jeudi 31 mai 2007

Salut l'artiste !



C'est avec tristesse que j'ai appris il y a quelques heures maintenant le décès du comédien Jean-Claude Brialy .Je suis triste car, malgré son coté un peu trop mondain et ses anecdotes incessantes sur les légendes du cinéma , Jean-Claude Brialy m'a marqué presque inconsciemment.Vers 17 ans j'ai découvert son roman "Eglantine" ou il parle de son enfance qui ne fut pas des plus heureuses ( avec un père gendarme je vous laisse imaginer).J'ai ensuite visionné son adaptation des "malheurs de Sophie" et du "bon petit diable" et j'ai aimé sa manière de décrire ces délicieux parfums d'enfance .

Et puis , j'ai ensuite découvert l'acteur qui, mine de rien à marqué la nouvelle vague avec des apparitions dans les films de Claude Chabrol "le beau Serge" en 1958 mais aussi François Truffaut dans le cultissime "les 400 coups" et "une femme est une femme " de jean-luc Godard au coté d'Anna Karina . Triste d'apprendre le décès de ce grand monsieur du cinéma et du théatre(propriétaire depuis 1986 des"Bouffes Parisiennes") des suites comme on dit ...d'une longue maladie .Gageons que ce cher Brialy a rejoint ses 'merveilleux amis ' (comme s'amusait à dire laurent Gerra ) au paradis des artistes ..quelque part au coté d'Arletty et de Romy Schneider ,toujours impeccablement habillé en regardant d'un oeil nostalgique toutes ses années défiler sur la pellicule des souvenirs ..sur l'écran noir de nos nuits blanches ou l'on se fait du cinéma . salut l'artiste !

mardi 29 mai 2007

passe le message à tes voisins


En voilà une idée qu'elle est bonne ! Depuis quelques années maintenant cette belle initiative festive fait des petits autour de nous et c'est tant mieux !
Je ne parle pas ici d'une nouvelle mode vestimentaire ou d'une danse branchée pour l'été mais de la fete des voisins. Ah ! les voisins ! ces etres que l'on croise dans l'escalier (ou l'ascenseur ) à qui l'on lance en les croisant un vibrant "bonjour !" et qui vous répondent,au mieux la meme chose ou au pire vous font la sourde oreille (à moins qu'ils soient sourds) .Ces memes voisins qui (parfois ou souvent choisissez la mention désirée) vous abrutissent avec le son de leurs télés ou de leurs chaines Hi-fi et...qui viennent sonner chez vous quand vous avez le malheur de faire de meme. Bon j'avoue que j'éxagère un peu car j'ai la chance d'avoir des voisins charmants (euh surtout les voisines) mais je pense ici à celles et ceux qui ne bénéficient pas de ce privilège et pour qui cette fete des voisins n'est pas franchement le moyen pour apaiser des tensions (encore que autour d'un p'tit verre on enterre facilement la hache de guerre).
Sérieusement ,cette idée de réunir les habitants d'un immeuble afin qu'ils se parlent un peu plus longuement qu'à l'accoutumée est une excellente manière de tisser du lien social et d'éviter l'isolement (je pense aux personnes agées ) .Qu'en pensez vous chers internautes et autres bloggers de tout poils ? avez vous fait plus ample connaissance avec votre voisinage autour d'un verre ce soir ? avez vous lié des liens d'amitiés avec vos voisins ? Pour ma part ,cette fete était réussie et meme si elle fut de courte durée : je ne regarderais plus mes voisins du meme oeil .
désormais lorsque je croiserais l'un de mes voisins dans l'escalier (because je n'ai pas d'ascenseur je sais c'est dur à vivre ) je repenserais à ce moment que nous avons partagé un verre de pastis à la main dans la cour intérieure de l'immeuble à échanger quelques banalités si précieuses dans l'existence (la pluie ,le beau temps, le travail et les travaux qui auront lieu dans l'immeuble ...la vie quoi !) et je me poserais cette question (en éspèrant que mes chers voisins fassent de meme ) serons-nous plus solidaires à l'avenir ?

