jeudi 13 mai 2010

Remember the last time


Tandis que Gaspard , Balthazar et Melchior nos trois fameux compères se carapatèrent illico après le décès de Mimi la déc' et que Dustin Moucheron se reposait en solo dans son loft après une belle journée de répit , Isabelle Tapioca se trouva fort pensive en cette douce soirée .
Auprès de Nestor , son fidèle félidé elle songeait à la voix de l'étrange individu qui l'avait tant apeurée la semaine dernière . Quelques voitures et braillements de supporters de foot imbibés d'alcool et de haine résonnaient au lointain , mais ces nuisances nocturnes ne dérangeant point notre demoiselle perdue dans ses rêveries .
-"cet homme ...cette voix ...je la reconnais ...ce timbre à la fois autoritaire et doux ne peut être que Gérard ce voyou ! le gredin !" .
Il y a ,en effet quelques années Isabelle Tapioca avait vécu une idylle assez intense avec le fougueux jeune homme de mauvaise augure . Ce dernier en avait profité pour cambrioler son appartement après avoir repéré les moindres recoins de ce dernier et saisit les habitudes et les horaires de travail (et donc d'absence) de notre Isabelle au coeur d'osier .
-" le scélérat ! il cherche à remettre le couvert quitte à repartir avec mes plus belles assiettes ! je ne vais pas me laisser faire !"
En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire elle enfila son manteau et se rendit aussitôt au commissariat le plus proche pour lancer un avis de recherche . Lorsqu'elle arriva rue du Couperet au numéro 22 pour être plus précis ...elle trouva porte close et cette inscription sur la porte d'entrée : "commissariat fermé pour cause d'inventaire " .

12 commentaires:

Solange a dit…

Pauvre elle, c'est un drôle de commissaria et les policiers sont en vacances?

patriarch a dit…

Je me demande ce qu'il y a à inventorier dans un commissariat ?


les mains courantes ????

maevina a dit…

les pauvres ils ont eu des pertes!

olhodopombo a dit…

eu gosto da foto do gato.....

MUSEAREVELISE a dit…

Bonsoir jean philippe, toujours beaucoup d'humour en te lisant, je te souhaite un bon wk bisous à bientôt

Marie-Laure a dit…

Excellent le commissariat fermé pour cause d'inventaire ;-))

sabine a dit…

Quand cela ne veut pas, cela ne veut pas !
Dire que les services publics sont sensés être à disposition en permanence....
Bises Kinia

ysa a dit…

Qu'est ce qu'il me plait Nestor, il a un charme fou... j'aime bien le commissariat fermé pour cause d'inventaire !!!

Louis-Paul a dit…

J'ai lu bien sûr mais je suis resté un long moment devant la photo.
Que ce soit une de mes actrices préférée n'est pas la seule raison, cette photo dégage quelque chose d'incroyable (le regard, la force du N&B, le rapport avec le chat...)
Et puis elle illustre si bien un article que je viens de lire daur la ronrothérapie.

Si tu peux m'indiquer où tu l'as trouvé.

Belle fin de semaine à toi.

Palelune a dit…

Que peut on bien inventorier dans un commissariat...même question que patriarch.

Les bombes de gaz ?

Betty a dit…

Fermé pour cause d'inventaire (0_0)...ttt on ne se moque pas car ça faisait un bail que tu nous avais pas bercé de tes mots! NA;-) bise et belle nuit

dourvac'h a dit…

Tandis que Gaspard , Balthazar et Melchior nos trois fameux compères se carapatèrent illico après le décès de Mimi la déc' et que Dustin Parfois, j'aimerais pouvoir me reposer "en solo dans mon loft après une belle journée de répit"...

"Auprès de Nestor, son fidèle félidé "... Isa Tapioca me fait penser (sauf sur la photo) à "Tintin et son fidèle Milou"... qui aurait pu être un minou nommé Nestor...

Milou... Nestor... Moulinsart... as-tu pensé aux réminiscences hergesques-Casterman ?

"Quelques voitures et braillements de supporters de foot imbibés d'alcool et de haine résonnaient au lointain, mais ces nuisances nocturnes ne dérangeant point notre demoiselle perdue dans ses rêveries" :

Ah, tu fais de la solide poésie, si habilement et en contournant cet "air du temps-fifa-vuvuzelas- rencontre au sommet Sarko-Henry de la beaufitude bien navrante...

" - Cet homme... cette voix... je la reconnais... ce timbre à la fois autoritaire et doux ne peut être que Gérard ce voyou ! le gredin !"

Isa Tapioca se souvient sans doute du "Loulou" de Maurice Pialat (Gégé d'avant la couperose gabinesque)...

" Il y a en effet quelques années Isabelle Tapioca avait vécu une idylle assez intense avec le fougueux jeune homme de mauvaise augure...

J'aime le détail signifiant (météorique) du "j. h. de mauvaise augure"...

Ce dernier en avait profité pour cambrioler son appartement après avoir repéré les moindres recoins de ce dernier ("Tenue de soirée" de Bertrand Blier n'est pas loin...)

Ah, "notre Isabelle au coeur d'osier" : le côté fulgurant de ta prose qui vaut - dans un autre registre, certes - "l'aurore aux doigts de rose" du divin Homère...

" - Le scélérat ! Il cherche à remettre le couvert quitte à repartir avec mes plus belles assiettes ! Je ne vais pas me laisser faire !"

J'aime tes personnages pétris de bon sens... toujours humains et attachants (comme les persos des films de James Gray, tiens !)

" En moins de temps qu'il n'en faut pour le dire elle enfila son manteau et se rendit aussitôt au commissariat le plus proche pour lancer un avis de recherche. Lorsqu'elle arriva rue du Couperet au numéro 22 pour être plus précis ... elle trouva porte close et cette inscription sur la porte d'entrée : "commissariat fermé pour cause d'inventaire " .

Retour à l'excellent "Assault" de John Carpenter...

Belle soirée à toi, talentueux conteur oriental !