mercredi 28 mars 2007

un film culte "la femme d'à coté"


J'ai décidé de vous parler d'un de mes films préférés ,de ceux qui vous marquent à jamais . Commme le dit Godard "le cinéma fabrique des souvenirs"
il s'agit de "la femme d'à coté" de François Truffaut en 1981
la distribution
avec Fanny Ardant (Mathilde Bauchard), Gérard Depardieu (Bernard Coudray), Henri Garcin (Philippe Bauchard), Michèle Baumgartner (Arlette Coudray), Véronique Silver (Madame Jouve).
Sept ans auparavent, Bernard et Mathilde se sont aimés avec passion et quittés violemment. Chacun s'est marié et ils se retrouvent par hasard, voisins dans un petit lotissement. Dans un premier temps, Bernard évite de se trouver en tête à tête avec Mathilde. Mais un jour leur liaison reprend, passionnée et cahotique. Au cours d'un repas où tout le monde est rassemblé, un incident révéle aux yeux de tous leur liaison. Mathilde est victime d'une dépression et est hospitalisée. Après un répit, où Philippe commence à déménager, Mathilde et Bernard se retrouve dans la maison vide, font l'amour. Elle sort ensuite un révolver et met fin à leur deux vies.
L' Amour passionné, violent , adultère de Mathilde et de Bernard ne peut se terminer que dans le drame, malgré leur entourage raisonnable et tolérant. Mais Truffaut apporte toute sa tendresse, son ironie, son tact pour rendre légère cette histoire dramatique.
A propos de "la Femme d'à coté" Truffaut écrit:"J'ai volontairement gardé les conjoints à l'arrière-plan, choisissant d'avantager un personnage de confidente qui lance l'histoire et lui donne sa conclusion : "Ni avec toi, ni sans toi ". De quoi s'agit-il dans la "La Femme d'à côté" ? D'amour et, bien entendu, d'amour contrarié sans quoi il n'y aurait pas d'histoire. L'obstacle, ici, entre les deux amants, ce n'est pas le poids de la société, ce n'est pas la présence d'autrui, ce n'est pas non plus la disparité des deux tempéraments mais bien au contraire leurs ressemblances.Ils sont encore tous deux dans l'exaltation du "tout ou rien" qui les a déjà séparés huit ans plus tôt. Lorsque le hasard du voisinage les remet en présence, dans un premier temps Mathilde se montre raisonnable, tandis que Bernard ne parvient pas à l'être. Puis la situation, comme le cylindre de verre d'un sablier, se renverse et c'est le drame.
Grace à la présence énigmatique et au charme envoutant de fanny Ardant ainsi qu'au jeu tout en retenue de gérard Depardieu ,le film connaitra un immense succès en 1981 ,c'est aussi l'avant dernier film de François Truffaut. à voir et à revoir !

3 commentaires:

Cécile a dit…

C'est marrant t'as plutôt des goûts de fille en matière de ciné, mais en films récents ? Qu'est-ce que t'aime ?

jean-philippe a dit…

Bonjour Cécile ,

Pour répondre à ta question ,récemment j'ai beaucoup aimé le dernier James Bond (vu 2 fois) l'acteur est vraimant doué et je le trouve moins statique que son prédécesseur. Sinon j'ai vu quelques films récemment qui ne m'ont pas laissé de grands souvenirs..peut etre le dernier Klapish(j'adore ce qu'il fait)
mes réalisateurs favoris (et j'en reparlerais longuement sur ce blog) sont : Steven Soderbergh, martin Scorsese,Claude Chabrol, françois Truffaut,cédric Klapish,Tarentino ,Godard à ses débuts ,Coppola,un peu luc Besson...je l'avoue,Claude Sautet pour l'ensemble de sa carrière,quelques films de Lelouch disons 3 sur l'ensemble de sa carrière mais j'aime ce qu'il dit du cinéma,j'adore aussi le film "sur mes lèvres "de jacques Audiard.et tellement d'autres que j'oublie.

AmeliMelo a dit…

Je m'en souviens bien de ce film...Fanny Ardant et sa voix..et tellement de sensualité... il m'a longtemps marqué car il m'a bien embarqué à bord !