dimanche 27 mai 2007

daniel Balavoine "frappe avec ta tete"(1983)

ah ! voilà un chanteur qui ne machait pas ses mots et qui savait se servir de sa notoriété pour agir en tant que citoyen .Remember sa rencontre avec François Mitterand en 1980 sur le plateau du journal d'Antenne 2 midi puis, en 1982 dans l'émission "7/7" ou il s'en prenait de façon certes un peu maladroite aux anciens combattants qui souhaitent "une bonne guerre aux p'tits jeunes"à l'époque du conflit qui régnait entre le Liban et Israel ,sans oublier son action auprès des populations Africaines lors du Paris-Dakar.Depuis ses débuts en 1975 avec un disque concept autour d'une histoire d'amour entre deux jeunes Allemands(avant la chute du mur de la honte ) jusqu'à son tragique accident en janvier 1986 lors du rallye Paris Dakar ,daniel Balavoine a su concilier l'engagement et la musique et,du meme coup est devenu dans les années 80 un porte parole pour la jeunesse(au meme titre que Coluche,Renaud et jean-jacques Goldman ) .Afin d'etre un peu original et audacieux (si si) je ne vous propose pas ici un des nombreux tubes de daniel balavoine mais une chanson méconnue issue de l'album "loin des yeux de l'Occident" qui date de 1983 ,un disque tres influencé par les compositions du génial peter Gabriel (idole de Balavoine).En extrait "frappe avec ta tete" dédiée à un écrivain Argentin emprisonné pour avoir émis un avis opposé au pouvoir en place (je vous laisse imaginer les conditions d'un détenu en Amérique du Sud) .une chanson dite "engagée" ,une des plus belles ,une des plus indispensables (selon moi) dans la carrière de Balavoine .

jeudi 24 mai 2007

boule de cristal


Chers internautes et autres bloggers de tout poils ,je vous propose aujourd'hui un peu de politique fiction sous le titre
Sarkozy vaincu par ses conquêtes

il s'agit d'un article paru dans le numéro spécial d'Economie Matin "2012, le bilan fiction de Nicolas Sarkozy" du lundi 14 mai 2007.
Jacques Chirac fut menacé par tout ce qu'il n'avait pas fait. Nicolas Sarkozy en a tiré la leçon. Il agit. Mais au terme de ses cinq années de présidence, le voilà menacé par tout ce qu'il a fait. Ingratitude des peuples ! Il risque de se voir remercié par ses électeurs d'abord, par l'histoire ensuite. Comme un boxeur au dernier round de son combat, le fringant vainqueur de 2007 est aujourd'hui meurtri, cabossé par les coups reçus, mais toujours d'attaque. L'usure au pouvoir a rarement été aussi brutale qu'au cours de ce quinquennat.
En 2007, les Français croyaient que leur pays était original. En réalité, sa situation était alors des plus banales. Comme tous les pays industrialisés, la France de 2007 avait été surprise par les changements du monde et avait besoin d'une bonne cure de modernisation. Une cure trop longtemps différée. Pendant trente ans, la France a utilisé la drogue du déficit pour entretenir ses rhumatismes !
Audacieux mais pas téméraire, Sarkozy a voulu opérer sous anesthésie, en recourant à l'anesthésiant des déficits. Raté. L'Europe, trop patiente avec Chirac, s'est montrée impitoyable. Sarkozy a donc dû réformer dans la rigueur, heureusement aidé par une croissance européenne bonne et une démographie favorable. L'économie et l'emploi ont donc tenu. Au prix des tensions et des psychodrames que nous avons encaissés depuis 5 ans : la remise à neuf des universités, du marché du travail, des retraites, de l'administration, de la fiscalité... Aujourd'hui, à la veille de l'élection présidentielle, le sale boulot est bouclé. la France se porte beaucoup mieux, mais elle ne le sait pas. Comme Gerhard Schröder, comme Margaret Thatcher, comme José Maria Aznar, comme Tony Blair, le président se voit imputer les efforts subis mais pas les succès à venir. Une expression bien française tirée d'une fable de La Fontaine résume le drame du président sortant : il a tiré les marrons du feu.
Il s'y est brûlé les doigts. Derrière, en gants blancs, Ségolène Royal prend les marrons et les croque. Tout chauds. Sans se brûler.
François de Closets, journaliste et économiste.
étonnant non ?
Evidemment, une analyse qui ne nous étonnera pas de la part de De Closets, chantre invétéré de la "France qui se lève tot et qui travaille plus pour gagner plus", et qui passe son temps à diagnostiquer les passe-droits catégoriels et abus des uns et des autres, sans jamais évoquer ses propres privilèges. Gageons que De Closets ne sera pas lui, dans son quotidien, concerné donc victime, des réformes "bénéfiques" engagées par Nikos le Grand.
étonnant non ?

