe.

Passe un excellent week-end l'artiste.

Mimi a dit…

Coucou Jean-Philippe, j'aime l'idée de la rencontre et du souper dans un endroit isolé :) Seule ombre le vol de leurs voitures !! J'imagine que chacun à sa façon de vivre son bonheur en amour, ils ont trouvé le leur ! Merci pour ce bon moment et un beau WE à toi. Bisous

dom a dit…

Ce n'est pas un conte de fées mais ça finit bien quand même ...
Bon week-end ! Bisoux.

corinne a dit…

bien oui mais les voitures ????
quand même, c'est galère de se faire chourer sa voiture non ????

Gros bisous et bon WE

armandie a dit…

"plus rien ne fonctionnait comme ils l'avaient prévu" et c'est là je trouve que c'est super justement. merci d'avoir orienté la fin de ton histoire par ce passage d'inattendu, quand la vie reprend le dessus sur nos intentions et nous offre du coup de magnifiques surprises;

plein de baisers a toi jean philippe et trés bon dimanche

Armandie

Valerie a dit…

Je ne vois pas comment cela pouvait finir par une "happy end"... mais le récit est toujours captivant ! @ bientôt !

Betty a dit…

Belle luxure...On en mangerait.
Autre lieu autre évasion? Tu nous donnes rendez-vous?
kiss

Anonyme a dit…

Je veux bien être l'invitée
amitiés Kinia

☼ FRANCE ☼ a dit…

Vite je te fais un gros bisou je dois encore sortir il fait froid en plus bye

Je suis le temps qui passe. a dit…

Enfin un moment de liberté !!!!
À ta place j'écrirais un roman Jean-Philippe. Tu en as le talent.
Bises et bonne soirée qui s'achève.

bérangère a dit…

en se mirant les mirettes...j'adôôre !

Muse a dit…

et sans tire comment vont-ils faire?

Anonyme a dit…

beaucoup appris

MUSEAREVELISE a dit…

coucou jean philippe, un superbe texte, la vie apporte des surprises parfois, je te souhaite une bonne soirée bisous à bientôt

Ysa a dit…

Ca finit bien certes, mais dommage qu'il n'y ait pas d'enfants....

Dragonfly a dit…

Une bien jolie histoire qui se termine avec un happy end ...
si seulement la vie pouvait ressembler aux histoires que l'on écrit ......

bisou cher magicien

Clo a dit…

Et Gras-du-Bide s' est fait avoir en beauté !!!!!
Bravo Jean-Philippe et bonne nuit :)

Françoise a dit…

Un petit coucou du soir, Jean-Philippe.
Bonne continuation à toi, et bonne fin de semaine ! Bisous.

sabine a dit…

Un paysage de rêve (le tient ?), un couple, une situation et un filtre d'amour. Une conclusion attendue mais qui surprend tout de même.
Attention, les éditeurs vont se battre tes idées.
Bises Kinia

willykean a dit…

L'histoire finit bien. J'aurais aimé plus d'opposition, plus de difficultés à surmonter.

Sarah aurait dû le torturer jusqu'à la fin. Qu'il reste sur sa fin. Ainsi elle l'aurait garder à sa merci.

J'ai l'impression que c'est vraiment fini. A quand le prochain film?

Betty a dit…

L'échappée belle d'un Joyeux Noël
Passe une belle journée sous le signe de l'enfance et de la magie..;-) Kiss Betty

dourvac'h a dit…

Ah, "faire ripaille en se mirant les mirettes"... "dans le saloon (à défaut de changer de décor) qui se trouvait non loin de la station service. Un lieu assez isolé du reste du monde qui, finalement leur convenait plutôt bien."

Nous ne sommes pas loin de Sam Shepard et Max Evans... mais ton bel humour est inimitable...

Car, bien sûr, "leurs véhicules respectifs venaient d'être dérobés par des sauvageons en manque d'occupations sérieuses." ...

Et évidemment, "Rémi Fasol le taulier de ce No Man's land" n'a rien vu... que fait le Shériff ????

Euh, p'tite faute de frappe à "(...) et le brave Hernest eu beaucoup de mal"...

cher Jean-Philippe, QUAND sérieuseemnt penseras-tu à (faire ou auto-) EDITER le recueil de tes oeuvres uniques et inoubliables ???

Amitié et belle Année à toi !!!

PS : tu remarqueras que, peu à peu, je comble mon retard à prendre acte de l'exhaustivité de tes oeuvres... mais tu produis tant vu qu' c'est que d' la qualité... alors on survole pas en diagonale, quoi...

"Once upon a time in West"... c'est bien cela, ta photo illustrative ? Monument Valley... l'arrivée de Claudia Cardinale et le cocher, au milieu de "nulle part"...

Peejay Li a dit…

je vous remercie pour ce partage d'un article de Nice.
authentic nike shoes
discount puma shoes whosale
discount nike shoes whosale
cheap nike shoes
discount nike shoes
discount puma shoes
nike mens shoes
nike womens shoes
nike childrens shoes
puma mens shoes
puma womens shoes
chaussures puma
puma speed cat
Nike Tn Chaussures
requin tn
nike shox
puma shoes
puma CAT
puma basket
puma speed
baskets puma
puma sport
puma femmes
puma shox r4 torch
nike air max requin
nike shox r3
shox rival r3
tn plus
chaussures shox
nike shox r4 torch
air max tn requin
nike tn femme
pas cher nike
tn chaussures
nike rift
nike shox nz
chaussures shox
nike shox rival
shox rival
chaussures requin
jeans online
cheap armani jeans
cheap G-star jeans
cheap ugg boots