mercredi 21 mars 2007

Printemps des poètes


Allez ! oublions pour quelques instants les péripéties de la campagne présidentielle pour se réjouir de l'arrivée du printemps..d'accord il fait frais pour un début de saison (voir l'article précédent) d'accord il y des choses plus importantes dans la vie mais ...un peu de poésie et d'insolence n'ont jamais fait de mal à personne .
Pourquoi je vous dis çà ? Tout simplement qu'il me revient en mémoire cette croustillante ode au printemps signée pierre Perret qui, j'éspère saura vous dérider un peu ..chantons tous en choeur :

C'est l'printemps
Paroles et Musique: Pierre Perret

C'est l'printempsTout le monde baise à perdre haleine
Les reins des chattes et des hyènes
Vont endurer du mauvais temps
c'est l'printemps
Deux clébards marchent sur six pattes
Les macchabées soulèvent les boites
Les taureaux montent sur leur maman
C'est l'printemps
Le lièvre dit à la tortue
Je t'en supplie dégage la rue
Pour moi c'est fini depuis longtemps
C'est l'printemps
La chèvre de M'sieur Seguin demande
Au loup qui a la lippe friande
S'il veut pas la sauter avant
C'est l'printemps
Le chaperon rouge en moins d'un quart d'heure
Découvre les vertus du beurre
Dont elle usait tout autrement
C'est l'printemps
Le renard dit au corbeaux t'es bête
Si seulement t'enlève ta jaquette
Je te laisse ton calendo coulant
C'est l'printemps
Pinocchio qui voit que sa bébête
S'allonge autant que son pifomètre
Renverse les chaises en pleurant
C'est l'printemps
L'ogre qui a passé l'hiver sage
Qui a un faible pour les pucelages
Réveille le prince charmant
C'est l'printemps
Y a la tour Eiffel qui s'emballe
Qui se penche sur le trou des halles
Pour lui faire un jardin d'enfants
C'est l'printemps
Deux escargots sur l'herbe tendre
Qui copulaient depuis septembre
Viennent de prendre le pied brutalement
C'est l'printemps
La jeune veuve avant qu'elle se fane
Se fait le meunier son fils et l'âne
Et le laboureur et ses enfants
C'est l'printemps
Blanche-Neige est fatiguée pauvrette
De recoudre les boutons de braguette
Des nains qui bandent comme des pur-sang
C'est l'printemps
Le p'tit poucet sème la pilule
Inutilement car ça pulule
De gros bûcherons tout frémissants
C'est l'printemps
Cendrillon rêve d'avoir un jules
Qui puisse comme cette foutue pendule
Tirer ses douze coups en suivant
C'est l'printemps
Je vous quitte là mes biens chers frères
Ma femme m'a dit je vais me faire la paire
Je sais pas laquelle exactement
C'est l'printemps
au fait ..si vous croisez jack Lang
dites lui de me rendre mon peigne ...

1 commentaire:

lyza a dit…

Alors là, je ne connaissais pas...c'est truculent...du vrai Perret ! merci pour ce moment printanier et cocasse !