dimanche 20 mai 2007

Les Albums Phares des années 80 :"Morgane de toi" de Renaud



















C'est le disque d'un homme serein qui sort en septembre 1983.Heureux père et heureux mari et... marin tendance Antoine depuis peu."Morgane de toi" est un album très bien produit et réalisé avec soin(ce qui faisait défaut à ses précédents disques). Enregistré à Los Angeles avec des pointures du monde musical ,ainsi que ses fidèles musiciens complices de toujours ,les arrangements sont impeccables.



Le ton à évolué ,on est très loin des premiers succès  "Laisse béton" et "Dans mon HLM" et du look blouson de cuir ,santiags et bandana ...Renaud est à présent un trentenaire heureux qui aime à nous chanter sa petite famille ... le public réservera un triomphe à cet opus serein et remarquable...1 300 000 exemplaires vendus durant l'année 1984 ! Un record pour l'époque..et pour un chanteur Français!1984 fut l'année de la consécration pour Renaud grâce à cette galette pleine  de tubes:"Dès que le vent soufflera"ouvre le bal en septembre 1983 puis ,c'est au tour de  "En cloque"en janvier 1984  ,"Ma chanson leur à pas plu" déboule sur les ondes en mars 1984 , "Doudou s'en fout" entre au Hit Parade en juin 1984 et "Morgane de toi" clippé par Serge Gainsbourg cartonne en octobre 1984 ! Le succès est phénoménal , Renaud devient du coup le plus gros vendeur de disques en France , il est donc tout à fait normal que ce soit lui qui assure  l'inauguration de la nouvelle salle  Zénith en  janvier 1984 qui sera suivit  d'une tournée au Québec.




Renaud au sommet de son art et de sa forme. en extrait,je vous propose chers internautes et autres Bloggers de tout poils une version live du fameux "Morgane de toi "enregistré lors de la tournée 1988 intitulée "visage pale attaquer Zénith" .
allez Musique !












vendredi 18 mai 2007

Humeur

Ca y est ! le petit agité de Neuilly est au pouvoir ...bon sang c'est parti pour 5 ans ferme ,5 ans de "droite décomplexée" ,nous ne sommes pas au bout de nos surprises. Démarrage en trombe avec des vacances payées aux frais de la princesse,suivit d'une passation de pouvoir un peu trop grandiloquente à mon gout .

Mais c'est la démocratie ...non ,ce qui me met en rage c'est l'état de la
gauche dans son ensemble ,parti socialiste en tete . Une campagne improvisée,des déclarations de Ségolène Royal (pour qui j'ai voté et que j'ai soutenu sur ce blog...au début) assez douteuses..remember la réhabilitation par madame Royal de "la marseillaise" et du drapeau tricolore ainsi que la réinsertion des délinquants dans des camps militaires...Je m'insurge ! non ,non et non !! ce ne sont pas ,à mon sens des valeurs de gauche
et je n'ai pas été objecteur de conscience pour accepter de voter pour un parti qui propose de telles initiatives...et pourtant..
pourtant j'ai bien accordé mon vote à Ségolène Royal ,au premier tour par conviction ,puis au second tour(après ce calamiteux débat ou ..tout semblait flou et sans réponses concrètes) j'ai voté purement et simplement contre qui vous savez.

