samedi 28 juillet 2007

Le magicien ose



Bienvenue chers internautes et autres bloggers de tout poils ! Bienvenue au grand jeu concours dont VOUS êtes les heureux participants !

A force de vous lire chaque jour ,de recueillir vos précieux commentaires ,je commence à mieux vous cerner ,à mieux vous connaître .Aussi je vous propose de faire appel à votre imagination (et je sais que vous n'en manquez pas) afin de donner une suite à l'histoire que voici :



"Il était tard ,3 heures du matin environ lorsque Marty rentra chez lui

rue Bamington en plein coeur de New York .Il venait de fêter avec des collègues le tout nouveau contrat qu'il venait de signer, il était heureux mais un rien fatigué aussi .En rentrant chez lui dans son loft il se servit un verre de mojito bien frais tout en consultant ses e-mails ,il y avait de tout : des félicitations ,des encouragements et aussi quelques mails d'injures et pour cause depuis deux mois Marty était traqué ,poursuivit par des individus peu scrupuleux qui en voulait à sa peau et ...à son job ! Alors que tout allait pour le mieux Marty faillit avaler la feuille de menthe de son mojito:"quoi! " se dit il "ils ont osé !" .le message qu'il était entrain de lire lui parlait d'une jeune femme qu'il avait connu quelques temps plus tôt ,une jeune femme qui lui faisait oublier toutes celles qu'il avait connu et enfin grâce à elle il reprenait goût à l'existence ...seulement voilà ,les individus étaient du genre machiavéliques et bien informés ...peut être trop .la menace était là au dessus de sa tête et il n'y pouvait rien il lui fallait au plus vite la prévenir du danger qui l'a guettait !

Quelques mois plus tôt ,alors qu'il se rendait chez le médecin pour un contrôle médical de routine,il tomba nez à nez avec Grace ,l'infirmière chef de l'hopital Keyhorses .Marty qui n'était pas du genre à s'amouracher pour la première rouleuse de hanches venue et qui était plutôt du genre "sans attaches particulières"fut aussitôt charmé par cette personne .

-"entrez je vous prie déshabillez vous monsieur que je vous examine"

Marty s'exécuta aussitôt et sans aucune contrainte .la visite commença :tension artérielle,pouls,poids ...tout était en ordre même ces foutus rappels de vaccin que Marty jugeaient complètement inutiles .Grace avait une façon de le regarder,que dis-je ,de le dévorer des yeux qui le rendait tout chose et presque languissant .Lorsque la visite fut terminée ,Grace l'infirmière lui tendit discrètement son numéro de téléphone ,Marty n'en revenait pas il venait d'obtenir sans le demander les coordonnées de celle qui depuis quelques minutes faisait battre son coeur ,quand soudain..."



Voilà ! maintenant chers internautes ,c'est à vous de poursuivre comme bon vous semble cette histoire ...

19 commentaires:

Brigitte a dit…

Un petit coucou en passant ce soir, Jean-Philippe, et je te remercie pour ta visite chez moi. Tu y seras toujours le bienvenu. Bonne soirée !

Miss Lola a dit…

Soudain une mega panne de courant... Que faire Marty cherchait à taton l'infirmière mais bizarre elle semblait avoir disparu. Est-ce que c'était le fruit de son imagination. Mais il sentit tout à coup sa pression artérielle monter subitement et une sorte de vertige étrange qui lui serrait aussi le gorge...

romy a dit…

son cœur battait la chamade quand soudain il battait si fort qu'il en tomba dans les pommes....
trop de pression !
Grâce lui fit donc du bouche à bouche pour le réanimer, en vain.....
lasse de ce bouche à bouche, elle décida de trouver d'autre moyen pour ne pas perdre une minute de bonheur avec le "peut-être" futur amoureux".
C'est alors qu'elle décidé de......... ;-)

romy a dit…

il fallait lire à la fin "...qu'elle décida de...."
à vous pour la suite...

Jean-Philippe c'est une excellente idée ton truc.... je vais te copier mais ce sera le début d'une histoire et chacun contribuera à l'écriture....
je ferais cela à la rentrée quand les gens auront les idées remises en place après les vacances....
bise et bon dimanche à ti.

suzie75 a dit…

coucou jean-philippe, excellente idée, dès que j'ai plus de 5 minutes,je m'y colle avec plaisir

nharicot a dit…

On te réponds dans les com ou par mail?

Bean?

jean-philippe a dit…

bonjour !
merci pour vos premières idées de suite !
N'haricot: vous me répondez dans les commentaires .
bon dimanche et...faites marcher vos méninges !
je compte sur vous !

Crépusculine a dit…

soudain Marty vit la photo de son collègue et ami sur le bureau. Ce dernier le jalousait secrètement d'avoir été séduit par Grace qu'il convoitait et de sa réussite pour ce contrat conclu. Il se vengeait anonymement par le biais du net pour décourager Marty de ses assiduités auprès de Grace.

