vendredi 29 juin 2007

summer holidays


ah !! une plage de sable fin ,un petit air frais soufflant sur mon corps endormi et bronzé, me prélasser longtemps au soleil et ,pour une fois ne plus penser à rien .Oublier ces heures qui tuaient parfois à coups de pourquoi le coeur du bonheur..oui !dans ce petit paradis terrestre on peut citer à l'envie et à haute voix du Jacques Brel et aussi du Beaudelaire tout en se baignant nu dans l'eau transparente. Quelle heure est-il ? peut importe après tout ! une petite collation entre amis fera l'affaire ,allongés les pieds en éventail nous pourrons refaire le monde à loisirs et rêver qu'un jour il puisse tourner mieux .Au loin un bateau se profile ,les gens ont l'air heureux ,cet air que l'on a quand on attend fébrilement la venue du père Noël lorsqu'on est môme et que l'on croit encore que la vie durera toujours ...Le soleil me brûle la peau ,j'entends le bruit des vagues ,leur va-et-vient me font penser à une musique de Chopin sans les accords de piano .Ou est elle la belle sirène des plages rencontré hier sur les rochers ? je la revois encore huilée et bronzée ,le corps alanguît sous un pin parasol attendant l'instant ou le soleil ,lassé de lui réchauffer le corps elle s'en ira danser dans une boite de nuit infâme mais tellement hype qu'elle oubliera elle aussi que les bonnes choses ont ,un jour une fin.
Pour l'heure ,il fait beau et la douceur du climat m'incite à prolonger encore et pour le plus longtemps possible cet instant de grâce qu'est le farniente .C'est fou comme quelques jours de répit 'loin du vacarme et des bruits de la ville' comme dit l'autre me permettent de recharger les batteries ,et permettent à mon corps de respirer et de se mouvoir en toute liberté .L'esprit tourné vers les cimes de la quiétude,je ne songe plus au planning infernal (encore que c'est largement supportable mais bon..j'écris c'que j'veux i'm a free man ,you know )de la vie quotidienne,aux heures perdues dans les embouteillages,aux rendez vous manqués à cause du sablier du temps qui court sans jamais s'arrêter ..Ici ,loin de tout la vie me semble prendre tout son sens et les heures qui s'écoulent et, que j'exècre par habitude sont tout à coup à mes yeux de précieuses alliées pour vivre et ressentir pleinement ,tant au niveau du corps que de l'esprit les bienfaits d'une retraite estivale..alors, ensemble profitons en !

9 commentaires:

Cécile a dit…

Ya des plages à Lyon ? Ou alors tu es parti loin veinard, ici c'est toujours vent pluie, vent pluie les gens sont en train de devenir fous !

Lou a dit…

Ai au moins une petite pensée pour tout les parisiens qui doivent supporter le ciel gris et la polution

nharicot a dit…

"ensemble"??

Ah bon mais tu m'emmenes où??

Bean.

romy a dit…

bon ça fait du bien de se détendre un peu.....
Je me sens mieux maintenant merci a toi de nous avoir embarqués..... ;-))

cél a dit…

Tu peux pas nous télétransporter aussi? Non?

clo a dit…

ouh que c'est rageant de voir cette photo et ce descriptif!
on irait bien y faire un tour nous aussi..

MissDanilo a dit…

merci de m'avoir fait voyagé, tu écris vraiment bien. tu peux recommencer quand tu veux! ^^

Marie Cuisine a dit…

Un peu de rêve ne fait pas de mal... surtout quand il s'agit de si belles plages, sous les cocotiers...
Celles de la Méditérannée, ne sont pas si mal que cela non plus, en basse saison, car là, les touristes arrivent en masse, et nous on les déserte un peu, pour ne revenir qu'en septembre !
Merci pour ta visite et ton très gentil commentaire, Bises, Marie

laura a dit…

En cet été indien, je pars quelques jours en voyage.
Bonne journée