le problème aujourd'hui c'est l'opposition :autrement dit le parti socialiste qui depuis le 6 mai est complètement atomisé:les petites phrases de Strauss-Khann pour dénigrer Ségolène Royal ,idem pour Fabius et tout les autres ..Quel dommage ! et dire que dans un mois ce sont les législatives ,je ne vous dis pas la seconde claque que le PS va prendre !

Tout ceci ne m'amuse pas beaucoup car à présent la petit Nicolas et sa bande sont au pouvoir et il n'y a aucune opposition digne de son nom alors que va t-il se passer ?Nicolas Sarkozy va s'octroyer l'immense majorité des hommes politiques de tout bords autour de lui (c'est déjà fait vous me direz ..et ce n'est qu'un début)
Liberté totale pour le nouveau gouvernement pour voter toutes les lois et réformes sans que personne ne bronche...
la question que je vous pose :a t-on vraiment mérité çà ?

lundi 14 mai 2007

jacques Higelin/Isabelle Adjani: "je ne peux plus dire je t'aime"



Un petit cadeau avec deux de mes icones préférées que je vous offre en pature rien que pour vos yeux ravis d'avance et vos oreilles conquises par tant de grace et de beauté .
Un extrait d'une émission TV des Carpentiers en 1981 ,ou Maritie et Gilbert avaient eu l'excellente idée de consacrer un "numéro 1" au grand funambule et éternel vagabond des mots
je veux bien évidemment parler de jacques Higelin. A cette époque il était en plein succès ,ses albums "champagne pour tout le monde " et "caviar pour les autres" parus simultanément fin 1979 l'avaient enfin consacré ,l'artiste sillonnait les routes avec ses compagnons musiciens et semaient le bonheur à chacune de leurs apparitions .
Oyez ! oyez braves gens ,retrouvons le grand Jacques en duo avec la sublime isabelle Adjani dans un duo inédit sur disque intitulé "je ne peux plus dire je t'aime".
dont la version originale (ou origéniale )est issue du superbe "caviar pour les autres".

allez musique !

samedi 12 mai 2007

un film culte "Pierrot le fou"