Laudith a dit…

Marty n'en revenait pas il venait d'obtenir sans le demander les coordonnées de celle qui depuis quelques minutes faisait battre son coeur, quand soudain... l'horrible sonnerie de son radio-réveil se mit à retentir, le sortant de son rêve, totalement désemparé, il remit vite la tête sous la couette essayant, les yeux fermés, de pénêtrer à nouveau dans le monde des rêves, là où tout lui est possible...

^o~

Bonne fin de week-end.

LM a dit…

Salut,
Merci pour ton message
a mon tour je decouvre un blog sympa,une tres belle plume.
je te souhaite une bonne continuation
LM

Le Chat a dit…

...quand soudain la sensation de déjà vécu (un parfum ? une attitude ? un geste ?) le saisit : était-ce possible que cette femme, Grâce, soit la soeur d'Isabelle, son amour de jeunesse, éternel & diabolique amour qui l'avait conduit au bord du gouffre quelques années auparavent ?
Marty avait sur le champs besoin de fuir. Trop de souvenirs douloureux qui remontaient à la surface d'un coup. A peine prit-il la peine de la remercier en fourrant le papier dans sa poche, qu'il ouvrit la porte et courrut dans l'interminable couloir pour respirer au plus vite un peu d'air et se libérer du poids qui l'oppressait.

Heureusement Marty n'avait jamais jeté ce post-it avec les coordonnées de Grâce. Espérant que son intuition ne l'avait pas trompée, il décrocha à 3h du matin son téléphone pour l'appeler et tenter de prévenir, par son intermédiaire, Isabelle de la menace qui pesait sur elle...

jul' a dit…

soudain se rendit compte de qqchose de bizzare, l'infirmière-chef n'était pas maquillée, c'était en fait un amsque en latex, il lui arrache et...

jul' a dit…

je voulais dire "masque"

Petit Ange... a dit…

Sourire...quand soudain,la porte s'ouvrit brutalement...une femme fit son entrée en hurlant qu'il y a une urgence dans la ville,un accident spectaculaire...embarquant la jolie infimière...laissant Marty avec son bout de papier pour seul reconfort,il regarde le papier griffonner et la son coeur se mit a battre de nouveau...c'est pas un numéro qui était inscrit,mais bien une enigme...Pourquoi,a-t-elle fait ça...Serai ce une mise en garde...et si elle ne revenait pas...sourire...voila...
Te fais des bisous tout pleins...Petit Ange...

Miss Lola a dit…

Soudain Grâce colla ses lèvres à celle de Marty, des lèvres humides et collantes et elle avait une haleine de vache qui rit. Marty tenta de ralentir les étreintes de Grâce, mais elle s'accrochait comme une pieuvre. Ses bras étaient comme une pieuvre collante et gluante et elle touchait Marty de manière brusque. Le pauvre Marty n'en pouvait plus, il s'agitait dans tous les sens Marty manquait d'air. Il avait besoin d'oxygène, pourtant Grâce était une infirmière...

Rocky goes to Franckiewood a dit…

Diantre ! Mais de qui peux tu bien t'inspirer pour imaginer de telles histoires, ma Djib ?

nharicot a dit…

"Quand soudain, il sorti de ses pensées, et relu son mail, la dite Grâce était prisonnière, et il avait une semaine pour ramener la patte du dernier dragon de la fôret amazonienne, et de la restituer au méchant Lionel, qui retenait Grâce en otage! Marty se dit que ça n'avait ni queue-ni tête, il n'était même pas certain qu'il y ai encore un dragon ici, cela devait cacher quelque chose! Lionel devait certainement poser un piège a Marty, afin de lui voler sa coupine, et en ne voyant pas Marty venir avec son graal, Lionel pourrait enfin épouser sa cousine Grâce!
Marty se gratta la tête une minute, et se dit que finalement, la fille du boulanger n'était pas si mal non plus..."

Bean.

Lilalou a dit…

Quand soudain... il revient à lui, quelques mois plus tard, face à ce répondeurs aux messages inquiétants, menaçant sa charmante infirmière. Celle pour qui son coeur battait à ce jour.
Les larmes lui vinrent aux yeux... il n'imaginait pas que quelques choses puisse arriver à Grace, il n'imaginait pas sa vie sans elle... il s'effondra à genoux en pleurant de toutes ses forces, tapant du poing le parquet parsemé de larmes ici et là.
C'est sûr, il fera tout pour protéger la petite effrontée qu'elle était quelques mois plus tôt...

LM a dit…

Salut Jean-Philippe je te remercie pour ta visite sur mon blog,une belle vision d'un monde en mouvement.je te souhaite une bonne continuation
cordialement