"Ferdinand ,qui vient de perdre son travail, renoue avec une jeune étudiante , Marianne qu'il a jadis aimée .Ils décident de partir ensemble mais celle-ci lui déclare qu'il faut d'abord se débarrasser d'un cadavre qui se trouve dans la pièce voisine..."Ainsi résumé ce chef d'oeuvre de jean-luc Godard
parait plutot concret...erreur ! Et c'est là que repose tout le génie du sieur Godard ,nous faire croire qu'un simple scénario peut donner au final un film sans teint (comme on en voit hélas souvent) Sortit en 1965 ,"pierrot le fou" réunissait un chouette casting ,tout d'abord jean-paul Belmondo dans le role de Ferdinand et Anna Karina dans celui de l'espiègle et énigmatique Marianne sans oublier une apparition surréaliste du grand raymond Devos ."Pierrot le fou" reste ,pour moi l'un des meilleurs films de jean-luc Godard..avec "à bout de souffle" (Belmondo et Jean Seberg...j'adore !) et "la chinoise". Ce long métrage n'a pas pris une ride ,le sentiment de liberté qui émane de ce long métrage est purement jouissif ,les répliques fusent comme portées par la musique et les (nombreuses) références littéraires chères à Godard en font un film majeur de l'histoire du cinéma . Autant "Alphaville" m'avait profondément endormit avec "Pierrot le fou" c'est tout le contraire ! Ah il faut voir le couple libertaire et amoureux Ferdinand et Marianne cavaler de voitures en voitures ,s'aimer et jouir sans entraves (ça m'rappelle un slogan çà ?) de leur existance qui pourtant tournera court .On peut qualifier ce film de road-movie libertaire pré soixante-huitard,Belmondo est transcendant dans son interprétation de ce jeune voyou au coeur tendre ,une sorte de tete brulée pleine d'espoir et de désir ,Anna Karina(compagne de Godard à l'époque) incarne à merveille cette Marianne séduisante et insoumise,intrépide autant qu'indécise.Dans ce long-métrage ,tout semble permis :s'adresser aux spectateurs le temps d'une scène en voiture,chanter sa "ligne de chance" devenant "ta ligne de hanche"au soleil printannier ...de la liberté sur pellicules , du grand art !
Hélas, Godard tournera ensuite des films ,certes ambitieux mais emmerdant au possible ..remember "for ever Mozart"ou le calamiteux "notre musique"avec des couleurs criardes et des répliques qui sonnent creux. Revenons à ce chef d'oeuvre de 1965 que je vous encourage à revoir de toute urgence ,car vous allez prendre un plaisir inoui comme ce fut mon cas ce jour de l'an de grace 1997 ou je le visionnais pour la première fois sur grand écran avant d'interwiewer Anna Karina dans un festival de cinéma . "qu'est ce que j'peux faire ,j'sais pas quoi faire ?" ou encore "j'm'appelle ferdinand !"..quelques répliques cultes de ce film qui marquera à jamais ma mémoire de cinéphile .
"la télévision fabrique de l'oubli ,le cinéma fabrique des souvenirs" .T'as raison jean-luc et bon sang qu'est-ce que ça fait du bien .

lundi 7 mai 2007

vidéo Jerry Ox "Insoumis"


Comme promis , voici enfin chers amis internautes et autres bloggers de tout poils, la vidéo de la chanson "Insoumis" dont vous aviez pu découvrir le texte il y a quelques temps sur ce meme blog. Le thème de la ritournelle sus-nommée m'est venue après avoir atteint l'age de 30 ans ...Une étape importante et un peu flippante aussi que j'ai voulu traduire à ma manière en espèrant que celà vous touche aussi .
j'attends vos avis et commentaires ,bonne écoute !

vendredi 4 mai 2007

Liberté ..liberté chérie






C'est décidé ! j'entre en résistance face à ce qui peut nous arriver dans quelques jours .Le temps pour le petit agité de Neuilly d'apprivoiser ses nouvelles fonctions ,de jouir (enfin) de ce pouvoir dont il reve depuis l'enfance et ce sont quelques unes de nos libertés les plus essentielles qui s'éteindront peu à peu .Lesquelles me direz vous avec raison ?


et moi de vous répondre derechef :l'humour et la dérision !!


Et oui , chers amis internautes de tout poils et de toutes tendances idéologiques et sexuelles confondues ,si le candidat qui a si bien réussi à "changer" en un temps record accède au pouvoir suprème ,il sera désormais interdit de rire (meme sous cape) de l'armée ,du pouvoir ,des flics ou de la religion (surtout une...) .

Et c'est en ce soir de nostalgie que je me souviens des élucubrations du fameux professeur Choron décédé le 10 janvier 2005 qui fonda en 1960 avec François Cavanna le périodique Hara Kiri accompagné de futurs grands dessinateurs satiriques :Reiser,Gébé ,Wolinski ou encore Cabu .A l'époque il fallait oser quand meme se payer la tronche des militaires,bouffer du curé comme d'autres boivent de la bière en tonneau et etre drole avec çà !!! .C'était avant mai 68 ,De Gaulle était au pouvoir et les procès pleuvaient comme des billets de banque sur un terrain de foot. Puis il y eut ensuite (avec la meme équipe) le journal "Charlie Hebdo" que vous connaissez tous ,celui ci fit faillite en décembre 1981 (bizarrement d'ailleurs car la gauche était aux affaires depuis mai..).Il sera repris en 1995 avec comme rédacteur en chef l'excellent Philippe Val(ex complice de Patrick Font...) .Choron aura toujours fait dans la démesure et sans finesse certes , mais avec plus d'esprit qu'un Bigard(jean-Marie pas le général ) .On avait aussi à cette époque d'autres "provocateurs de colères saines" (j'ai décidé de citer Ségolène ..histoire de ne pas l'oublier complètement) .




Tel Coluche ,Desproges ,Bedos ou encore Le Luron qui n'hésitaient pas à bousculer les institutions pour nous divertir sainement ,à ridiculiser certains travers humains ,à etre insolent ,à taper dans le mille.Je n'oublie pas les chanteurs comme les éternels Brassens et Léo Ferré puis plus tard Leforetier,Sardou(sic) ,Béranger sans oublier Renaud et daniel Balavoine ...et j'en oublie pardonnez moi .
Alors demain qu'aurons nous ? les blagues de Bigard jean marie (ou le général si vraiment vous y tenez il est encore frais le vieux bougre),les fesses de Mikael Youn, les inepties d'Arthur et ses histoires droles du style "en France on paie trop d'impots manque de pot " ,les chansons de Gilbert Montagné et de Barbelivien,les trémolos démaguos d'enrico Macias et le rire coincé BCBG de christian Clavier ..Putain mais qu'est ce qu'on va rire !!!
Je ne sais pas si comme le disait de Gaulle "les Français sont des veaux" mais je pense qu'ils sont surtout aveugles et sourds devant ce qui se trame en coulisses et qui n' a rien d'une démocratie .
Alors l'humour ,la dérison et la culture vous pensez comme ils s'en foutent !!
le mot d'ordre pour demain sera plutot "ne pensez plus mais consommez ...si vous en avez encore les moyens et surtout la bonne religion et la bonne couleur de peau"
Ce billet est un peu pessimiste ,je m'en rends compte en l'écrivant mais je vous encourage (et je vais faire de meme quoi qu'il m'en coute) à résister ,à etre en guerre !!
Liberté j'écris ton nom afin de me souvenir de ton existence .








mardi 1 mai 2007

chanson :"Insoumis"


je profite de ce jour férié pour vous faire découvrir le texte d'une autre chanson de mon petit répertoire ,elle s'intitule "Insoumis":


Insoumis


30 ans tout ronds au compteur
le temps fait sa p’tite affaire
J’avance, j’agis toujours avec mon cœur
Y’ a tant de choses à faire
Écrire ce que j’observe
Comme pour conjurer le sort
Voir s’évanouir mes plus beaux rêves
Ternis par le technicolor

Et les amis, les amours qui vont et viennent
Les petites joies, les bonheurs et quelques peines
Font de moi chaque jour un homme debout
Et je les remercie ...
Jusqu’à mon dernier souffle avec bagout
Je resterais un insoumis


Et oui déjà 30 ans
Les ch’veux qui tombent, les yeux cernés
A force de marcher dans le vent
J’ai pas vu passer les années
Des années school pas vraiment cool
A la p’tite école maternelle
Jusqu’aux grands soirs devant les foules
Où j’m’essaie à la ritournelle ...


Et les amis, les amours qui vont et viennent
Les petites joies, les bonheurs et quelques peines
Font de moi chaque jour un homme debout
Et je les remercie ...
Jusqu’à mon dernier souffle avec bagout
Je resterais un insoumis


Je n’marcherais jamais
Dans les combines de votre buiseness
La réussite au sommet
tout ça pour gâcher sa jeunesse
S’il vous faut de bonnes raisons
pour n’pas rentrer dans le système
je préfère être au diapason
avec des fous plutôt bohèmes
plutôt que l’être avec les cons
fantaisistes comme des chrysanthèmes


Et les amis, les amours qui vont et viennent
Les petites joies, les bonheurs et quelques peines
Font de moi chaque jour un homme debout
Et je les remercie ...
Jusqu’à mon dernier souffle avec bagout
Je resterais un insoumis..... (bis)